Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Une monnaie unique pour les 15 États membres de la CEDEAO est peu probable à moyen terme, selon Standard & Poors

Une monnaie unique pour les 15 États membres de la CEDEAO est peu probable à moyen terme, selon Standard & Poors
  • Date de création: 20 février 2020 15:10

(Agence Ecofin) - Dans son rapport intitulé « Entrée dans l’âge de l’eco : implications de la réforme monétaire en Afrique de l’Ouest », publié le 17 février dernier, la société de notation financière Standard & Poor's revient sur la situation de la monnaie, qui fait couler tant d’encre depuis son annonce en décembre dernier. Si l’ECO est bien parti pour remplacer le FCFA, en tant que monnaie Uemoa, elle ne va pas de sitôt devenir la monnaie commune de la Cedeao (qui regroupe 15 pays d’Afrique de l’Ouest), selon S&P. Ceci, notamment à cause des vents contraires qui soufflent depuis le Nigéria, poids lourd de la région.

Si la mise en place de l’ECO dans l’espace UEMOA ( Union économique et monétaire ouest-africaine) peut marquer un premier pas vers une monnaie commune de la CEDEAO, la persistance des « obstacles matériels » rend cependant le projet « peu probable à moyen terme ». Commentaire de l’agence de notation Standard & Poors, sur la monnaie ECO, en tant que monnaie commune pour l’espace communautaire ouest-africain.

En effet, S&P vient de commettre un rapport sur la question, dans un contexte d’incertitude et d’atermoiements dans la marche vers cette monnaie, surtout avec le dernier revirement du Nigéria, dont le PIB représente environ deux tiers du PIB de la CEDEAO (670 milliards $, selon S&P, soit 5 fois celui de tout l'UEMOA, avec ses 130 milliards $).

Ainsi, par son poids important, couplé à sa politique « à contre-courant » d’une intégration sous-régionale (notamment son protectionnisme), le Nigeria constitue un frein non négligeable à l’extension de l’ECO à la sous-région, en l’état actuel des choses. « Convenir d'une politique monétaire commune entre le Nigeria et ses partenaires de la CEDEAO semble donc difficile », souligne S&P, « d'autant plus que le Nigeria a récemment décidé de fermer ses frontières avec le Bénin et le Niger afin de réduire la contrebande et de soutenir la production agricole locale »

15349 togofirst1 copy

Au sein de l’Uemoa, pas d’inquiétude à l’horizon

Ceci dit, selon l’Agence de notation, si l’ECO ne devrait donc pas être étendu de sitôt à l’ensemble de la CEDEAO, il n’en est pas moins que son introduction en zone Uemoa (8 pays), verra la parité maintenue avec l’Euro, une parité qui par le passé a notamment permis de maintenir un taux d’inflation bas dans la Zone (autour de 2 %), beaucoup plus bas en comparaison au reste de la CEDEAO (environ 10%), ou au reste de l’espace subsaharien (environ 16%).

Pas de changement non plus, en ce qui concerne la notation souveraine des pays UEMOA par S&P.

Parité fixe, dévaluation et dettes souveraines

Par contre, un changement du régime de change impactera significativement la dette extérieure des pays Uemoa (environ 50% de l'endettement en devises en Côte d'Ivoire, 40% au Sénégal et 30% au Bénin), pour le cas où ils renonceraient à la garantie de convertibilité, assurée jusqu’alors par le Trésor français. Une nouvelle donne dont il leur faudra tenir compte. Plus encore, une éventuelle dévaluation « aurait un effet immédiat et significatif sur la situation budgétaire de ces États à travers une augmentation matérielle du poids de leur dette », relève le rapport.

Du reste, selon l’évaluateur, si la dévaluation leur donnerait plus de compétitivité à l’export, ses avantages ne pourraient cependant pas l’emporter sur les coûts, car « les gains budgétaires associés seraient sans doute insuffisants pour compenser l'envolée soudaine de l'endettement ». Ce qui pousserait, à terme, à dégrader les notes des pays Uemoa. 

A titre d’illustration, la Côte d'Ivoire et le Sénégal apparaissent comme les plus sensibles à une éventuelle dévaluation dans la zone Franc, principalement du fait du poids important de leur dette en devises (environ 40% et 50% du PIB respectivement). Pour sa part, avec ses 16% de dette publique en devise, le Togo est le quatrième pays le plus sensible à une baisse de la valeur de la monnaie, dans toute la zone CFA.

15349 togofirst

Discipline budgétaire et politique économique forte

Quoi qu’il en soit, quel que soit au final le choix qui sera fait par les pays Uemoa (environ 120 millions d’habitants), quant à leur régime de change (maintien de l’arrimage à l'euro, arrimage à un panier de devises (comprenant l'euro, le dollar américain et le renminbi chinois), ou un régime de change flottant, avant tout, « la discipline budgétaire et une politique économique forte (passant notamment par un renforcement du cadre institutionnel) », seront des leviers importants, pour le maintien de la stabilité économique de l'Union monétaire, conclut S&P.

Ayi Renaud Dossavi

Lire aussi: 

Monnaie unique Cedeao : Le Nigeria, 70% du PIB de la Communauté, demande un report de l’ECO 

Monnaie unique Cedeao : Un appel à communications pour les « Etats généraux de l’ECO » 

Monnaie unique Cedeao : les pays anglophones et la Guinée rejettent l'Eco 


 
GESTION PUBLIQUE

RDC : Vital Kamerhe, premier allié politique du président Tshisekedi, a été placé en détention

La Beac propose 829 millions $ de liquidités dans le système bancaire de la Cemac, en 14 jours

Chloroquine et coronavirus : une nouvelle étude chinoise suscite l’espoir

Face au covid-19, le Maroc mobilise 3 milliards $ auprès du FMI

 
AGRO

Le Kenya introduit une taxe de 10 % sur les importations de produits laitiers

Ouganda : les producteurs appelés à lancer les ensemencements malgré la menace des criquets pèlerins

Afrique du Sud : l’exécutif accordera 64 millions $ aux petits agriculteurs affectés par le coronavirus

La Tanzanie anticipe une récolte de tabac en baisse de 20 % en 2020

 
ELECTRICITE

Cameroun : la BAD alloue 244 millions $ pour le projet d’interconnexion électrique avec le Tchad

Ile Maurice : le confinement a fait baisser la consommation électrique de 50 %

Burkina Faso : le gouvernement prend des mesures sociales pour accompagner les populations en temps de Covid-19

Tanzanie : le barrage Julius Nyerere (2 115 MW) sera achevé en juin 2020 comme prévu, rassure le gouvernement

 
HYDROCARBURES

Égypte : SDX découvre un important gisement de gaz et de condensats bruts sur South Disouq

COVID-19 : au Nigéria, l’industrie pétrolière va construire des hôpitaux et des centres diagnostic de classe mondiale

L’OPEP+ devrait convenir d’une réduction de 4,3 millions de barils par jour de la production de pétrole (JP Morgan)

Sénégal/Mauritanie : l’unité flottante FLNG Gimi ne sera pas livrée en 2022, comme initialement prévu

 
MINES

Tanzanie : Katoro Gold cède un projet d’exploration aurifère à Lake Victoria Gold

Guinée : Predictive Discovery acquiert quatre nouveaux permis d’exploration aurifère

La RDC obtient une aide de 1,5 million $ de Barrick Gold pour combattre le Covid-19

Afrique du Sud : Eastplats autorisée à reprendre ses activités avant la fin du confinement

 
TELECOM

Covid-19 : Huawei s’engage aux côtés des étudiants tunisiens

Coronavirus : la start-up camerounaise House Innovation crée une application d’auto-diagnostic

Angola : le ministère des TIC et celui des Communications fusionnent

L’Afrique subsaharienne a généré 64,15% des transactions mondiales par Mobile Money en 2019

 
TRANSPORT

Covid-19 : Ethiopian Airlines a enregistré 550 millions USD de pertes de revenus et a suspendu 91 lignes internationales

Bolloré Transport & Logistics Sénégal et Dakar Terminal offrent du matériel au personnel soignant de Dakar pour lutter contre le COVID-19

Covid-19 : le Congo suspend tous les transports les mercredis et dimanches

Réduction des émissions de CO2 dans l’aviation : le Bénin devient le 13e pays africain à adhérer au projet CORSIA

 
ENTREPRENDRE

La Fondation Jack Ma lance la 2ème édition de Africa’s Business Heroes pour les entrepreneurs africains

Togo : L’entrepreneur Christophe Accoh propose de fabriquer les emballages alimentaires localement

Un couple d’entrepreneurs burkinabés produit de l’oignon en saison des pluies

Au Ghana, des femmes conductrices de poids lourds dans le secteur de la logistique

 
MULTIMEDIA

A la rencontre de Jacques Jonathan Nyemb, administrateur au sein du patronat Camerounais (Vidéo)

A la rencontre de Logou Minsob Jules, inventeur du Foufoumix, la machine à Foufou (Vidéo)

Le pharmacien camerounais Tebimosa veut produire des anticancéreux pour le marché local (Vidéo)

Retrouvez le classement de l’opacité financière des pays africains (Infographie)

 
FORMATION

L’Université de Twente aux Pays-Bas lance la bourse Kipaji pour le compte de l’année académique 2020-2021

L'AUF lance un appel à candidatures aux professionnels de la santé pour une Maîtrise d’études avancées (MAS)

Maroc : une coopération établie avec la Hongrie pour améliorer la gestion de la ressource hydrique

Un cours en ligne de l’Université Harvard pour renforcer le leadership face au covid-19

 
COMM

Afrique : Tencent va lancer son service de streaming musical Joox

Covid-19: WhatsApp limite la fonctionnalité de transfert de messages pour lutter contre la désinformation

Ghana : les autorités créent une chaîne de télévision pour permettre aux lycéens confinés de continuer à étudier

« Entrez dans le game avec Agent », la nouvelle série Canal+ Original en Afrique