Ecofin Hydrocarbures
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

La Côte d’Ivoire a besoin d’une nouvelle découverte d’hydrocarbures pour rassurer les investisseurs

La Côte d’Ivoire a besoin d’une nouvelle découverte d’hydrocarbures pour rassurer les investisseurs
  • Date de création: 21 février 2019 18:03

(Agence Ecofin) - Dans une analyse publiée mercredi, le site spécialisé Petroleum Economist a indiqué que malgré ses nombreux efforts pour attirer des investisseurs dans l’aval de son secteur pétrolier, la Côte d’Ivoire a besoin ne serait-ce que d’une découverte mineure pour persuader les investisseurs d’investir.

En effet, le pays offre depuis quelques années, des conditions d’investissement dans le pétrole parmi les plus attrayantes du monde.

Bernard Looney, responsable de l'amont chez BP en a récemment fait l’éloge en déclarant que l’accès au secteur ivoirien du pétrole ne nécessite qu’un engagement financier minimum, ce qui devrait ouvrir la voie à l’arrivée des capitaux au cours des prochaines années.

Il a ajouté que le pays privilégie le système de licences ouvert, plutôt que les cycles spécifiques, ce qui dénote d’une volonté d’aller vite.

Le pays a même augmenté la taille des blocs en eaux profondes afin d'attirer les investisseurs dans des zones plus coûteuses à développer.

Cependant, le secteur qui avait promis de nombreuses découvertes ces dernières années n'en a fait que très peu. Le dernier évènement en date est le chou blanc signalé sur le puits Ayame-1X du britannique Ophir Energy en mai 2017. Cela a même poussé la compagnie à envisager une sortie du pays.

Le gouvernement quant à lui, fait tout son possible pour s'assurer que les compagnies maintiennent leur intérêt pour le secteur.

En l’absence de découvertes, sous la houlette de l’ancien ministre de l’Energie, Thierry Tanoh, ces efforts ont permis d’attirer des explorateurs comme l’Américain Kosmos Energy et le major britannique BP en 2017.

Ces derniers ont acquis cinq blocs couvrant quelque 17 000 km2 en eau profonde au large de la côte. Ils ont d’ailleurs indiqué qu’ils pourraient commencer à forer en 2020.

Toutefois, l’industrie reste suspendue à un nouveau projet de forage, le puits d'exploration Kossipo que la société Canadian Natural Resources (CNR) prévoit forer au cours du deuxième trimestre de cette année. Si du pétrole y est découvert, il sera rattaché au navire flottant de production, de stockage et de déchargement (FPSO) du champ de Baobab dans le bloc 40.

En 2017, la production ivoirienne de pétrole a baissé de 19 % pour atteindre 34.000 barils/jour. Les chiffres de l’année écoulée ne sont pas encore publiés.

Par contre, la production de gaz naturel a doublé en 2017, passant de 100 millions de pieds cubes par jour à 216 millions de pieds cubes par jour. Les chiffres devraient être tout aussi satisfaisants pour 2018.

Olivier de Souza


Ecofin Hydrocarbures     




 
GESTION PUBLIQUE

Egypte: le FMI donne son accord de principe pour le versement d’une tranche de prêt de 2 milliards $

Le Kenya espère conclure un accord avec le FMI sur un nouveau prêt d’ici deux mois

Zambie: 100 millions $ de la Banque mondiale pour améliorer la gestion des ressources naturelles

La Banque mondiale débloque près de 100 millions $ en faveur du Kenya  

 
FINANCE

Oragroup annonce des résultats 2018 en forte progression et la nomination d’un nouveau DG

Le gestionnaire sud-africain Investec Asset Management devient le premier actionnaire du fournisseur de logiciels wiGroup

MTN Nigeria est déjà en bourse, mais le grand public devra encore patienter pour acquérir ses actions

Cameroun: 15 milliards FCFA de dividende pour les actionnaires du groupe SABC au compte de l'exercice 2018

 
AGRO

Sénégal : les producteurs de la région de Kaffrine mieux outillés grâce à l’information climatique

Afrique du Sud : le bénéfice d’exploitation d’Astral Foods dégringole sur le premier semestre 2019

Kenya : les importations de vêtements d'occasion ont atteint 170 millions $ en 2018

Côte d'Ivoire: le volume de noix de cajou transformé prévu pour atteindre 130 000 tonnes en 2019

 
ELECTRICITE

La Namibie désire satisfaire elle-même 80% de sa demande électrique d’ici 2022

La Banque mondiale exclut pour 15 mois, la compagnie Sieyuan Electric pour fraudes

Le marché africain du solaire photovoltaïque pourrait peser 30 GW d’ici 2030 selon une étude allemande

L’initiative Power Africa a aidé à la mobilisation financière de 121 projets de 10 000 MW de capacité totale

 
MINES

Afrique du Sud : l’AMCU n’obtient pas l’annulation de la transaction entre Sibanye et Lonmin  

Madagascar : Denham Capital veut investir dans le projet de zircon Beravina

Guinée : le milliardaire Robert Friedland envisagerait d’investir dans le secteur du fer

Namibie : Debmarine investira 468 millions $ pour construire un septième navire de récupération de diamants  

 
TELECOM

Les Seychelles envisagent une stratégie pour développer la technologie financière

Ouganda: MTN remporte le marché de fourniture de l’accès à Internet aux députés, évalué à 16,5 millions de shillings par mois

Côte d’Ivoire : les MTNers se sont enjaillés à la Djossy Party

Kaspersky Lab ouvrira un bureau au Rwanda, avec l’ambition d’étendre sa présence en Afrique de l’Est

 
COMM

L’Etat camerounais est désormais propriétaire d’Afrimedia SAS, le diffuseur d’Africa 24

Côte d’Ivoire : au Discop, les acteurs de l’audiovisuel veulent penser l’avenir du secteur

Nigeria : le ministre de l’information aurait validé, dans le cadre du passage à la TNT, un paiement à l’origine d’un scandale de corruption

Côte d’Ivoire-TNT : le gouvernement plafonne les prix du décodeur et de l’antenne UHF

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Hydrocarbures