Ecofin Telecom
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Ces câbles sous-marins à fibre optique qui vont traverser l’Afrique en 2014

  • Date de création: 19 janvier 2013 03:21

(Agence Ecofin) - De nombreux câbles sous-marins longent désormais les côtes africaines. Objectif, permettre aux pays africains d’avoir accès aux services de télécommunications de qualité. En plus des acquis qui songent déjà à se consolider, de nouveaux câbles seront bientôt actifs sur le continent. C’est à partir de l’année 2010 que la part de l’Afrique dans le déploiement des câbles sous-marins à fibre optique a commencé à s’accroître. On peut ainsi citer la mise en service de Main One, Eassy et de Glo-1 cette année-là (voir tableau ci-dessous).

De nouveaux câbles

Mais, en 2014, de nouveaux câbles sous-marins vont être activés en Afrique. Parmi eux, on peut citer le câble sous-marin Wasace qui envisage de relier l’Afrique, l’Amérique du Nord, l’Amérique du Sud et l’Europe. D’après ses promoteurs, il s’agit du plus important projet de câble dans l’océan Atlantique, dont « la longueur totale des fibres équivaudra à sept fois la circonférence de la terre ». Ses pays cibles sont le Maroc, le Nigeria, l’Angola et l’Afrique du Sud. Les investisseurs de quatre continents participent au projet, dont la firme VIP Must et la Banque africaine de développement. Wasace sera mis en œuvre par le groupe David Ross, un consultant international, basé aux Etats-Unis, spécialisé dans la réalisation de réseaux de communication. Ses promoteurs veulent utiliser la technologie dite « 100G ». Ses capacités seraient dix fois plus importantes que celles des systèmes actuels. 

Câble sous-marin Brics

On ne saurait oublier le nouveau câble sous-marin Brics annoncé en juin 2012 et qui va connecter les pays du Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) avec les Etats-Unis. Le câble aura une capacité de 12,8 terabit/s et sera relié aux câbles WACS (West Africa Cable System), EASSy (Eastern Africa Submarin System) et SEACOM. Ce qui permettra aux cinq pays initiateurs du câble d’avoir un accès direct à 21 pays africains.

Autre câble sous-marin qui sera mis en service en 2014, la South Atlantic Express (SAex). Ce câble devrait connecter Cape Town, en Afrique du Sud, Luanda en Angola et Fortaleza au Brésil. Ces projets et bien d’autres permettront à l’Afrique d’avoir une bande passante toujours plus intéressante.

« Maintenant que les façades maritimes du continent africain sont toutes couvertes de l’Ouest à l’Est et du Nord au Sud par des câbles sous-marins, le nouveau challenge consiste à interconnecter les hubs et des points de contact entre eux », observait récemment Philippe Dumont, le président de l'activité réseaux sous-marins d'Alcatel-Lucent dans les colonnes de RTN.

Les câbles sous-marins en Afrique depuis 2000

Nom du câble

Pays africains concernés

Longueur

Période de mise en service

SEA-ME-WE-3

Maroc, Egypte, Djibouti

39 000 km

2000

ATLANTIS 2

Dakar (Senegal), Praia (Cap Vert). Ensuite, Las Toninas (Argentine), Rio de Janeiro (Brésil), Fortaleza (Brésil), Medano (Iles Canaries), Madère, Conil (Espagne) et Lisbonne (Portugal)

12 000 km

Mai 2000

SAT-3

Côte d’Ivoire, Ghana, Bénin, Nigeria, Cameroun, Gabon, Angola, Afrique du Sud, Maurice, Sénégal

14 000

Deuxième trimestre 2001

SEA-ME-WE-4

Egypte, Tunisie, Algérie

20 000 km

2000

SEACOM

Madagascar, Mozambique, Tanzanie, Kenya, Afrique du Sud, Egypte 

 

2009

TEAMS

Kenya

4500 km

Troisième trimestre 2009

LION

Madagascar, Maurice

1000 km

 

Main One

Nigeria, Ghana

7000 km

Troisième trimestre 2010

EASSY

Afrique du Sud, Soudan, Ethiopie, Madagascar, Seychelles, Botswana, Mozambique, Tanzanie, Soudan, Kenya, Maurice, Djibouti, Erythrée

9900 km

2010

GLO-1

Ghana, Sénégal, Mauritanie, Maroc 

9800 km

Quatrième trimestre 2010

EIG

Egypte, Libye

11 300 km

2011

WACS

Afrique du Sud, Namibie, Angola, RD Congo, Congo, Cameroun, Nigeria, Togo,

Ghana, Côte d’Ivoire, Cap-Vert

14 000 km

2011

LION-2

Kenya, Madagascar, Maurice

3000 km

2012

ACE

Gabon, Cameroun, Nigeria, Bénin, Togo, Ghana, Côte d’Ivoire, Liberia, Sierra Leone,

Guinée Conakry, Guinée-Bissau, Sénégal, Gambie, Cap-Vert, Mauritanie, Maroc

12 000 km

2012

 Source : RTN

Par Beaugas-Orain Djoyum pour Réseau Télécom Network No 59


Ecofin Télécom     




 
GESTION PUBLIQUE

La Gambie et les Emirats arabes unis signent un accord de protection mutuelle de leurs investissements

La CEDEAO veut adopter un plan d’action pour rapatrier les biens culturels africains détenus à l’étranger

Ghana : le Fonds vert pour le climat octroie 20 millions $ à la résilience des femmes aux changements climatiques

La BAD exclut Lutoyilex Construct Ltd et son directeur général pour une durée de 36 mois pour pratiques frauduleuses

 
FINANCE

Afrique du Sud : le rand continue sa résistance face au dollar, soutenu par la conviction d'une baisse future des taux aux Etats-Unis

Zambie : Stanbic Bank recevra un prêt de 15 millions $ de la SFI pour soutenir des PME dirigées par des femmes

La Banque européenne d'investissement envisage d'investir 33,7 millions $ dans des PME en Angola

Le britannique AgDevCo annoncé dans un investissement dans le secteur agroalimentaire en Tanzanie

 
AGRO

L’Inde maintiendra ses subventions au secteur sucrier malgré les griefs du Brésil et de l’Australie

Algérie : le gouvernement suspend le responsable de l’OAIC pour des soupçons de corruption

Afrique du Sud : Tongaat Hulett négocie un gel des paiements de dettes à 10 créanciers

LA FAO sonne l’alerte sur la progression de la faim dans le monde en 2018

 
ELECTRICITE

Algérie : le renouvelable et le nucléaire à la rescousse pour réduire la dépendance au gaz

Zimbabwe : Power Ventures propose de construire une centrale solaire de 107 MW à Chidome

Egypte : des développeurs indépendants désireux d’implanter 2 150 MW de centrales éoliennes

Tunisie : un nouvel appel d’offres pour la mise en place de 107 MW de centrales solaires

 
HYDROCARBURES

Mauritanie : Expro remporte un contrat pour mettre hors service le champ pétrolier Chinguetti II

Ghana : un ancien patron de la GNPC soulève le manque de transparence dans les récents accords de GNL

Nigeria : la NNPC publie des lettres d’attribution des nouveaux swaps pétroliers

Afrique du Sud : une politique énergétique de plus en plus tournée vers le gaz naturel

 
MINES

Botswana : Kavango acquiert une nouvelle licence de prospection à Ditau

Tanzanie : la durée de vie de la mine New Luika prolongée jusqu’en 2025

Namibie : la mine d’uranium Rössing est désormais une propriété chinoise

Afrique du Sud : MC Mining obtient un financement de 245 millions de rands pour le projet Makhado

 
FORMATION

La Fondation Mondiale contre la Faim propose des bourses aux jeunes Africains dans le domaine de l'alimentation et de l'agroalimentaire

L’Université inter-Etat Cameroun-Congo va ouvrir ses portes en octobre 2019

Maroc : le gouvernement lance une plateforme de formation en ligne

L’Afrique doit former 300 000 personnes chaque année jusqu'en 2023 pour combler son déficit en ingénieurs (Etienne Ehouan Ehilé)

 
COMM

Tchad : les réseaux sociaux sont de nouveau accessibles

Seychelles : les autorités s’engagent à protéger la liberté de la presse

Sénégal : l’université virtuelle proposera bientôt une formation pour les professionnels africains des médias

Données personnelles : le régulateur américain de la concurrence inflige une amende de 5 milliards de dollars à Facebook

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Télécom