Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève
Tribune

«Permettre aux entreprises africaines de premier rang de rivaliser sur le plan international»

«Permettre aux entreprises africaines de premier rang de rivaliser sur le plan international»
  • samedi, 31 août 2013 05:59

Me Eric Vazey, avocat associé au cabinet genevois Montavon Mermier Vazey Realini, est convaincu que l’âge d’or de l’Afrique a sonné et que la Suisse, première place mondiale du financement du négoce de matières premières, peut jouer un rôle crucial dans l’émergence des économies africaines, soucieuses d’accéder aux marchés internationaux et d’y devenir concurrentielles. A l’approche du 9eme forum EMA Invest qui mettra en contact des décideurs et financiers africains et suisses, il nous livre son point de vue d’avocat rompu aux milieux d’affaires suisses.

Agence Ecofin : Qu’offre la place de Genève aux pays producteurs de matières premières ?

Me Eric Vazey : Vous le savez, les besoins en financements de matières premières représentent plusieurs milliards de dollars chaque jour. Sans aucun doute, le succès de Genève tient d’abord du fait de la présence en ce lieu de grandes banques susceptibles de répondre efficacement aux problèmes de garanties bancaires et de crédits documentaires spécifiques aux opérations de trading. Première place mondiale du financement du négoce des matières premières, Genève offre également un environnement multiculturel, la présence de grandes compagnies de shipping, de sociétés de certification, sans parler de ses ressources humaines particulièrement qualifiées dans le domaine du négoce international et du bon fonctionnement des infrastructures financières. C’est l’accès privilégié à un cercle de plus de 500 sociétés de trading et aux marchés en rapport, pour une meilleure intégration économique internationale afin d’influer plus fortement sur les marchés mondiaux et de dégager une meilleure rentabilité économique.

Agence Ecofin : A ce jour, quels pays d’Afrique ont su se positionner sur cette place ?

Me Eric Vazey : Très honnêtement, contrairement aux sociétés de trading européennes, russes, asiatiques ou arabes, le positionnement des entreprises africaines sur Genève n’est qu’à ses balbutiements. Jusqu’ici, Genève a surtout attiré des filiales de sociétés nationales d’opérations pétrolières africaines, soit Petroci International SA (Côte d’Ivoire), Petrolin (Gabon) ou encore Samoil (Angola). Or, il est certain que l’ouverture et l’internationalisation constantes des marchés vont inévitablement conduire les entreprises africaines de premier rang à élargir leur champ de vision et le périmètre de leurs activités pour devenir concurrentielles et créer des synergies positives.

Agence Ecofin : Les traders genevois commencent à investir dans la production, et même dans la transformation des matières premières. Comment les pays africains peuvent-ils tirer avantage de cette nouvelle approche ?

Me Eric Vazey : Les matières premières jouent un rôle bien plus important dans la croissance en Afrique qu’ailleurs car ce sont historiquement les sociétés publiques qui contrôlent la plus grande partie de la production. Il va sans dire que les pays africains, par leurs ressources naturelles immenses, ont une carte maitresse à jouer. Mais les activités de production et de transformation des matières premières soulèvent des questions complexes et délicates en matière notamment de normes sociales et environnementales ainsi que dans la transparence des flux financiers. Il est donc indispensable que des travaux de mise en œuvre de recommandations et de réglementations soient menés de concert avec toutes les parties concernées.

Me Eric Vazey, avocat associé au cabinet genevois Montavon Mermier Vazey Realini
 
GESTION PUBLIQUE

Le FMI se prépare à supprimer la limite d’âge applicable au poste de directeur général de sorte à ouvrir la voie à une candidature bulgare

Rwanda: la Banque centrale envisage l'émission d'une monnaie électronique pour améliorer les transactions financières

Afrique du Sud: le gouvernement envisage de réaliser de nouvelles coupes budgétaires au cours des prochaines années

Soudan: Abdalla Hamdok devient le premier 1er ministre de l'ère post-Béchir

 
AGRO

Kenya : les exportations de thé en chute de 31 % dans le mois de juin

Zimbabwe : record en vue pour les livraisons de tabac en 2019

Afrique du Sud : la production de myrtilles devrait connaître une hausse de 45% en 2019

Afrique du Sud : l’inquiétude monte dans l’industrie de la laine face à l’interdiction chinoise

 
ELECTRICITE

Le Nigeria ambitionne de connecter son réseau électrique à celui de 8 pays d’Afrique de l’Ouest

Congo-Kinshasa : la libéralisation du secteur électrique entravée par l’absence de cadre opérationnel

Egypte : Lekela a achevé la mobilisation financière de la centrale éolienne de West Bakr

RDC : Félix Tshisekedi appelle à lever le paradoxe de l’électricité, 100 GW de potentiel pour 1 GW disponible

 
HYDROCARBURES

Soudan du Sud : Salva Kiir met en garde les compagnies pétrolières contre la mauvaise gestion

103 milliards $ d’investissements attendus dans le secteur africain du gaz naturel liquéfié, avant fin 2019

Nigeria : le président Buhari limoge le ministre du Pétrole Ibe Kachikwu

L’OPIC finalise son accord de prêt de 40 millions $ avec la société énergétique sud-africaine Renergen

 
MINES

Mali : vers une coentreprise entre Altus et Glomin sur les projets aurifères Lakanfla et Tabakorole

Tanzanie : Katoro Gold veut céder ses projets aurifères Imweru et Lubando

Le Mali adopte un nouveau code minier pour augmenter la contribution des mines à l’économie

L’avalanche de nouvelles sources d’approvisionnement n’augure pas d’un bon avenir pour le lithium (CRU)

 
TELECOM

Sénégal : le gouvernement investit 50 milliards FCFA pour l’aménagement numérique du territoire

Selon Gartner, les smart cities, l’IoT et les satellites en orbite basse transformeront le monde des affaires en Afrique d’ici 2029

Harriet Thompson : « la Grande-Bretagne porte un grand intérêt au secteur nigérian des TIC »

Nigeria : 693 tours télécoms menacées de destruction par la NCC, après les 7 000 de la NCAA

 
FORMATION

L’Université Senghor d’Egypte lance un cours en ligne grand public sur la paix et la sécurité en Afrique francophone

Les universités anglophones sont les plus présentes sur le Web en Afrique, selon le classement Webometrics

Tchad : 19 établissements privés de l’enseignement supérieur fermés

Le Centre pour la science et l’environnement organise deux formations sur la gestion des eaux usées en milieu urbain en Afrique du Sud

 
COMM

Afrique : l'influence chinoise croissante sur le paysage médiatique ouvre un nouveau champ de bataille avec les USA

Warner Music confie le marketing digital de sa filiale sud-africaine à l’agence locale Flume

MultiChoice baisse les prix de ses bouquets de télévision pour résister à Netflix

L'Algérie expulse Ahmed Benchemsi de Human Rights Watch

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance/Gestion Publique