Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Biogaran, le premier laboratoire générique français, lance ses activités en Côte d’Ivoire

Biogaran, le premier laboratoire générique français, lance ses activités en Côte d’Ivoire

(BIOGARAN) - Le laboratoire pharmaceutique français Biogaran, filiale du groupe Servier, spécialisée dans les médicaments génériques, annonce le démarrage de ses activités en Côte d’Ivoire. Biogaran commercialise en effet depuis début janvier, 14 médicaments issus de sa gamme de plus de 800 spécialités. La cérémonie de lancement s’est tenue en présence de la Première Conseillère de l'Ambassadeur de France  en Côte d’Ivoire, Madame Annick Diener et de Monsieur le Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique de Côte d’Ivoire, Docteur Aka Aouélé Eugène.

La gamme proposée par Biogaran couvre un large éventail de pathologies de plus en plus présentes sur le continent africain telles que le diabète, l’hypertension et les infections bactériennes. 11 des 14 médicaments proposés par Biogaran sont déclarés essentiels et répondent à des enjeux de santé publique, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

En Côte d’Ivoire, Biogaran propose aux patients des médicaments importés de France, aux standards européens et à des prix accessibles. Tous les médicaments Biogaran sont bio-équivalents aux médicaments d’origine, garantissant ainsi la même efficacité. Biogaran s’engage, par ailleurs, à recueillir tous les cas de pharmacovigilance détectés chez les patients en Côte d’Ivoire.

« Biogaran souhaite œuvrer en faveur de l’accès aux soins de qualité en Afrique de l’Ouest et Centrale. Nous voulons y proposer des produits aux standards européens, à un prix accessible. Grâce à un climat des affaires favorable et aux facilités logistiques qu’elle offre, la Côte d’Ivoire nous semble être la base idéale pour le développement de nos activités dans la région. Nous souhaitons faire de la Côte d’Ivoire la tête de pont de notre déploiement en Afrique de l’Ouest et Centrale francophone », déclare Emmanuel Le Dœuff (photo), Directeur Général et Directeur des Affaires internationales de Biogaran.

La santé des populations est une des priorités auxquelles il est nécessaire de s’attaquer pour accompagner et accélérer le développement du continent africain. Au-delà des besoins importants de médicaments efficaces, de bonne qualité et accessibles, le taux de pénétration des produits contrefaits est aujourd’hui très élevé. En effet, l’OMS estime à 100 000 le nombre de décès chaque année en Afrique liés à la consommation de faux médicaments. Par ailleurs, en Côte d’Ivoire, en 2005, 5,7 % de la population souffrait de diabète et 21,7 % d’hypertension artérielle selon la même étude. La prévalence des maladies cardiovasculaires est en forte augmentation dans les pays africains où la prise en charge des patients s’avère parfois insuffisante.

L’engagement de Biogaran se traduit également par la mise à disposition, en Côte d’Ivoire dans un premier temps, d’échantillons médicaux gratuits dans le cadre de campagnes de dépistage et de sensibilisation à la prise en charge de pathologies cardiovasculaires, organisées par le programme Santé en Entreprise du CIAN (Conseil Français des Investisseurs en Afrique).

Biogaran est déjà présent en Afrique, au Nigeria, depuis 2017, à travers Swipha, une société de production et de distribution de médicaments.

À propos de Biogaran

Biogaran est un laboratoire pharmaceutique français spécialisé dans les génériques, filiale de Servier et dont le siège se trouve à Colombes (France). Fondé en 1996, il est aujourd’hui numéro un français des génériques. Sur l’exercice 2018, Biogaran a réalisé un chiffre d’affaires brut de 1,252 milliard d’euros avec 290 millions d’unités vendues. À l’international, le groupe est notamment présent au Brésil à travers la société Pharlab. Avec le rachat au Nigeria de Swipha en 2017, laboratoire de médicaments génériques, il réalise sa première implantation en Afrique.

Plus d’informations : www.biogaran.fr

À propos de Servier

Servier est un laboratoire pharmaceutique international gouverné par une Fondation, et son siège se trouve en France à Suresnes. S’appuyant sur une solide implantation internationale dans 149 pays et sur un chiffre d’affaires de 4,152 milliards d’euros en 2017, Servier emploie 21 700 personnes dans le monde. Totalement indépendant, le Groupe réinvestit 25 % de son chiffre d’affaires (activité princeps) en Recherche et Développement et utilise tous ses bénéfices au profit de son développement. La croissance du groupe repose sur la recherche constante d’innovation dans cinq domaines d’excellence : les maladies cardiovasculaires, immuno-inflammatoires et neurodégénératives, les cancers et le diabète, ainsi que sur une activité dans les médicaments génériques de qualité. Servier propose également des solutions de e-santé allant au-delà du développement de médicaments.

Plus d’informations : www.servier.com

29399 in Finance Emmanuel Le Duff


Ecofin Finance     


 
GESTION PUBLIQUE

Algérie : la croissance économique s’est légèrement améliorée en 2018, à 1,5 %

Mali: le ministre de l'Economie et des finances, Boubou Cissé, nommé Premier ministre

L’Egypte prévoit d’emprunter 48 milliards de dollars durant l’exercice 2019-2020  

Algérie: cinq milliardaires arrêtés pour suspicion de corruption, selon la télévision nationale

 
AGRO

Kenya Breweries pourrait accroître le prix de la bière Tusker si la pression fiscale augmente

Maroc : trois barrages seront édifiés dans le Nord afin d'améliorer l’approvisionnement en eau

Afrique du Sud : l’industrie bovine retrouve l’accès à 10 marchés d’exportation

Afrique du Sud : la perspective d’augmentation des droits de douane sur la volaille inquiète

 
ELECTRICITE

Nigeria : PAS Solar a levé 10 millions $ pour électrifier 150 000 ménages  

Afrique du Sud : le Trésor décaisse 355 millions $ pour permettre à l’Eskom de faire face à ses obligations

La Centrafrique obtient 45 millions $ de la Banque mondiale pour une centrale solaire de 25 MW

Zimbabwe : trois producteurs indépendants ambitionnent d’implanter 100 MW de centrales solaires

 
HYDROCARBURES

Soudan du Sud : 3 milliards $ d'investissements nécessaires pour développer le secteur énergétique

Egypte : le ministère des Finances annonce une nouvelle réduction des subventions au carburant et à l'électricité

Maurel & Prom publie une mise à jour opérationnelle de ses activités au Gabon et en Tanzanie pour le compte du premier trimestre

Le pétrolier britannique MX Oil change de nom et devient ADM Energy

 
MINES

Guinée : la société guinéenne du patrimoine minier rattachée à la présidence

La BAD soutient la lutte contre le travail des enfants dans les mines de cobalt en RDC

Madagascar : les populations s’opposent au développement du projet Toliara

RDC : Glencore nomme un nouveau PDG pour sa filiale Katanga Mining

 
TELECOM

Ouganda: l’Etat envisage de renoncer au passif financier de 136,4 millions $ d’Uganda Telecom afin d’accélérer sa vente

Huawei prépare Maurice pour la 5G

Algérie: perturbations annoncées dans les télécoms dès le 28 avril 2019 avec la grève nationale des agents du secteur

Amr Talaat annonce la 5G au Caire en Egypte dès juin, pendant la Coupe d'Afrique des Nations de football 2019

 
COMM

Canal+ Afrique ajoute Mezzo à ses bouquets de télévision payante

Congo : Vivendi lance une salle CanalOlympia à Brazzaville

Classement des 10 premiers pays africains en matière de liberté de la presse, selon Reporters Sans Frontières

Netflix va ajouter sa première série animée africaine à sa plateforme

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance/Gestion Publique