Ecofin Finance

Exportation et développement Canada renonce à financer l’acquisition de 4 Bombardier CRJ-900 par Uganda Airlines

(Agence Ecofin) - Le processus de relance de la compagnie aérienne nationale ougandaise a du plomb dans l’aile. Selon une information rapportée ce lundi 24 septembre  par le site d’information The East African, Exportation et développement Canada (EDC), l’agence canadienne de crédit à l’exportation, a renoncé à financer l’acquisition de 4 Bombardier CRJ-900 par Uganda Airlines.

«Les fonctionnaires du Trésor ougandais ont déjà reçu  une notification concernant la nouvelle position d’EDC. Cela a été fait à travers les canaux diplomatiques.», a déclaré une source proche du dossier à The East African.

La compagnie nationale ougandaise avait annoncé en juillet dernier  la signature d’un accord avec l’avionneur canadien Bombardier pour l’achat de quatre CRJ-900, qui devaient être livrés à partir de janvier 2019.  EDC s’était alors engagée à fournir un crédit de 108 millions de dollars à l’Ouganda  pour financer l’acquisition de ces avions.

Uganda Airlines prévoit d’opérer  depuis l’aéroport international d’Entebbe (situé à environ 35 km de la capitale Kampala). Selon le plan de relance de la compagnie liquidée en 2001, après des tentatives de privatisation infructueuses, le transporteur espère se concentrer, dans un premier temps, sur les vols domestiques et régionaux, avant d’assurer des liaisons à l’international.

Le coût de la relance d’Uganda Airlines est estimé à 388 millions de dollars. L’Etat ougandais prévoit d’injecter 70 millions de dollars dans la compagnie sur une période de trois ans, tandis que les 318 millions de dollars restants devraient être mobilisés auprès de plusieurs institutions financières locales et étrangères.

Lire aussi:

06/02/2018 - L’Ouganda cherche à mobiliser 388 millions $ pour relancer sa compagnie aérienne nationale

01/07/2016 - Seize ans après sa liquidation, Uganda Airlines va redécoller

30/03/2015 - Ethiopian Airlines est sollicité par plusieurs pays africains pour les aider à lancer des compagnies nationales    


Ecofin Finance     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance / Gestion Publique