Afrique du Sud: minée par la mauvaise gestion, la SAA pourrait déposer son bilan

(Agence Ecofin) - En Afrique du Sud, la compagnie aérienne nationale, South African Airways (SAA) pourrait mettre un terme à ses activités. C’est ce qu’a indiqué l’auditeur général Kimi Makwetu qui a signalé des irrégularités dans les livres financiers de la compagnie.

Alors que la SAA a affiché pour le compte de l’exercice fiscal qui s’est achevé en Mars 2017, une perte nette de 5,6 milliards de rands (471 millions de $), l’ensemble de ses dettes tournent autour de 17,8 milliards de rands.

«Les pertes enregistrées sur six années consécutives ont érodé le capital de base et continuent d’avoir des conséquences sur la capacité de l’avionneur à poursuivre ses activités dans un environnement hautement compétitif.», a estimé M. Makwetu dont les propos ont été repris par Bloomberg.

Pour le nouveau président sud-africain, Cyril Ramaphosa, la crise à la SAA est l’un des nombreux dossiers brûlants dont hérite son administration.

En effet, la compagnie a été sabordée par la mauvaise gestion qui en a été faite pendant les années Zuma. Son nouveau directeur général, Vuyani Jarana a mis en place un plan de gestion d’urgence marqué par une stratégie de fermetures de lignes et de réduction des coûts.

Aaron Akinocho


Ecofin Gestion Publique     


Player