Ecofin Entrepreneur
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Libreville - Genève

Le moringa, une aubaine pour les femmes de Djirataoua au Niger

Le moringa, une aubaine pour les femmes de Djirataoua au Niger
  • Date de création: 31 août 2021 18:08

(Agence Ecofin) - Regroupées en associations, des femmes rurales de la commune de Djirataoua ont développé une activité de commercialisation et de transformation du moringa. Grâce à cette plante, elles apportent une contribution importante à l’économie de la localité.

Impliquées dans le circuit de vente, les femmes de la commune rurale de Djirataoua au Niger proposent du moringa brut et ses dérivés. Elles mettent sur le marché Fada qui se tient chaque jour, les récoltes acheminées par moto, charrette, vélo et même sur la tête, pour les industriels et les intermédiaires. Regroupées au sein de l’Union Jindadi ou de l’Union Marhaba, elles participent à l’épargne et aux dépenses liées à l’activité. Les revenus générés leur permettent de subvenir aux besoins de leurs familles.

Tchima Mamadou est la présidente de l’Union Jindadi. Sur l’ONEP, elle dit y être impliquée depuis une vingtaine d’années.

« C’est grâce à ce que je gagne dans cette activité que j’ai organisé le mariage de 5 de mes enfants. C’est aussi grâce à cette activité que je prends en charge la scolarité de mes enfants et de certains de mes petits. Aujourd’hui, j’ai construit une maison ».

Dans le prolongement des activités de production, une des femmes de Djirataoua, Rabi Maman Amani, a créé une entreprise de transformation. Elle préside également le groupement de transformatrices de moringa appelé ‘’Anfanin Zogala‘’ et l’Union Marhaba. Avec ses collègues, elles fabriquent de la poudre utilisée comme complément alimentaire, épice ou savon. Elles produisent aussi de l’huile essentielle de moringa. Son entreprise emploie à ce jour vingt personnes.

A travers leurs groupements, les femmes de Djirataoua ont développé des initiatives pour l’épargne et la solidarité. Chaque membre verse une cotisation de 250 FCFA par semaine. La somme constituée est utilisée comme capital pour l’achat de nouvelles récoltes, la location ou l’achat de parcelles qu’elles exploitent pour la production. A travers ce commerce, elles construisent leur autonomisation économique et participent aux dépenses dans leurs foyers.

Pour Tchima Mamadou, le moringa a permis à de nombreux jeunes et à des femmes de tirer un trait sur l’exode rural.

« Si ailleurs les gens sont fiers parce qu’ils ont de l’or, du pétrole et d’autres richesses minérales, à Djirataoua nous avons aussi notre or et notre pétrole, c’est le moringa. Dieu merci, nous produisons, nous consommons et nous vendons la part plus importante de la production ».

Toutefois, elles rencontrent certaines difficultés, notamment le manque de moyens pour acheter des équipements modernes. La plateforme de séchage qu’elles utilisent se limite à un petit espace cimenté dans un magasin abandonné. Le travail est harassant, les femmes étant obligées de rester au soleil pendant de longues heures à tourner et retourner les feuilles pour un séchage homogène. Pour aller vers une véritable industrialisation, elles espèrent un appui de partenaires publics et privés.

Malgré les difficultés, elles ont réussi à imposer leur activité dans la commune de Djirataoua et dans les villages environnants comme Aguié, Tessaoua ou encore Madarounfa, ou elles enregistrent une clientèle grandissante. Leurs prouesses leur ont déjà valu des voyages dans d’autres zones du Niger dans le cadre du partage d’expérience, des foires et des formations.

Aïsha Moyouzame


Aïsha MOYOUZAME

Banner LNG Gestion et Economie

 
GESTION PUBLIQUE

Défis sécuritaires : N’Djamena veut doubler la taille de son armée

Le Maroc réceptionne ses premiers drones turcs Bayraktar TB2

Nigeria : plus de 21 milliards $ investis dans les infrastructures au cours des six dernières années (Osinbajo)

Les cinq informations de la gestion publique africaine qu'il ne fallait pas manquer cette semaine

 
FINANCE

Togo : les raisons de la cession de la filiale Vie de Sanlam à NSIA

Le Fonds de Solidarité Africain offre sa garantie à Cofina pour lever 5 milliards FCFA

UEMOA : le conseil des ministres des finances a planché sur la répression des infractions boursières

L’agence américaine DFC cherche à investir 1 milliard $ dans le secteur agricole et au sein des pays émergents

 
AGRO

Côte d’Ivoire : une délégation de BAD évalue les avancées du projet agro-industriel de Yamoussoukro

L’Egypte pourrait devenir le 5ème importateur mondial de maïs d’ici 2030

Ghana : le Cocobod contracte un prêt syndiqué de 1,5 milliard $ pour ses achats de cacao en 2021/2022

Bénin : le kilogramme de coton sera échangé à 265 Fcfa en 2021/2022

 
ELECTRICITE

Maroc : mise en service imminente de la 1ère centrale photovoltaïque flottante du continent à Sidi Slimane

Namibie : le vol d’électricité dans la ligne de mire de la compagnie publique Nored

Afrique du Sud: six centrales détenues par la société AIIM entrent en exploitation commerciale

Kenya Power retire sa demande d’augmentation des tarifs d’électricité

 
HYDROCARBURES

Guinée équatoriale : la loi sur les hydrocarbures sera révisée pour attirer plus d’investissements

Pour Vitol, la pénurie d’énergie pourrait faire bondir le Brent à plus de 80 dollars baril cet hiver

Afrique du Sud : Sasol triple ses objectifs de réduction des émissions pour 2030

Trois compagnies pétrolières américaines violent les normes sur la transparence de l’ITIE

 
MINES

Comment le Ghana veut devenir un leader africain dans la transformation de la bauxite

Investissements dans le cobalt : la RDC menacée par l’Australie selon Fitch

Mali : Roscan Gold obtient 5 millions $ auprès d’Asante Gold pour développer le projet Kandiolé

Caledonia Mining élargit son empreinte aurifère au Zimbabwe avec une nouvelle acquisition à 4 millions $

 
TELECOM

Huawei Connect 2021 : les perspectives du Groupe dans une Afrique post Covid- 19

Pour Huawei, l’infrastructure, la formation et l’efficacité énergétique seront au cœur de ses futurs investissements en Afrique

Huawei Connect 2021 : innover sans cesse pour accélérer la numérisation

Kenya : Safaricom annonce le lancement commercial de la 5G en 2022

 
TRANSPORT

Guinée : Bolloré Transport & Logistics fait don de 200 bouteilles d’oxygène à l’agence nationale de sécurité sanitaire (anss)

Tanzanie : la BAD alloue 116 millions $ pour moderniser un réseau routier de 160 km dans le sud

Bénin : un nouveau système d’information portuaire pour renforcer la digitalisation des services au port de Cotonou

Le Nigeria rejoint l’initiative World Logistics Passport en tant que hub pour l’Afrique de l'Ouest

 
ECHO

Transparence budgétaire des Etats africains (Department of State)

Emerson Sery, dit Commissaire Coco, étudiant et entrepreneur leader de la vente de noix de coco à Abidjan

Magazine Investir au Cameroun : le cacao camerounais à la loupe

Investisseurs & Partenaires veut apporter des solutions de financement aux PME camerounaises

 
FORMATION

Côte d’Ivoire : le gouvernement annonce des formations pour les acteurs des marchés publics

Maroc: des internautes lancent une campagne pour remplacer le français par l’anglais dans l’enseignement

L’Université du Rwanda va abriter le master en géologie du musée de l'Afrique en Belgique

L’UA lance son programme de bourse de formation pour les innovateurs technologiques africains

 
COMM

Vivendi, via sa filiale Canal+, est désormais premier actionnaire de MultiChoice, opérateur africain No1 de télévision payante

Togo : le Parlement adopte le projet de loi portant code du cinéma et de l’image animée

Gulli Africa & Ludikids rejoignent le mouvement #ProtègeTaTélé pour lutter contre le piratage de la production audiovisuelle

La Fondation Orange lance la 4e édition du Prix Orange du Livre en Afrique

Enveloppe
Recevez votre lettre Ecofin personnalisée selon vos centres d’intérêt

sélectionner les jours et heures de réception de vos infolettres.

Solutions de financement des PME africaines par Investisseurs & Partenaires