Ecofin Hydrocarbures

Ghana : grâce à un marché local du gaz devenu plus attractif, la VRA peut atteindre le seuil de rentabilité

Ghana : grâce à un marché local du gaz devenu plus attractif, la VRA peut atteindre le seuil de rentabilité

(Agence Ecofin) - Le producteur public d’électricité du Ghana, VRA a déclaré qu’elle peut désormais atteindre le seuil de rentabilité dans ses activités liées à la production de l’électricité. L’annonce été faite le 15 mai par Isaac B. Menu-Dafour, le directeur de la maintenance de la production thermique de la VRA, lors d’une visite sur le site de la centrale de traitement de gaz d’Atuabo.

Cette situation qui n’était pas possible auparavant, est due, selon  Isaac B. Menu-Dafour, au fait que la société a commencé à produire de l’électricité grâce à un meilleur marché du gaz produit localement.

En octobre dernier, le gouvernement et Tullow ont conclu un prix d’achat pour le gaz du champ Jubilee. Dans l’intervalle, la loi sur les prélèvements dans le secteur de l'énergie (ESLA) a été adoptée et prend en compte certains aspects de l'endettement croissant de la société dans le cadre de sa stratégie de gestion de la dette.

Par ailleurs, le responsable de la VRA a également affirmé que la société est maintenant en mesure de réduire la fréquence de maintenance de son équipement en raison de la disponibilité du gaz.

Selon des propos rapportés par Business Ghana, Menu-Dafour a fait savoir que « le coût du gaz naturel pour alimenter les turbines avait diminué depuis un certain temps, alors que l'approvisionnement était plus fiable (…) Cela s'est traduit par des coûts d'exploitation favorables qui ont été répercutés sur les consommateurs et nous ont procuré des avantages financiers».

Les résultats financiers de la VRA n’ont pas encore été publiés. On estime que l’approvisionnement de la VRA devrait s’embellir davantage dès le mois prochain lorsqu’elle commencera à recevoir du gaz du champ TEN comme annoncé par Tullow, lors de son assemblée générale annuelle du 25 avril dernier. 

Dans un autre registre, la VRA envisage de céder d’ici la fin d’année, trois centrales thermiques dans le cadre de son plan de redressement financier. En décembre dernier, la dette du secteur de l’énergie s’élevait à 2,2 milliards de dollars. 

En 2015, la capacité installée de VRA était de 1970 MW dont 60% était de l’hydroélectricité. 

Olivier de Souza


Ecofin Hydrocarbures     


Player


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Hydrocarbures / Oil and Gas