Ecofin Hydrocarbures

Shell sort de l’actionnariat de CNR qui contrôle d’importants actifs en Côte d’Ivoire et en Afrique du Sud

(Agence Ecofin) - Lundi, Shell Gas B.V., filiale du géant anglo-néerlandais Royal Dutch Shell a annoncé qu’elle a cédé ses parts dans la société Canadian Natural Resources Limited (CNR), moyennant des recettes avant impôts de 3,3 milliards de dollars. Ces parts correspondent à 97,6 millions d’actions et 8% de CNR.

Finalisée le 9 mai avec Goldman Sachs, RBC Capital Markets, Scotiabank et TD Securities, la transaction permettra à Shell de réduire sa dette nette.

Par ailleurs, selon des sources proches de la société qui se sont adressées à Reuters, l’accord s'inscrit aussi dans le cadre du désengagement de Shell des projets de sables bitumineux au Canada.

En Côte d’Ivoire, CNR contrôle les champs producteurs de pétrole et de gaz Baobab et Espoir, situés en offshore.

En Afrique du Sud, elle fait partie d’une coentreprise qui explore le prolifique bassin d'Outeniqua, à environ 175 kilomètres au large, à travers les blocs 11B et 12B.

La sortie de Shell de CNR le prive des compétences techniques poussées d’un acteur clé de l’industrie. Toutefois, CNR reste confiante sur la bonne exécution de ses futurs projets de développement notamment sur le continent africain.


Ecofin Hydrocarbures     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Hydrocarbures / Oil and Gas