Côte d’Ivoire : le Suédois SCANIA envisage d’installer des usines de transformation des résidus du cacao en biocarburant

Côte d’Ivoire : le Suédois SCANIA envisage d’installer des usines de transformation des résidus du cacao en biocarburant

(Agence Ecofin) - Le constructeur suédois de poids lourds et d'autocars ainsi que de moteurs industriels et marins, SCANIA, envisage la construction d’usines de transformation des résidus du cacao en biocarburant en Côte d’Ivoire.

C’est ce qu’a révélé Sidiki Cissé (photo), directeur général de l’Agence nationale d’appui au développement rural (ANADER), structure étatique partenaire de ce projet au cours d’un déjeuner de presse à Abidjan, le 19 février 2019.

« Nous avons signé l’accord-cadre. Les premières études sont en cours et progressivement, étape par étape, selon le processus que SCANIA a mis en place, nous allons arriver à l’installation des premières usines expérimentales et ensuite monter à l’échelle avec d’autres projets qui sont aussi mis en place autour de la plateforme d’Abidjan.», a déclaré Sidiki Cissé (photo) à l’Agence ivoirienne de presse (AIP).

Ajoutant que cette initiative vise à transformer les coques des cabosses de cacao en biocarburant, utilisable pour le fonctionnement de divers moteurs dont ceux des véhicules.

Par ailleurs, ce projet bénéficiera au monde agricole par la création d’emplois et l’amélioration de leur condition de vie. Cela, dans la mesure où la cacaoculture fait vivre plus de six millions de personnes en Côte d’Ivoire.

Le pays constitue le premier producteur mondial de fèves de cacao, avec une production moyenne annuelle d’environ 1,2 million de tonnes, soit 41 % de l'offre mondiale.

A noter que l’accord-cadre de partenariat entre l’ANADER et SCANIA en vue de la réalisation de ce projet, a été signé depuis le 16 octobre 2018.

Zeinab Dosso (Stg)


Ecofin Agro     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Agro