Atlantic Cocoa conclut un deal de 7,2 milliards FCFA avec la BDEAC, pour finaliser son usine de transformation de cacao au Cameroun

Atlantic Cocoa conclut un deal de 7,2 milliards FCFA avec la BDEAC, pour finaliser son usine de transformation de cacao au Cameroun

(Agence Ecofin) - Le président d’Atlantic Group, l’Ivoirien Koné Dossongui, a signé le 17 septembre 2018 à Douala, la capitale économique camerounaise, un accord de financement d’un montant total de 7,2 milliards de francs Cfa, avec le président de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC), l’Equato-guinéen Fortunato Ofa Mbo Nchama, a-t-on appris officiellement.

Négociée par JMJ Africa, cabinet camerounais spécialisé dans l’accompagnement des investisseurs, cette enveloppe représente le financement complémentaire relatif à la finalisation de la construction, et la mise en exploitation d’une usine de transformation de fèves de cacao en produits semi-finis (masse, beurre et tourteaux), dans la zone industrielle du port en eau profonde de Kribi, cité balnéaire de la région du Sud-Cameroun.

Première entreprise à s’établir dans cette enceinte portuaire, suite à une convention signée le 24 janvier 2018 avec le port autonome de Kribi (PAK), l’usine Atlantic Cocoa coûtera plus de 30 milliards de francs Cfa. Elle permettra de créer 160 emplois directs en phase d’exploitation, et sera dotée d’une capacité de transformation de 48 000 tonnes de fèves de cacao par an, extensible à 64 000 tonnes.

Cette unité de transformation, dont la mise en exploitation est prévue avant la fin de l’année 2018 courante, fait partie d’un projet agro-industriel global de 50 milliards de francs Cfa, porté par l’opérateur économique ivoirien, Koné Dossongui.

Ce projet global intègre «également le développement de  plantations agricoles industrielles, incluant des centres d'excellence agricole dans les différents bassins de production cacaoyère du Cameroun, sur une superficie de 25 000 hectares», précise Georges Wilson, le directeur général d’Atlantic Cocoa.

Selon la BDEAC, le deal conclut avec Atlantic Cocoa est conforme aux orientations de son plan stratégique 2017-2022. Car, précise cette banque d’investissements, il contribue à la mise en œuvre de la politique de diversification de l’économie camerounaise et de réduction de la dépendance du pays aux recettes pétrolières.

Brice R. Mbodiam

Lire aussi:

29-01-2018 – Cameroun : Atlantic Cocoa décroche le 1er contrat d’installation dans la zone industrielle du port en eau profonde de Kribi


Ecofin Agro     



Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Agro