Ecofin Finance

La Bourse d’Alger s’apprête à accueillir 10 entreprises publiques, dont six cimenteries

(Agence Ecofin) - Le Conseil des participations de l'État (CPE) algérien vient de donner  son feu vert à l'introduction en Bourse de dix entreprises publiques dont six cimenteries, rapporte le site d'information Tout Sur l’Algérie (TSA) le 30 septembre.

Selon une source proche du dossier citée par le portail, le CPE  a donné son accord pour l'introduction en Bourse de Cosider carrières, filiale du groupe de BTP Cosider, du Crédit populaire d'Algérie (CPA), de la Compagnie algérienne d'assurance et de réassurance (CAAR), de l'opérateur télécoms Mobilis ainsi que de six cimenteries publiques.

Selon la même source, Le gouvernement envisage également d’introduire en Bourse une deuxième vague d'entreprises publiques dont Air Algérie, la Compagnie algérienne des assurances (CAAT), le distributeur pétrolier Naftal, la Banque nationale d'Algérie (BNA) et la Banque de développement local (BDL). « L'objectif du gouvernement est d'arriver à 40 entreprises publiques cotées à la Bourse d'Alger à la fin de l'année 2015 »,   explique la source de TSA.  

Les  dix entreprises déjà retenues devraient entamer dans les prochains jours l’opération de préparation de leurs dossiers d’introduction en Bourse. Ces entreprises devront  choisir un accompagnateur, fixer le taux du capital à introduire en Bourse, présenter la notice d’information à la Commission d'organisation et de surveillance des opérations de Bourse (Cosob) et constituer un syndicat de banques, avant de lancer la vente des actions.

Actuellement, deux entreprises publiques (la chaîne hôtelière El Aurassi et le groupe pharmaceutique Saidal) et deux autres privées (la compagnie Alliance Assurances et  l’entreprise agroalimentaire NCA Rouiba) seulement  sont cotées à la Bourse d’Alger.


Ecofin Finance     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance / Gestion Publique