Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

AFFICHE PUB ECOFIN Finance

Perte de valeur potentielle de 136 millions $ pour l'américain Carlyle sur son investissement dans le groupe nigérian Diamond Bank

  • Date de création: 26 novembre 2018 11:39

(Agence Ecofin) - Carlyle Group, la firme américaine présentée comme l’une des plus importante au monde dans le domaine du private equity, fait actuellement face à une perte de valeur potentielle de 136,1 millions $ sur son investissement réalisé en novembre 2014 dans le capital du groupe bancaire nigérian Diamond Bank. 

L’opération avait pris la forme d’une souscription à l’augmentation de capital de 50 milliards de nairas (305 millions $ au taux de change de l’époque qui était de 165 nairas pour 1$) effectuée par la banque. Carlyle avait alors acquis pour près de 4,16 milliards de titres à la valeur d’émission de 5,8 nairas (valeur de 2014). Cela s’est traduit par une présence à hauteur de 17,7% au capital de la banque, avec rang de premier actionnaire individuel. 

« Carlyle est très heureux de rejoindre le groupe Diamond Bank en tant qu'investisseur. C’est l’une des banques de détail les plus reconnues au Nigéria, avec une forte culture d’entreprise, une équipe de direction hors pair, une technologie de pointe, une grande franchise de vente au détail et des offres de produits et services innovantes » avait commenté Geneviève Sangudi, représentant pour l’Afrique de l’ouest du fonds Carlyle destiné à l’Afrique subsaharienne et qui avait servi de véhicule d’investissement.

Mais les choses ne se sont pas finalement passées comme prévues. En fait la baisse des prix du pétrole est passée par là et Diamond Bank qui souffrait déjà d’un encours inquiétant de créances douteuses, a continué de plonger. Au cours boursier actuel, la participation de Carlyle ne vaut plus que 10,9 millions $, car l’action n’a jamais dépassé son prix d’acquisition et les rendements en terme de bénéfice par action ont connu une courbe descendante. 

Au lieu de l’expansion attendue, la banque a dû céder ses activités en Afrique de l’ouest hors Nigéria. Dans la foulée, son rendement a continué de baisser. Il est passé de 1,43 naira de bénéfice net par action en 2014, à une perte de 0,36 nairas au terme de l’exercice 2017, en raison surtout d’une baisse significative des revenus de trading.

L’année 2018 pourrait suivre la même tendance. Bien que les revenus de trading soient de nouveaux conséquents, ils sont dilués par un recul de la marge nette d’intérêt au terme des 9 premiers mois de 2018 

Trouver rapidement un investisseur étranger pour soutenir le groupe

Dans un tel contexte, Diamond Bank ne pourra pas compter sur ses actionnaires, est ainsi contraint de trouver très rapidement une solution pour régler une part importante de ses obligations internationales qui arrivent à maturité en mai 2019. Un gros problème, car ses actifs liquides en devise étrangères ne représentent que 25% de l’Eurobond de 200 millions $ concerné par ce délai. 

L'agence de notation américaine Moody's, vient aussi de rajouter sa touche en abaissant de deux crans le profil d'émetteur de la banque et en plaçant sous surveillance ses perspectives.

Deux principales raisons à cette décision : D’une part, il y a le poids des créances douteuses que Diamond Bank ne parvient pas vraiment à résorber. De 40% en décembre 2017, elles ont reculé de seulement deux point de pourcentage à la fin du troisième trimestre 2018 pour se situer à 40%
D’autre part, la banque a connu la démission de membres important de son board, signalant de gros défis de gouvernance interne. Moody's pense que cette situation pourrait saper la concentration nécessaire pour résoudre très rapidement ses problèmes de créances douteuses, dont seulement 20% bénéficient d'une provision suffisante.

Vendredi 23 novembre 2018, l'action Diamond Bank a terminé sur un rebond de 7,6%, après avoir reculé une semaine d'affilée. Il a de nouveau débuté la semaine du 26 novembre sur une baisse de 1,26%. 

Idriss Linge


Ecofin Finance     


 
GESTION PUBLIQUE

Afreximbank lance le premier système de paiement numérique à l'échelle continentale

Nigeria : le gouvernement obtient 15 millions $ du GEF pour la gestion des déchets électroniques

Zimbabwe: le taux d'inflation annuel grimpe à 175,66% en juin, le plus haut niveau en 10 ans

Zambie : la ministre des Finances Margaret Mwanakatwe limogée

 
AGRO

L’insécurité alimentaire a augmenté de 28% en 2019/2020 dans la région de la SADC (rapport)

La production mondiale de riz a atteint 778,6 millions de tonnes en 2018 (FAO)

La production d’huile de palme du Gabon augmente de 56 % au premier trimestre 2019

Cameroun : CDC enregistre une chute vertigineuse de sa production d’huile de palme suite à la « crise anglophone »

 
ELECTRICITE

Tunisie : un nouvel appel d’offres pour la mise en place de 107 MW de centrales solaires

BAD : une facilité de 56 millions € pour accompagner l’électrification au solaire de 4,5 millions de personnes

Togo : 90 MW de centrales solaires seront construites dans le cadre du programme Scaling Solar

Le Cameroun mandate Sinohydro pour l’étude d’un projet de centrale solaire de 20 MW dans la région du Nord

 
HYDROCARBURES

Afrique du Sud : une politique énergétique de plus en plus tournée vers le gaz naturel

Le Nigérian Mohammed Barkindo reconduit au poste de secrétaire général de l’OPEP

L’AIE prédit une nouvelle surabondance de l’offre pétrolière pour 2020

Libye : l’une des plus grandes centrales électriques du pays va opérer un switch du pétrole vers le gaz

 
MINES

Afrique du Sud : MC Mining obtient un financement de 245 millions de rands pour le projet Makhado

Maroc : Emmerson lève de nouveaux fonds pour accélérer le développement du projet Khemisset

Côte d’Ivoire : Roxgold fait une première estimation de ressources aurifères à Séguéla

Mark Bristow, PDG de Barrick : «L'industrie minière de la RDC a été constamment paralysée par les modifications de la législation fiscale»

 
TELECOM

Zimbabwe : le gouvernement souhaite privatiser TelOne et NetOne d’ici la fin de l’année

L'Egypte investit dans la qualité de ses télécommunications en se dotant d’un centre national de surveillance des TIC

Tchad : Idriss Deby lève la restriction d’accès aux réseaux sociaux, en vigueur depuis plus d’un an

Rapport sur le développement durable 2018 de Huawei : assurer l'égalité d'accès pour tous

 
FORMATION

Maroc : le gouvernement lance une plateforme de formation en ligne

L’Afrique doit former 300 000 personnes chaque année jusqu'en 2023 pour combler son déficit en ingénieurs (Etienne Ehouan Ehilé)

La Russie décide d’octroyer 60 bourses aux étudiants béninois

Le gouvernement égyptien propose des bourses d’études aux étudiants sénégalais

 
COMM

Données personnelles : le régulateur américain de la concurrence inflige une amende de 5 milliards de dollars à Facebook

Zambie : l’agence de communication Boomtown remporte le budget média de Lafarge

Zambie : les médias locaux de mauvaise foi concernant la part de contenu chinois diffusée par StarTimes

Niger : la Maison de la presse rénovée par l’Agence de coopération de la Turquie

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance/Gestion Publique