Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Nigeria : les banques contraintes de réinventer l’activité de crédit, au risque de connaître des baisses sur leurs bénéfices

  • Date de création: 20 juin 2019 11:16

(Agence Ecofin) - Les banques nigérianes dont plusieurs sont cotées sur le Nigerian Stock Exchange (Bourse de Lagos) sont désormais sous pression de réinventer et dynamiser de nouveau les activités de crédit, sous peine de subir une érosion de leurs marges, peut-on déduire de la note d’analyse publiée par Moody’s, et dont l’Agence Ecofin a eu une copie.

Au cours de l’année 2018, les marges nettes dégagées par ces entreprises sur les crédits octroyés aux agents économiques, ont encore reculé, et les hausses de produits nets bancaires ont été soutenues par une amélioration des revenus nets de frais et commissions sur divers services bancaires, notamment les services digitaux à forte valeur ajoutée.

Les analystes de Moody’s estiment que ce segment d’activité des banques devrait être sous pression dans les prochaines périodes. Au cours du mois d’octobre 2018, la Banque centrale du Nigeria a rendu publiques les règles générales qui encadreront le fonctionnement des banques de paiement.

Cette catégorie d’agents financiers concerne aussi bien les grands magasins que les opérateurs de mobile money. Ils seront en mesure d’offrir tous les services de dépôt et de retrait d’argent et pourront s’appuyer sur toutes les formes de services digitaux comme les cartes de crédit, ou encore les codes téléphoniques qui fonctionnent sur tous les types d’appareils y compris les non smartphones.

Les seuls services que ces agents financiers ne pourront rendre, seront les crédits et les garanties qui resteront du domaine des banques. Si l’élargissement des services de paiement est susceptible de réduire la part des dépôts dans le bilan des banques nigérianes, l’agence américaine de notation estime que ces dernières disposent encore d’une base solide de dépôts, capable de soutenir leurs activités de crédit.

Seulement, malgré cette exclusivité sur le marché du crédit, la réalisation de chiffre d’affaires en hausse subira deux principales menaces. Les banques devront trouver de nouveaux secteurs peu risqués à financer, car il y a déjà une forte concentration des prêts au profit du secteur pétrolier des titres émis par le trésor public.

Or, mener une expansion de l’activité de crédit comporte quelques risques, comme en témoigne l’encours des créances douteuses (crédits, dont l’échéance de remboursement est dépassée de plus de 90 jours), qui à la fin 2018, a atteint le niveau record de 10,8% de l’ensemble des prêts accordés par le secteur. Par ailleurs, 2019 sera la deuxième année d’application de la norme IFRS9, et les provisions pour créances douteuses seront désormais comptabilisées sur le compte de résultats, ce qui mettra de la pression sur la marge bénéficiaire des banques.

Rappelons que le secteur bancaire nigérian présentait à la fin 2018, un faible niveau de fonds propres par rapport à ceux des pays comparables comme le Ghana, le Kenya, ou encore l’Ouganda et la Tanzanie. Vetiva Capital, une firme d’analyse, de recherche et d’investissement basée au Nigeria, prévoit d’ailleurs que ces banques devront finalement renforcer leurs fonds propres. Une mission difficile, car il faudra soit emprunter, soit augmenter les capitaux propres, et par conséquent garantir qu’il y aura un retour sur investissement.

Idriss Linge


Ecofin Finance     


 
GESTION PUBLIQUE

Kenya: 445 millions $ de dépenses budgétaires en moins pour l'année 2019/2020

La coopération allemande apporte son soutien financier au processus de décentralisation du Togo

Top 10 des pays africains les plus attractifs pour les investissements en 2020, selon la Rand Merchant Bank

Kenya: Komaza fera partie des bénéficiaires des 200 millions $ alloués par l'IC

 
AGRO

Le Gabon va évaluer ses stocks halieutiques avec l’aide de l’Institut d’océanographie d’Espagne

Le suisse Glencore Agriculture veut moderniser son négoce agricole grâce à la blockchain

Le Zimbabwe signe un accord d’achat de 150 000 tonnes de maïs avec l’Afrique du Sud

Madagascar : STAR lancera un audit indépendant de sa chaîne d’approvisionnement de maïs

 
ELECTRICITE

Sénégal : la Senelec et les mairies songent au solaire pour régler le problème des endettements croisés

Côté d’Ivoire : un régime fiscal et douanier incitatif pour Eranove, dans la construction de CIPREL 5 (390 MW)

Le Kenya a attiré 1,4 milliard $ d’investissements dans les énergies renouvelables en 2018  

Les réseaux électriques de l’Afrique australe et orientale seront interconnectés, d’ici trois ans

 
HYDROCARBURES

Egypte : nouvelle découverte de pétrole pour SDX Energy dans le permis West Gharib

Maroc : les ressources récupérables de gaz sur le permis offshore Lixus, revues à la hausse

Europa Oil & Gas bénéficie d’une importante licence d’exploration de pétrole au large du Maroc

Botswana : Strata-X Energy s’active pour le financement de son projet de méthane de houille de Serowe

 
MINES

Zambie : vers un rachat de First Quantum Minerals ?

Ouganda : le gouvernement cherche des investisseurs pour rouvrir les mines de Kilembe

Afrique du Sud : Pan African Resources veut construire une centrale solaire sur le site minier d’Elikhulu

Namibie : l’économie se contracte pour le 4e trimestre consécutif

 
TELECOM

Nigeria : MTN veut lever 272,6 millions $ via une émission en bourse de billets de trésorerie

Afrique du Sud : Rain a lancé son service 5G

Zambie : Mobile Broadband Limited (Vodafone) vend ses actifs

Tchad : Airtel et Tigo menacés d’un boycott de 24 h pour cherté des tarifs et mauvaise qualité de services

 
FORMATION

La société de formation d’ingénieurs codeurs, Andela, met fin à ses programmes au Nigeria, au Kenya et en Ouganda

Le Cradat, institution africaine de formation en administration du travail, en session ordinaire à Yaoundé, en quête d’un nouveau souffle

Guinée : l’enseignement de l’anglais est désormais officiel dans les écoles

Un programme de formation et de mentoring en ligne pour les femmes entrepreneures africaines

 
COMM

Le Rwandais Arthur Asiimwe plaide pour l’accélération de la migration numérique de la radiodiffusion en Afrique

Suspendu par Gabon Télécom, le site d’information Gabon Review invite ses lecteurs à utiliser un VPN

Fort Boyard Afrique, la première émission d’aventure africaine sur Canal + en Afrique

L’Advertising Week Africa est reportée au premier semestre 2020

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance/Gestion Publique