Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Le groupe NSIA dit n’avoir pas encore été notifié d’une volonté de désinvestissement de Banque Nationale du Canada

  • Date de création: 09 octobre 2019 14:12

(Agence Ecofin) - La holding financière ivoirienne NSIA Participations a déclaré ne pas être informée officiellement de l’intention de Banque National du Canada (BNC), un de ses actionnaires de référence depuis 2015, de céder ses parts. « Le projet de retrait, annoncé ces derniers jours par les publications de presse, n’a pas encore été notifié à NSIA Participations », apprend-on d’un communiqué du groupe repris par le site Financial Afrik.

Dans le même temps, NSIA Participation indique que la BNC a d'ailleurs participé à l’augmentation de capital de NSIA Participations, décidée par l’Assemblée Générale Extraordinaire du 08 Avril 2019, faisant passer ses parts de 21,67% à 22,07%. Une initiative qui devrait marquer la confiance renouvelée du partenaire canadien.

Les responsables de NSIA ne démentent donc pas directement l'information. Ils disent simplement n'en avoir pas été informés. Du côté de la Banque Nationale du Canada, on ne s'est pas aussi montré très direct. Dans le cadre d'une discussion avec les investisseurs pour la présentation des résultats du troisième trimestre 2019, Louis Vachon le PDG de l'institution, a pourtant laissé cette idée flotter dans l'air.

Après avoir salué les performances d'ABA Bank, sa filiale au Cambodge, M. Vachon a abordé les autres investissements sur une note moins positive. « Vous pouvez vous attendre à des cessions progressives au cours des prochaines périodes. Au troisième trimestre 2019 nous avons reconnu en Afrique une perte de valeur de 27 millions $ sur nos investissements en portefeuille, particulièrement du fait de la perte de valeur de NSIA Banque, depuis son introduction en bourse en 2017 », a-t-il fait savoir parlant de certains actifs de son institution sur des marchés émergents.

Mais surtout, on notera que la BNC au 30 juin 2019, a conclu qu’elle avait perdu l’influence notable sur le contrôle des opérations de NSIA Participations (NSIA). Cela signifie que, bien que sa participation ait augmenté, BNC n'avait plus le pouvoir de peser sur les décisions importantes de management. De ce fait, elle a donc cessé de la comptabiliser selon la méthode de la mise en équivalence de ce placement, et a désigné son placement dans NSIA comme étant un actif financier (valeurs mobilières) à la juste valeur.

Dans ce nouveau contexte, la banque canadienne a mesuré ce qu'elle a investi pour acquérir les titres NSIA participations et ce que valait cet investissement aujourd'hui. Elle a réalisé que la perte nette était de 27 millions $. Banque National du Canada n'est d'ailleurs pas le seul investisseur ayant perdu en misant sur la valorisation de NSIA Banque.

Un historique du cours boursier de l'institution financière révèle que des actions achetées au quatrième trimestre 2017 à 9000 FCFA, ne valent plus aujourd'hui que 2775 FCFA. C'est une perte de près de 70%, pour ceux qui ont conservé le titre depuis ce moment-là. Un jeune analyste en investissement boursier basé en Côte d'Ivoire avait pourtant déjà averti les investisseurs.

Il avait présenté cela suivant la métaphore africaine de la femme à marier dont la dot coûtait un peu trop cher... Brice Kouaou qui est fondateur de l'école de la Bourse, avait indiqué qu'avec un ratio de cours boursier sur bénéfice de 12,5 NSIA Banque, qui n'était pourtant pas la banque la plus rentable de Côte d'Ivoire, coûtait trop cher, comparé à ses concurrentes du secteur. De ce point de vue, il conseillait aux investisseurs de n'y investir que dans le but de dégager des gains de court terme. L'évolution actuelle des choses semblent lui donner raison.

Du Côté de NSIA, on essaye de sécuriser autant que possible les actionnaires. Dans le rapport annuel de 2018, son fondateur et président du conseil d'administration, Jean Kacou Diagou, a essayé de rassurer notamment sur le problème de la Société SAF Cacao. Il a expliqué des arrangements qui ont permis de résoudre le problème. Le président a aussi salué des efforts de gestion qui ont permis à sa banque de réaliser un bénéfice net en hausse au cours de l'exercice 2018.

Idriss Linge


 
GESTION PUBLIQUE

Kenya : après Nairobi, les premières obligations vertes du pays sont négociables à Londres

Tchad : la Banque mondiale octroie 100 millions $ pour financer la diversification économique

Sommet Afrique-Royaume-Uni : 27 accords de plus de 8,4 milliards $ conclus entre les participants

Luanda Leaks : pour Isabel dos Santos, l'enquête de l'ICIJ n'a « démontré aucun comportement illégal » de sa part

 
AGRO

Namibie : la Meatco veut importer du bétail depuis le Botswana

Éthiopie : une usine de torréfaction et d’ensachage de café sera bientôt lancée dans l’Oromia

La FAO veut mobiliser 70 millions $ pour lutter contre les criquets pèlerins en Afrique de l’Est

Kenya : l’exécutif impose une TVA de 16 % sur les produits laitiers importés hors-CEA

 
ELECTRICITE

Afrique : une opportunité économique de 24 milliards $ par an à saisir sur le marché du off-grid solaire

Soudan du Sud : le gouvernement ambitionne d’étendre son réseau électrique en s’appuyant sur le PPP

Tanzanie : bientôt un centre de formation d’excellence en énergies renouvelables à l’Université technique d’Arusha

Barrage de Kandadji au Niger : « Nous allons continuer à financer notre part du projet » (Banque mondiale)

 
HYDROCARBURES

Botswana : Tlou Energy dans le doute sur le méthane de houille de Lesedi

Erdogan annonce que la Turquie mènera des activités d’exploration pétrolière en Somalie

Sénégal : un nouveau financement de 300 millions de dollars pour le pétrole de Sangomar

Angola : Eni met en production le champ pétrolifère Agogo, moins d’un an après sa découverte

 
MINES

Namibie : Deep Yellow lance l’étude de préfaisabilité du projet d’uranium Tumas

Botswana : Lucara s’associe à Louis Vuitton et HB pour polir le deuxième plus gros diamant brut de l’histoire

Mali : le nouveau code minier fixe la durée de la clause de stabilisation à 20 ans

Mali : l’étude exploratoire de Cora confirme le potentiel économique du projet aurifère Sanankoro

 
TELECOM

La société nigériane NigComSat explore des opportunités d’affaires en Thaïlande

La Chine va aider l’Éthiopie à se doter d’une station continentale de réception de données par satellite

Avec le soutien technique de ZTE, MTN a testé avec succès la 5G en Ouganda

PEACE confie à PCCW Global l’extension de son câble sous-marin de fibre optique à l’Afrique australe

 
TRANSPORT

Le gouvernement ivoirien et Ethiopian Airlines discutent en vue de desservir Washington et Montréal depuis Abidjan

Au Togo, le gouvernement baisse les droits de douane sur l’importation des véhicules

Sénégal : Dakar Dem Dikk se régionalise avec l’extension de son réseau vers la Gambie, la Guinée, la Guinée-Bissau et la Mauritanie

Kenya : le premier poste d’amarrage du port de Lamu sera inauguré en février, en présence de cinq chefs d’Etat

 
ENTREPRENDRE

Abdoulaye Gackou conçoit des boîtes solaires pour électrifier les zones rurales du Mali

Niger : Azima Ibrahim fabrique du thé naturel à partir des feuilles de Moringa

Tenir une cordonnerie

Tchad : Adolphe Djasrabaye s’inspire des pots rafraichissants en argile pour construire un « réfrigérateur écologique »

 
MULTIMEDIA

#LesEclairagesDEcofin : le Brexit... quelle incidence sur l'Afrique ? (Vidéo)

Le corridor routier Lagos-Abidjan, long de plus de 1 000 km, démarrera d’ici 2 ans (#Lechiffredujour)

Adoyi Essowavana présente le big bang fiscal en cours au Togo (Vidéo)

« A chaque fois qu’un Etat demandera à l’armée française de ne plus être là, nous le quitterons », Emmanuel Macron (vidéo)

 
FORMATION

Le Fonds Dag Hammarskjöld pour les journalistes ouvre son programme de bourses aux professionnels des pays en développement

Au Kenya, le gouvernement investit 11,8 millions de dollars dans la formation en technologie alimentaire et en hôtellerie

Gabon : un partenariat public privé entre deux universités pour harmoniser les programmes de formation et favoriser la mobilité

Digital Lab Africa lance une formation pour les talents d’Afrique subsaharienne dans la création de contenus numériques

 
COMM

Ghana : les autorités annoncent le basculement final vers la TNT en juin 2020

Madagascar : le pays basculera vers la TNT le 17 juin prochain

Nigeria : le gouvernement signe un accord avec IBM pour former des jeunes Nigérians aux compétences numériques

Côte d’Ivoire : Abidjan accueillera la seconde édition africaine du festival Série Series

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance/Gestion Publique