Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

BANNERS PUB 1200x100 ECOFIN Comm

Discop Abidjan : le contenu africain est prêt à affronter les productions étrangères

Discop Abidjan : le contenu africain est prêt à affronter les productions étrangères
  • Date de création: 29 mai 2019 20:41

(Agence Ecofin) - En Côte d’Ivoire, il  y a quelques heures, le ministre de la communication a lancé les activités de l’édition 2019 du Discop Abidjan, le salon annuel de l’audiovisuel africain.

Cette année, l’évènement a débuté par une rencontre entre les différents acteurs du secteur ivoirien de l’audiovisuel. Initiée par Bernard Azria, le fondateur de Côte Ouest Audiovisuel, la rencontre a été lancée par Sidi Tiemoko Touré, le ministre ivoirien de la communication.

Elle a notamment permis la création d’une association des professionnels de l’audiovisuel en Côte d’Ivoire. La tournure des discussions semble avoir ravi les différents participants, notamment l’initiateur de la rencontre. « Je suis plutôt content. J’aurais aimé que la salle soit plus remplie. Nous avions une salle d’environ 90 places presque pleine. Il manquait je pense des agences de publicité et des annonceurs », a confié Bernard Azria à l’agence Ecofin.

« Je pense que pour la 1e fois, une association va se donner les moyens que les autres regroupement n’ont pas eu jusqu’à présent. Les volontés sont vraiment là, ce n’est plus du déclaratif. Tout le monde est réellement conscient de l’alignement des planètes dont nous bénéficions », va-t-il compléter.

Comme il l’explique, il y a une demande de plus en plus importante de contenu africain et de nouveaux intervenants dans le secteur. « C’est quelque chose que les producteurs de contenu comprennent. Il savent également que pour profiter de cette fenêtre d’opportunités, il faut se regrouper », explique Bernard Azria. Selon lui, il faut créer une association des professionnels de l’audiovisuel où chaque corps de métier se structure en collège. « Il y aurait donc le collège des acteurs, des réalisateurs et des comédiens ».

Concernant le Discop, le fondateur de Côte Ouest Audiovisuel espère que la rencontre sera une vitrine pour le travail de son entreprise. « Dans cette industrie, il est important d’être visible. Les programmes que nous distribuons sont destinés à être vus », a-t-il déclaré.

Pour lui, le contenu africain a un avenir radieux, sur le continent pour commencer. « Dans tous les pays africains où j’ai travaillé, jamais une production locale de bonne qualité n’est battue par un programme étranger. La télévision c’est à la fois une fenêtre et un miroir. C’est une fenêtre parce qu’elle permet au téléspectateur de s’évader de son quotidien, mais c’est aussi un miroir dans lequel il se reconnait. Mais, la raison pour laquelle les telenovelas ont tant marché en Afrique c’est parce que les cultures du continent et celles d’Amérique latine sont assez proches », explique Bernard Azria.

Pour lui, les contenus africains peuvent rencontrer beaucoup de succès hors du continent. « La diaspora africaine, ou plutôt la diaspora du peuple noir, je préfère m’exprimer ainsi, est plus répandue dans le monde. Ce sont plus de 200 millions de personnes qui constituent un marché potentiel, une sorte de 5e colonne, pour le contenu africain. Ils justifient par exemple les efforts de Netflix pour obtenir du contenu africain ».

Pour lui, sur les territoires africains, dans 10 à 15 ans, le contenu africain dominera totalement le marché. « A l’échelle mondiale, c’est plus compliqué à prédire. Tout dépend des stratégies de conquête et aussi de l’économie. Si les Etats-Unis n’avaient pas gagné la seconde guerre mondiale, on ne regarderait pas de séries américaines mais des séries russes ou allemandes. Le soft power accompagne la puissance économique. Le secteur de l’audiovisuel n’est pas toujours une question de valeurs intrinsèques ».

Pour Patrick Zuchowicki, qui organise le Discop, à la tête de Basic Lead, avec un secteur de plus en plus professionnel, organisé, et un contenu taillé pour l’exportation, les productions africaines battent déjà les programmes étrangers sur le continent.

Servan Ahougnon, envoyé spécial


Ecofin Comm     


 
GESTION PUBLIQUE

Egypte : le parlement approuve le budget le plus important de l'histoire du pays, à plus de 94 milliards $  

Cap-Vert: la dette publique enregistre une baisse en 2018 mais reste très élevée à 122,8% (GAO)

Finance verte : Coöperatief Climate Fund Managers a levé 850 millions $ en deux ans pour des projets énergétiques

Tunisie : 150 millions d'euros de l'UE pour accélérer la relance économique

 
FINANCE

Maroc: la BAD finance la construction d’une cimenterie à hauteur de 45 millions d’euros

L’OPIC examine un possible investissement dans le secteur agricole du Mozambique

Bourse de Casablanca: l'effet Maroc Telecom semble avoir été précaire sur la dynamique de marché

UEMOA : réserves excédentaires toujours confortables pour les banques au cours du premier trimestre 2019, mais en baisse

 
AGRO

La Tanzanie va livrer 1 million de tonnes de maïs au Kenya en 2019/2020

Côte d’Ivoire : l’exécutif veut attirer plus de jeunes dans le cacao grâce au prix plancher commun

Kenya : vers l’établissement d’une banque de développement agricole ?

Le Chinois Qu Dongyu prend la tête de la FAO

 
ELECTRICITE

La BAD obtient 40 millions € de la Commission européenne pour accélérer l’électrification en Afrique

Egypte : la NREA envisage d’implanter une centrale éolienne de 200 MW près du golfe de Suez

Nigeria : le secteur électrique aura besoin de 100 milliards $ d’investissement sur les 20 prochaines années

Kenya : la KenGen établit un laboratoire de R&D à Tana

 
HYDROCARBURES

Kenya : le gouvernement s'accorde avec Total, Tullow et Africa Oil pour construire une raffinerie de pétrole

Le Ghana veut introduire le gaz naturel comprimé comme complément aux produits pétroliers

En octobre, Macky Sall recevra le prix de l’Homme de l’année dans le secteur pétrolier africain

Le fournisseur de services pétroliers ADES International fait son marché en Afrique du Nord

 
MINES

Mali: le gouvernement lance officiellement les travaux de construction de l'Ecole des Mines

Le déficit d’approvisionnement de cuivre prévu pour l’année 2019 se confirme

Afrique du Sud : le projet Boikarabelo devrait produire son premier charbon en 2022

L’australien Sandfire Resources veut investir dans le secteur minier du Botswana

 
TELECOM

Bénin : Isocel promet une offre Internet par fibre optique, «au coût le moins élevé du marché» (Interview)

TIF 2019 : Huawei remporte le Prix de contribution exceptionnelle pour ses 20 ans d’existence en Tunisie

Orange a aidé KaiOS Tehnologies à lever 50 millions $ pour améliorer l’accès à Internet en Afrique

Le Nigeria a porté la croissance du groupe Airtel en Afrique pour l’année 2019

 
FORMATION

Une institution allemande offre des bourses aux titulaires d’une licence pour des études dans les domaines de la propriété intellectuelle

Les 13 meilleures universités africaines, selon le classement QS World University 2020

Une école d’automne pour les jeunes Africains sur la gestion des déchets électroniques et l’économie circulaire

L’École d’administration publique du Québec va lancer une certification en évaluation du développement en langue arabe

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Comm