Côte d’Ivoire : enrôlement biométrique des étudiants pour une base sécurisée

Côte d’Ivoire : enrôlement biométrique des étudiants pour une base sécurisée

(Agence Ecofin) - Après le recensement en ligne des étudiants ivoiriens, une deuxième étape de l’organisation du secteur, celle de l’enrôlement biométrique, a commencé le 11 juin 2012. Elle a été lancée par le Pr Edmée Mansilla Abouattier, directrice de cabinet du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

L’enrôlement biométrique entre dans le cadre de l’engagement du gouvernement ivoirien à procéder à la réouverture des universités publiques à l’échéance du 3 septembre 2012. Pour cela, les étudiants devront se faire identifier physiquement. Financé par un programme présidentiel d’urgence, l’enrôlement biométrique va se poursuivre pendant un mois dans les scolarités centrales des universités. Les opérations sont exécutées, à la suite d’un appel d’offres de la direction des marchés publics, par l’agence Morpho Albatros.

Selon la directrice de cabinet du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, cette étape permettra de disposer d’une base de données biométriques, après la phase d’inscription en ligne grâce à laquelle quelque 60000 étudiants ont identifiés.

«L’un des piliers de la bonne gouvernance repose sur des statistiques fiables qui permettent de planifier en vue d’une gestion efficace, pour rompre avec un passé déshonorant. C’est pour cette raison que nous attachons un prix à cette opération qui, permettra, à terme de maitriser l’effectif des étudiants et de mettre à disposition des universités une base de données fiable et sécurisée», a affirmé le Pr Edmée Mansilla Abouattier.

App Agence Ecofin
Téléchargez l'application de l'Agence Ecofin gratuitement

iPhone App  App Android

ARTICLES DROIT LES PLUS LUS

EN BREF