Ecofin Agro

Les projets d’exportations de riz de la Thaïlande, un danger pour la filière rizicole africaine?

(Agence Ecofin) - Le centre du riz pour l’Afrique (AfricaRice)  vient de lancer une alerte en direction de ses pays membres. En effet, l’organisation a annoncé avoir eu des informations crédibles relatives à l’intention du gouvernement thaïlandais d’exporter 11,4 millions de tonnes de riz prélevé sur ses stocks.

Selon AfricaRice, cette manœuvre, si elle était exécutée, présenterait des dangers pour l’Afrique qui pourrait se retrouver dans le rôle de dépotoir puisque les marchés du continent sont considérés comme peu exigeants sur la qualité des importations rizicoles. Dans un contexte de hausse des prix de la céréale, ces importations pourraient affecter la balance commerciale du continent. En outre, les stocks de riz thaïlandais pourraient avoir des conséquences néfastes sur les consommateurs africains car, conservés longtemps et grâce à des produits chimiques. De plus, l’arrivée sur le continent de grandes quantités de riz découragerait la production et la commercialisation du riz local. Aussi, AfricaRice suggère-t-il un ensemble de mesures destinées à permettre à l’Afrique d’éviter le péril.

En premier lieu, rapporte Commodafrica,  les dirigeants devraient opter pour un ensemble de mesures non tarifaires  basées sur la norme de qualité du riz importé. Ensuite, la chaîne de production et d’importation de la céréale doit suivre les mouvements du riz importé sur les différents marchés africains. Enfin, les gouvernements doivent miser sur la compétitivité du riz local qui, à égalité de qualité, est généralement préféré au riz importé. Cette option passe par des investissements dans des systèmes d’irrigation résilients au climat par exemple.

Aaron Akinocho

Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Agro
LES PLUS LUS 7 jours
1 mois
6 mois
App Agence
Ecofin
Téléchargez l'application de l'Agence Ecofin gratuitement

iPhone App  App Android