Ecofin Telecom

Des jeunes femmes de MTN Congo échangent sur le concept de leadership avec les élèves de l’école Javouhey de Brazzaville…

(MTN CONGO ) - Près d’une dizaine de jeunes femmes «MTNeuses» de la société MTN Congo ont procédé, le mardi 7 mars à Brazzaville, à une séance de partage interactif avec une centaine des jeunes filles des classes de 4ème à la terminale du Complexe scolaire Javouhey de Brazzaville, sur la question du leadership féminin.

La femme à elle seule représente l’édifice société, dans le sens plein du terme : Source de vie, d’Education, de Production, de Protection, d’Avenir, d’Egalité, de Fraternité, d’Union… Autant de qualificatifs notablement admis de tous, mais pas forcément valorisés par tous.

C’est justement dans cette optique que les jeunes femmes Leaders de la société MTN Congo ont mis en route la judicieuse initiative qui a consisté à établir un moment d’échange avec un panel de jeunes filles scolarisées de l’école Javouhey de Brazzaville, afin de construire avec elles La Femme du Congo de demain ; une femme décomplexée, fière de ses valeurs de femme africaine et congolaise, mais prête à relever les défis du 21e siècle. Ce, dans le sens du thème 2017 de la Journée Internationale des Femmes : « les femmes dans un environnement du travail en évolution : une planète 50-50 d’ici 2030 ».

01b

Cette initiative altruiste et avant-gardiste des jeunes femmes leaders de MTN Congo est à féliciter car désireuses être sources d’éveil et de réflexion pour 2017 auprès de ces jeunes filles scolarisées, âgées de 14 à 18 ans, qui constitueront assurément la Femme congolaise leader de demain.

C’est une centaine de jeunes filles scolarisées visitées, ce sont 100 futures cheffes d’entreprises, 100 futures Educatrices, Gestionnaires, Législateurs, 100 futures Mères, etc… tel est l’objectif stratégique à moyen terme attendu de cette session faite ce 7 mars 2017 dernier.

En procédant par un cas pratique, les retombées à long terme démontrent que les bénéfices s’étendront sur l’ensemble de la société congolaise, car ces 100 jeunes filles bénéficiaires (donc 100 Futures Epouses) impacteront assurément 100 hommes, voire un nombre indéfini d’enfants (garçons et filles) puisqu’elles sont aussi des Futures Mères.

02b

En somme, c’est toute une future génération à l’éducation renforcée par des valeurs, tenant compte de la question de genre, qui verra le jour si et seulement si cette activité réalisée par les MTNeuses s’étendait à des centaines d’autres écoles à travers tout le pays.

Le choix du lieu dudit partage n’est donc pas un cas fortuit, car l’école demeure l’endroit par excellence où l’esprit critique se construit à travers l’enseignement et l’échange.

C’était d’ailleurs un peu surprenant de constater que les thématiques agressées par la centaine des jeunes filles de l’école Javouhey portaient sur :

  • Le manque criard des vrais leaders féminins congolais ;
  • Le blocage culturel de la femme congolaise ; 
  • L’employabilité des femmes aux métiers dits d’hommes ;

La séance ayant été interactive, les jeunes femmes de MTN Congo ont reconnu la pertinence des questions ainsi que les réactions des jeunes élèves. Il faut surtout admettre qu’à l’issue des deux (02) heures de partage, les «MTNeuses» sont parvenues à bousculer les mœurs et les visions sociales en motivant les jeunes filles de Javouhey qui les ont, sans nul doute, considérées comme des modèles.

Quelques témoignages des jeunes filles de Javouhey:

Lyse, une élève en 3ème, a pensé que les échanges se sont bien passés. « C’était formidable. J’ai retenu que la femme a une grande importance dans la société et nous devons faire de notre mieux. Et tout est en notre pouvoir d’être à la hauteur pour montrer aux hommes que nous sommes capables de faire tout ce que les hommes font. Après les échanges, j’ai compris que je peux devenir par exemple photographe, si Dieu me le permet. J’ai choisi la médecine mais je peux encourager mes sœurs à embrasser n’importe quel autre métier ».

Rachida, élève en classe de terminal G3, s’est dite trop contente d’avoir reçu un téléphone et a remercié MTN. Pour elle, il faut être humble, que tout le monde est égal, et que le monde est ouvert à tous. « C’est une première fois pour moi de rencontrer ce genre de dames et je suis très ravie. Je ne sais pas comment exprimer ma joie car j’ai compris qu’une fille peut faire tout ce qui est de sa vocation ».

Itoua Mondé, élève en 5ème, a quant à elle comprit que dans la vie il faut se fixer des objectifs et qu’il ne faut pas baisser les bras. Il faut continuer à faire ce que l’on a envie de faire, franchir les limites, se valoriser, ne pas se négliger et aller loin dans les études. Elle a suggéré à MTN de pérenniser ce genre de séances.

Laura de la terminale G3 a déclaré avoir beaucoup appris. « La femme est capable de faire les mêmes choses que les hommes mais il n’y a pas beaucoup d’opportunités qui s’ouvrent à elle. Les femmes sont souvent considérées comme inférieures mais après ces échanges, ça se voit qu’elle ne se considère plus inférieure. Je suis capable d’embrasser la carrière de management, d’être manager d’une entreprise commerciale ».

Hilary Mvouo, élève en 5e B, a souhaité que MTN organise ce genre de séances dans d’autres écoles afin d’en parler à d’autres filles aussi, non pas seulement à celles de Javouhey "parce que les filles aussi en ont besoin".

Eureka en 5ème pense qu’il ne faut jamais baisser les bras devant l’adversité. Il faut croire en ses rêves et ne pas s’occuper des hommes qui dégradent la femme et que l’égalité doit exister entre l’homme et la femme.

Quant à Kessia élève en Terminal A, elle a regretté de ne pas avoir participé à ladite séance d’échange. «Mais je ne me fais pas des soucis parce que je sais que les dames de MTN vont revenir bientôt et je le ferai donc la prochaine fois ». Pour elle, la femme n’est pas un être à part comme les gens le pensent. Elle est comme l’homme et a la capacité de faire tout ce qu’elle veut. La femme a la capacité de bâtir ce que l’homme fait. Ils sont pareils. « Il n’y a pas de cerveau à part, pas de sexe à part, pas de sexe en dessous ou en dessus : nous sommes pareils. Les femmes de MTN sont des exemples à suivre comme par exemple Mlle Bouya qui est la seule femme dans son département. Elle a prouvé que ce n’est pas parce qu’elle est une femme qu’elle ne pouvait pas réussir dans ce qu’elle fait ».

En somme, cette initiative, digne d’un cours de Leadership, avait pour but, d’une part, de valoriser en interne les compétences féminines de MTN Congo, conformément à son focus 2017 (Engagés et Alignés pour un meilleur MTN Congo) en mettant en avant le fait que ce sont des « Responsables, des Ambassadrices, Engagées aux valeurs et éthique de l’entreprise. »

D’autre part, sur le plan externe, il s’est agi de contribuer activement à «la Réflexion, aux Conseils, à l’Eclosion de l’esprit, à la Persévérance, au Partage d’expérience, et à l’Engagement, … de la jeune fille congolaise, afin de l’aider à construire ses rêves.

A travers cette initiative, il est certain que MTN Congo a permis aux jeunes filles de se redécouvrir, de combattre des clichés sociaux, de briser les mythes à l’endroit des femmes sur leur place dans la société. Les jeunes filles ont forcément eu de nouvelles sources d’inspirations, découverts de nouveaux talents, … Cela grâce à la force de l’interaction, la prise de parole en public, à la belle l’expérience vécue avec leurs aînées «MTNeuses».

03b

Ainsi, Mlle Victoire Douniama, du département Corporate Affairs et Fondation MTN Congo, a-t-elle indiqué que la séance de partage avec les jeune filles de Javouhey a été le fruit d’une collaboration partagée avec la directrice des études du collège Javouhey, la Sœur Josiane Marie Moukoko qui, appréciant positivement la séance d’échange et remerciant sincèrement MTN Congo, a déclaré que « c’est une joie pour nous de les avoir accueillies et de voir comment nos enfants peuvent s’intéresser et s’ouvrir à des grandes questions qui font le monde d’aujourd’hui et de demain (…) Chaque fois que MTN apporte un plus du côté des élèves, tout ce qui tient dans l’accompagnement de notre action, c’est en fait un bien pour nous tous».

Elle a par ailleurs remercié MTN Congo d’avoir encouragé les vingt (20) jeunes filles de Javouhey, qui se sont distinguées par leur participation très active lors de cette matinée, en leur offrant à chacune un téléphone de type smartphone. Ce qui n’est pas surprenant, car la vision du Groupe MTN est axée sur l’offre d’un monde entièrement numérique aux communautés.

A l’issue donc de ces échanges fructueux, les jeunes filles de Javouhey en ont redemandé et suggéré que soient organisées de manière régulière des séances supplémentaires.

04b


Ecofin Télécom     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Télécom
BoutonRS
App Agence
Ecofin
Téléchargez l'application de l'Agence Ecofin gratuitement

iPhone App  App Android