Ecofin Gestion Publique

Le Nigeria n’a pas besoin de recourir au FMI pour combler son déficit budgétaire, selon Kemi Adeosun

(Agence Ecofin) - La ministre nigériane des finances, Kemi Adeosun (photo), a déclaré que le Nigéria n’avait pas besoin de recourir au Fonds Monétaire International (FMI) pour combler son déficit budgétaire. « Nous considérons le FMI comme une solution de dernier recours, notamment en cas de difficultés avec les balances de paiements. Et le Nigéria n’en a pas. Ce que nous avons maintenant, c’est plus un problème fiscal.» a affirmé la responsable qui a indiqué que le gouvernement révisait actuellement son plan de réformes économiques pour éviter cette option.

«Nous mettons en place autant de réformes que ce que le FMI nous aurait imposé dans le cadre d’un financement. Les Nigérians veulent être responsables de leur propre futur. Nous voulons concevoir notre plan de réformes par nous-mêmes», a affirmé Adeosun dans une interview ce mardi.

Se livrant à un état des lieux de l’économie nigériane, la ministre des finances a relevé que les revenus non-pétroliers augmentaient progressivement. En même temps, le gouvernement effectue plusieurs changements dans son plan de réformes économiques afin de sécuriser des prêts de la Banque mondiale et de la Banque africaine de développement. La dirigeante a indiqué que ce plan devrait être finalisé ce mois.

Pour rappel, le Nigéria, deuxième économie d’Afrique, est entrée en récession l’année dernière, notamment en raison de la chute des prix du pétrole. Suite à cette situation, il était attendu que le pays ait recours au FMI pour financer son déficit budgétaire qui s’élevait à 7 milliards $ en 2016.

Anita Fatunji


Ecofin Gestion Publique     


LES PLUS LUS 7 jours
1 mois
6 mois
Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance