Yaoundé-Genève | 20 avril 2014

Egypte : les questions fiscales liées à l’acquisition d’Orascom Construction par Lafarge bientôt résolues

Egypte : les questions fiscales liées à l’acquisition d’Orascom Construction par Lafarge bientôt résolues

(Agence Ecofin) - Orascom Construction Industries (OCIC) a indiqué qu’il avait avancé dans les discussions avec les autorités fiscales en Egypte sur l’opération de vente de ses actifs au Groupe français Lafarge, a-t-on appris le 23 avril 2013 d’un communiqué posté sur le site de la Bourse du Caire.

Le 11 avril 2013 OCI a proposé au gouvernement de régler 7,1 milliards de livres égyptiennes (1,02 milliards $) d’impôts incluant 4,5 milliards (649,8 millions $) de principal et 2,6 milliards (375,44 millions $)) de pénalités à payer en décalé. Il semblerait selon une information rapportée par le journal Al Mal, que la proposition soit en voie d’être validée par le ministre égyptien des Finances.

L’affaire continue de faire l’objet d’une saga dans laquelle on accuse les frères Sawiris (PDG et DG d’OCI) d’avoir voulu effectuer une évasion fiscale après que leur entreprise ait reçu près de 12,8 milliards $ de Lafarge.

La nouvelle d’un dénouement prochain de ce différent fiscal s’est traduit par une hausse des cours de l’action OCI au sein de la bourse du Caire qui cumule jusqu’à 3,3% de hausse sur le dernier mois et s’est hissé à 236 livres égyptiennes (34,07 dollars) lors de la séance de cotation du 23 avril 2013.

 

Egypte 

Orascom Construction

OCI

Lafarge

Egyptian Exchange

Ajouter un Commentaire

L’information financière africaine n’est qu’à ses débuts. Toutes les précisions, corrections, documents ou suggestions que vous pourrez nous apporter seront les bienvenus, via ce formulaire de commentaires ou bien à l’adresse redaction à agenceecofin point com.


--
App Agence Ecofin
Téléchargez l'application de l'Agence Ecofin gratuitement

iPhone App  App Android

ARTICLES FINANCE LES PLUS LUS