Ecofin Droits

Le CED lance une plateforme qui recence les conflits liés à l’accaparement des terres en Afrique

(Agence Ecofin) - Après l’appel mondial à lutter pour les droits fonciers des populations autochtones, le Centre pour l’environnement et le développement (CED), basé à Yaondé, a lancé « l’Atlas des colères et résistances communautaires en Afrique ».

Il s’agit d’une plateforme visant à rassembler les articles traitant des différents conflits et plaintes des populations locales par rapport à l’accaparement de leurs terres.

D’après les données du CED, plus de 370 millions d’autochtones dépendent de la terre et des ressources naturelles qu’ils exploitent. Pourtant, seulement 1/5e des terres sont reconnues comme appartenant aux communautés locales.

Sachant qu’en milieu rural les terres sont vitales pour l’agriculture, cette situation, selon Mediaterre, expose environ un tiers de la population mondiale à un risque de pénurie en milieu rural.

Si exposer les situations d’accaparement des terres ne règle pas les conflits, le CED, espère que l’activité de sa plateforme aura un effet dissuasif. 

BoutonRS
Enveloppe Recevez chaque semaine la lettre
Ecofin Droits
App Agence
Ecofin
Téléchargez l'application de l'Agence Ecofin gratuitement

iPhone App  App Android