Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

BANNERS PUB 1200x100 ECOFIN Elec

Large soutien des chefs d’Etat des pays du G5 Sahel à l’initiative Desert to power

Large soutien des chefs d’Etat des pays du G5 Sahel à l’initiative Desert to power
  • Date de création: 16 septembre 2019 11:06

(BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT) - Les chefs d'Etat du G5 Sahel, lors du sommet qui s'est tenu vendredi à Ouagadougou, au Burkina Faso, ont apporté un soutien fort à l'initiative Desert to Power (DtP), une initiative de la Banque africaine de développement.

Le sommet dont le thème était « Exploiter l’énergie solaire pour le développement socio-économique des pays du G5 Sahel », faisait suite à une réunion technique de haut niveau à laquelle ont participé les ministres de l'Energie de la région, les partenaires au développement dont la Banque mondiale et des institutions régionales comme l'Union économique et monétaire ouest-africaine et la CEDEAO.

L’ex-premier ministre britannique, Tony Blair, président du Tony Blair Institute for global change, a également pris part à cette réunion de haut niveau, marquant ainsi son soutien à cette initiative de la Banque.

L'objectif de Desert to Power est de provoquer une impulsion des économies sahéliennes vers une croissance et une prospérité accrues.

Face à la presse, le président du G5 Sahel, Christian Kabore, du Burkina Faso, a exhorté le secteur privé à soutenir le projet Desert to Power et a souligné le rôle stratégique et crucial de l'approvisionnement en électricité dans la région du Sahel.

« La Banque africaine de développement est notre banque et le secteur privé doit être impliqué dans cette importante initiative pour nos pays. Je ne doute pas qu'avec le leadership technique de la BAD, nous serons en mesure de mobiliser les fonds nécessaires. L'accès à l'électricité est essentiel pour le développement économique, la prospérité et la sécurité des pays du G5 Sahel », a déclaré M. Kabore lors d'une conférence de presse conjointe avec le président du Groupe de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina, clôturant le Sommet.

Adesina a exposé les ambitions de l'initiative qui consiste à fournir 10 000 MW d'électricité d'origine solaire à 250 millions de personnes à travers le Sahel.

« La Banque africaine de développement est tout à fait engagée à travailler avec tous ses partenaires pour faire de ce baobab énergétique un succès. Votre soutien politique fort et vos politiques visant à rendre l'énergie solaire abordable dans l'ensemble du Sahel seront d'une importance cruciale », a déclaré M. Adesina.

« Des générations d'habitants du Sahel attendent la lumière depuis trop longtemps. Les générations actuelles et futures ne peuvent plus attendre ! Et c’est maintenant qu’il faut agir. Le moment est venu pour Desert to Power de fournir de l'électricité à tous au Sahel », a-t-il exhorté.

Les cinq priorités de l’initiative ont été déclinées à savoir : accélérer le déploiement de la production solaire, étendre et renforcer le réseau de transport d’électricité, accélérer l’électrification par des solutions hors-réseau, revitaliser les sociétés nationales d’électricité et améliorer le climat des affaires pour accroître les investissements du secteur privé.

Dans leur déclaration commune, les présidents du G5 Sahel se sont engagés à apporter un soutien fort à l’initiative Desert to Power qui a pour ambition de faire du Sahel la plus grande zone de production solaire au monde.

Les chefs d'Etat du G5 Sahel ont souligné qu’un accès limité à l'énergie et une dépendance aux énergies fossiles justifie un changement de cap énergétique et la nécessité d'accélérer le développement économique de la région et de garantir sa stabilité.

Une Task force commune en tant qu’unité de coordination de l’initiative, abritée par la Banque sera mise en place pour améliorer les cadres juridiques et institutionnels, et donner aux communautés rurales la priorité d’accès à l’électricité. Il a été demandé aux donateurs et aux partenaires au développement de contribuer à mobiliser les 140 millions de dollars nécessaires à la préparation des projets.

Desert to Power a déjà suscité une forte adhésion politique au niveau mondial lors du récent Sommet du G7 à Biarritz, en France. Pour rappel, l’initiative Desert to Power couvre 11 pays : Burkina Faso, Érythrée, Éthiopie, Mali, Mauritanie, Niger, Nigeria, Soudan, Djibouti, Sénégal et Tchad. Elle est en adéquation avec les Objectifs de développement durable des Nations unies, l'Accord de Paris sur le climat et l'Initiative pour les énergies renouvelables en Afrique. « Pour moi, il y a bien une raison pour laquelle Dieu a doté le Sahel de cette ressource naturelle si abondante. C’est simplement pour que nous ayons l’électricité à 100 % grâce au soleil. Il est donc temps de faire de la plus grande ressource naturelle du Sahel – le soleil – le principal moteur de sa croissance et de sa prospérité. C’est pour cette raison que nous sommes ici, » a déclaré M. Adesina.

4192 banque copy


Ecofin Electricité     


 
GESTION PUBLIQUE

Ghana : deux fonds d’une valeur globale de 300 millions $ bientôt en œuvre pour le climat

Le prix Nobel d'économie 2019 récompense des partisans d’une fiscalité au service de la lutte contre la pauvreté

Guinée équatoriale: le FMI accordera un financement triennal pour soutenir les réformes économiques

Côte d’Ivoire : Didier Drogba désigné ambassadeur du tourisme par l’OMT

 
FINANCE

Avec la reprise des activités de Diamond Bank CI, NSIA Banque Côte d’Ivoire devient un acteur de référence en Afrique de l’Ouest

L'Egypte ouvre davantage son marché obligataire local aux investisseurs étrangers grâce au partenariat avec Euroclear

Côte d’Ivoire : l’assureur GNA procède à une augmentation de son capital social, le portant à 11 millions $

La firme de services juridiques Bowmans s'implante en île Maurice et en Ethiopie pour mieux servir ses clients africains

 
AGRO

OCP Africa et l’ITFC signent un mémorandum pour le renforcement de la productivité agricole africaine

L’Angola adhère au Centre régional de contrôle et de surveillance des pêches de la SADC

Bénin : le gouvernement annonce la production d’un million de tonnes de riz d’ici 2022

Cameroun : le chocolatier belge Puratos lorgne sur le cacao local

 
HYDROCARBURES

Angola : Sonangol augmente sa participation dans la plus grande banque privée du Portugal

Egypte : au cours des 5 prochaines années, Dragon Oil va investir 1 milliard de dollars dans le golfe de Suez

CEMAC : les entreprises pétrolières vont devoir appliquer la nouvelle réglementation de change, avertit la BEAC

L’Afrique du Sud envisage de s’appuyer sur le gaz de schiste pour réduire le taux de chômage dans la région de Karoo

 
MINES

De Beers maintient ses prévisions de production, malgré une performance en baisse au troisième trimestre

Mali : Hummingbird en passe d’atteindre son objectif de production annuelle à Yanfolila

Tanzanie : Armadale revoit à la hausse le potentiel du projet de graphite Mahenge Liandu

Mali : la firme Hatch examinera la viabilité d’un traitement en aval de produits de lithium à Goulamina

 
TELECOM

Le satellite égyptien de communications militaires TIBA-1 sera envoyé dans l’espace en novembre

Ouganda : le ministère des Télécoms veut introduire l’Internet gratuit dans les universités

Niger : le gouvernement approuve l’acquisition d’Eaton Towers Niger S.A par American Tower Corporation

Aux Seychelles, l’opérateur Intelvision annonce la 5G pour juin 2020

 
FORMATION

L’Université virtuelle du Sénégal s’associe à l'Institut Pasteur pour proposer une formation en ligne sur la résistance aux agents antibactériens

Afrique du Sud : l’Université de Stellenbosch lance une formation d'ingénieurs de données, accréditée par le Conseil d'ingénierie

RDC : Kinshasa Digital lance les inscriptions en vue de l’ouverture de sa première école de codage en janvier 2020

Ghana : l’enseignement du français bientôt obligatoire dans les écoles

 
COMM

Cameroun : les éditeurs de la presse en ligne se regroupent en association

Burundi : les autorités vont-elles sanctionner l’hebdomadaire Iwacu et la radio Isanganiro ?

Kenya : une série télévisée chinoise arrive sur la télévision publique grâce à un accord entre les deux pays

Nigeria : les autorités veulent mettre fin à l’hégémonie de MultiChoice sur le contenu sportif

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Electricité