Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

BANNERS PUB 1200x100 ECOFIN Elec

Burundi : une usine de briquettes, financée par la BAD, renforce la résilience et la cohabitation dans un camp de réfugiés

Burundi : une usine de briquettes, financée par la BAD, renforce la résilience et la cohabitation dans un camp de réfugiés
  • Date de création: 15 septembre 2021 07:50

(BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT) - Le camp de réfugiés de Nyankanda, situé dans la province de Ruyigi, est le cinquième camp de réfugiés au Burundi. Ouvert en avril 2019, après ceux de Kinama, de Musasa, de Bwagiriza et de Kavumu, ce camp bénéficie d’une solution innovante pour répondre au défi récurrent de l’accès à l’énergie de cuisson.

Dans les cinq camps, les réfugiés ont pour habitude de récolter du bois pour la cuisson, tant à l’intérieur qu’en dehors des camps. Or, la coupe des arbres conduit à la déforestation, mais aussi à des tensions avec les communautés hôtes et expose les réfugiés à certains risques, notamment de violence sexuelle et sexiste envers les femmes et les filles, traditionnellement chargées de la collecte du bois.

Sous l’impulsion du gouvernement du Burundi, le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) promeut l’utilisation de briquettes comme source d’énergie alternative et durable pour la cuisson. Avec l’appui de la Banque africaine de développement, l’agence onusienne a construit une unité de production de briquettes à Nyankanda.

1 sac

L’usine a créé des emplois pour les réfugiés et la population locale vivant autour du camp, favorisant ainsi une cohabitation pacifique entre les réfugiés et leurs hôtes.

« Nous avons installé un panneau solaire qui produit de l’énergie équivalent à 12 kilowatt/heure, explique Boniface, le gérant de l’usine. La matière première provient des ateliers de menuiserie aux alentours du camp et de la région. Nous mélangeons la sciure et la levure et obtenons ainsi la biomasse qui sera transformée en briquette. » Au maximum, 80 kilogrammes de briquettes par heure sont produits et utilisés par les réfugiés comme combustible pour la cuisson.

La collecte et la livraison des matières premières utilisées sont assurées par des membres de la communauté hôte, ce qui constitue pour elle, une activité génératrice de revenus. Cela permet de renforcer la cohabitation pacifique entre réfugiés et communautés d'accueil. Quelque vingt-six réfugiés et quatorze membres des communautés hôtes ont obtenu un emploi à plein temps grâce à la production et à la distribution de briquettes.

Arrivé en 2019 d’Uvira, dans le Sud-Kivu (République démocratique du Congo), Ngando est employé à plein temps à la briqueterie. Ce père de huit enfants, infirmier en RDC, n’a pas réussi à l’examen d’habilitation à exercer son métier au Burundi. Reconverti comme agent dans l’usine, Ngando a été formé à l’usage des machines et l’élaboration de diverses formules destinées à l’obtention de la biomasse selon les matières premières disponibles. « J’ai beaucoup appris. Le salaire que je gagne ici me permettra d’ouvrir une petite boutique, car j’aimerais avoir ma propre activité », espère-t-il.

Innocent, père de 40 ans, habite à côté du camp, dans la petite ville de Kayongozi. Il travaille dans l’usine depuis 2019 et perçoit un salaire en complément de ce qu’il gagne dans l’agriculture. Innocent a également bénéficié de formations en gestion des eaux usées (creusage de caniveaux), en peinture en bâtiment et en soudure. Autant de compétences utiles pour améliorer ses revenus.

La Banque africaine de développement et le HCR montrent, par ce projet, que le développement du secteur privé est crucial pour le renforcement de la résilience dans des situations de fragilité, tout en améliorant les conditions de vie des réfugiés et des communautés hôtes.

L’approche novatrice de ce projet pilote a permis à l’agence de l’ONU de mobiliser d’autres partenaires, soulignant ainsi le rôle catalyseur de la Banque africaine de développement en matière d’investissements.

Ce type de collaboration est l'une des nombreuses réussites qui seront partagées lors du Forum pour la résilience en Afrique qui se déroulera du 28 au 30 septembre prochains. Organisé par le Groupe de la Banque africaine de développement, ce forum qui se déroulera sur le thème, « Au-delà du Covid‑19 : travailler ensemble pour un continent résilient », réunira différents acteurs avec l’objectif d’accélérer les initiatives de renforcement de l'État dans les contextes les plus fragiles du continent.

 2 afridev



Banner LNG Gestion et Economie

 
GESTION PUBLIQUE

RDC : signature d’un plan de départ des forces de la MONUSCO d’ici 2024

Togo : avec un taux de réussite de 92%, l’expérience des Maisons de Justice sera étendue sur tout le territoire

100 millions de dollars alloués à African Parks pour préserver la biodiversité en Afrique

Centrafrique : la Banque mondiale va injecter plus de 120 millions USD pour soutenir l’économie mise à mal

 
FINANCE

Nigeria : la Banque Centrale accuse les plateformes de change du naira de saboter l’économie nationale

Installée à Lomé, la Banque de développement du Mali se présente au patronat togolais

Fonds boursiers: la rentabilité de retour en Afrique masque des risques et fragilités

Ecobank CI : chiffres d’affaires, résultats nets et … coût du risque en hausse au premier semestre 2021

 
AGRO

En faillite, l’ex-filiale de Rougier au Cameroun, prend langue avec ses créanciers alors que des ex-salariés licenciés protestent

Pr Jacques François Mavoungou : « Au Gabon comme dans la sous-région, la filière manioc est menacée par les maladies »

Hausse mondiale des coûts : construire ensemble une chaîne de valeur de la banane juste et durable (Afruibana)

Subventions mondiales à l’agriculture : la FAO appelle à un changement de paradigme

 
HYDROCARBURES

Nigéria : 11 usines de gaz de pétrole liquéfié et 2 stations-service non autorisées fermées à Abuja

Nigeria : Dangote recherche un prêt pour financer sa méga raffinerie de pétrole

Libye : le gouvernement encourage le retour dans le pays des compagnies pétrolières occidentales

Egypte : meilleurs résultats pour la société publique d’exploitation des pipelines sur l’exercice financier 2020-2021

 
MINES

Longtemps boudé pour son passé, le nucléaire revient en grâce… pour le bonheur des producteurs africains d’uranium

Guinée : le colonel Doumbouya demande plus de « contenu local » dans le secteur minier

Le Ghana signe un accord de 1,2 milliard $ avec Rocksure International pour l’exploitation de la bauxite

Ouganda : aucun gramme d’or vendu en juillet, après l’instauration d’une taxe à l’export

 
TELECOM

Alphabet a réussi à connecter les deux Congo avec l’Internet à haut débit par laser

La Gambie sollicite l'expertise du Ghana pour développer son secteur des télécoms

Orange Tunisie, avec l’appui de la Fondation Orange, lance son appel à projets Villages pour l’année 2021

L’Angola s’est mis en quête d’un partenaire pour la gestion et l’exploitation des infrastructures d’Angola Telecom

 
TRANSPORT

Gabon : Kumar Mohan nommé directeur général du Nouveau Port International d’Owendo

Le Cameroun et le Nigéria désormais reliés par un pont de 408 m

Ghana : la première certification Green Terminal décernée à Meridian Port Services du port de Tema

La compagnie américaine United Airlines revient au Nigeria après 5 ans d’absence

 
ENTREPRENDRE

De nouveaux centres d'entrepreneuriat lancés en Afrique

O’Haïra, quand les couverts en feuilles d’un restaurant rassemblent les Camerounais

Avec Mando Foods&Co, Alain Branger promeut la consommation de produits agricoles ivoiriens

L’Ivoirien Moussa Badoh réussit à produire 35 tonnes de plantain par hectare

 
ECHO

Magazine Investir au Cameroun : le cacao camerounais à la loupe

Investisseurs & Partenaires veut apporter des solutions de financement aux PME camerounaises

Via Ovétal, la Camerounaise Diane Njoya veut populariser les essences africaines dans le cosmétique

De retour du Gabon, Didier Raoult se déclare « très impressionné » par la qualité de la prise en charge Covid

 
FORMATION

RDC : l’arrimage au LMD sera effectif à la prochaine rentrée académique

5 écoles de commerce africaines parmi les 286 meilleures au monde (classement)

Maroc : le gouvernement lance « Campus connecté », un projet pour faciliter l’enseignement à distance

Le Rwanda annonce une académie spécialisée dans les drones

 
COMM

Cap-Vert : SPI/FilmBox lance un bouquet en partenariat avec Unitel T+

Instagram propose un nouvel outil pour découvrir des entreprises

La Côte d’Ivoire annonce une subvention pour le personnel des médias à la retraite dès fin septembre

Nigeria : les autorités annoncent la fin de la suspension de Twitter pour « très bientôt »

Enveloppe
Recevez votre lettre Ecofin personnalisée selon vos centres d’intérêt

sélectionner les jours et heures de réception de vos infolettres.

L’évolution de l’accès à l’électricité en Afrique entre 1990 et 2017

InfographieElectricite evolution acces electricite