Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Mali : le candidat Soumaïla Cissé a présenté son programme « Ensemble, restaurons l’espoir »

  • Date de création: 11 juillet 2018 14:55

(URD) - Le candidat à l’élection présidentielle et chef de file de l’opposition au Mali, Soumaïla Cissé, a présenté officiellement son  programme « Ensemble, restaurons l’espoir », au cours d’une cérémonie à Bamako.

Ce programme (ci-dessous) repose sur cinq piliers : Restaurer la paix, la sécurité du pays et l’autorité de l’État ; Instaurer un véritable dialogue entre tous les Maliens ; Mettre l’État au service des populations ; Donner aux jeunes et aux femmes la place qui leur est due dans la société malienne ; Construire une économie performante et solidaire.
 
« Notre pays est à présent devant un choix majeur, continuer sur le chemin actuel qui conduit à l’échec ou bien se redresser pour redevenir ce que le Mali a toujours été : un pays stable et fier », a déclaré le candidat. Avant d’ajouter : « Le Mali va finir par triompher. Les Maliens vont se retrouver tels qu’ils sont et tels qu’ils ont toujours été : des femmes et des hommes de paix et de dialogue. La situation actuelle de notre pays n’est pas une fatalité, elle n’est que l’enchaînement d’un cycle catastrophique de lâchetés et de calculs de petite politique. La reconstruction du Mali et le redressement de la Nation malienne reposent sur nous-mêmes. Soyons patriotes, soyons responsables et déterminés dans nos actions et nos décisions. »

17744 espoir
 

« Je m’engage à instaurer une gouvernance vertueuse en luttant énergiquement contre la corruption, les abus de biens sociaux et les surfacturations, a poursuivi Soumaïla Cissé. Les réformes institutionnelles que j’engagerai nous conduiront vers une véritable refondation de l’État. Elles nous mettront à l’abri des ravages du culte de la personnalité et du pouvoir personnel qu’il nous a été donné d’observer ces dernières années. Je m’engage à lutter énergiquement contre le clientélisme et à promouvoir l’intérêt général. Si les Maliens m’accordent leur confiance, aucun membre de ma famille n’aura de fonctions officielles. J’en fais ici le serment. Les réflexes claniques seront combattus. J’exigerai de tous ceux qui servent la Nation une probité exemplaire tant la corruption s’est accrue ces dernières années pour devenir un véritable fléau. Je propose aujourd’hui un projet pour réparer un pays abîmé par cinq années de mauvaise gouvernance. »

Soumaïla Cissé a ensuite présenté et détaillé le contenu des 5 piliers de son programme « Ensemble, restaurons l’espoir ». Pour rétablir la paix et la sécurité (Pilier 1) dans le nord et le centre du pays, le candidat a notamment insisté sur la mise en œuvre de bonne foi de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale (Accords d’Alger), la réforme de l’armée, la création de Brigades d’intervention rapide, l’augmentation du budget militaire et une décentralisation effective.
 
Concernant le dialogue (Pilier 2), en cas de victoire, le candidat s’est engagé à organiser très vite des Assises Nationales sur les grands problèmes de la Nation et à mettre en place un cadre pour favoriser le dialogue intercommunautaire et interreligieux afin de lutter contre l’extrémisme et la radicalisation. Il a par ailleurs insisté sur la révision du statut de la télévision et radio publique (ORTM) pour lui assurer une plus grande indépendance.
 
Pour que l’État soit véritablement au service des populations (Pilier 3), les mesures prioritaires concernent la santé, dont la part dans le budget national passera à 15 %, le lancement d’un programme national pour l’accès à l’eau, l’éducation avec notamment le recrutement systématique des diplômés des écoles de formation et la construction d’écoles, une meilleure protection sociale et le  lancement d’un programme de construction de logements sociaux.
 
Le Pilier 4 prévoit notamment l’instauration de quotas à l’Assemblée Nationale : 20 % pour les jeunes et 30 % pour les femmes ainsi qu’une série de mesures pour favoriser l’accès à l’emploi (Guichets Uniques Jeunesse...) ainsi que l’organisation des Assises de la condition féminine.
 
Pour construire une économie performante et solidaire (Pilier 5), Soumaïla Cissé insiste sur la promotion du secteur privé et de l’entrepreneuriat (réduction à 5 jours du délai pour créer une entreprise, accès au financement...), la maîtrise et une meilleure gestion des finances publiques pour garantir des marges de manœuvre en termes d’investissement public, la modernisation de l’agriculture,  la réforme du secteur minier, le transport et la construction de 2 000 kilomètres de routes, le développement des énergies renouvelables (solaire et éolien). Le candidat a par ailleurs présenté le projet de création d’une nouvelle ville, entre Koulikoro et Ségou, pour désengorger la capitale Bamako.
 
Ce programme est chiffré à 7310,1 milliards de francs CFA (11 milliards d’euros) soit 82,4 % du PIB de 2017 (8868, 4 milliards de francs CFA). En comparaison avec d’autres pays de la sous-région (178% au Benin, 227% au Burkina Faso, 178% au Niger, 185% au Togo et 99 % au Sénégal), « ce programme est donc sérieux et rigoureux, réaliste et réalisable », a conclu Soumaïla Cissé.

Député et chef de file de l’opposition malienne, Soumaïla Cissé a participé au second tour des élections présidentielles de 2002 et 2013. Entre ces deux scrutins, il a été le Président de la Commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), après avoir été successivement Secrétaire Général de la Présidence et Ministre des Finances et du Commerce puis en charge du portefeuille de l’Equipement, de l’Aménagement du Territoire, de l’Environnement et de l’Urbanisme sous la Présidence d’Alpha Oumar Konaré.
 
Le premier tour de l’élection présidentielle est fixé au 29 juillet 2018.

17744 URD


Ecofin Gestion Publique     


 
FINANCE

Un industriel camerouais projette de fabriquer chaque mois 10 000 réfrigérateurs - congélateurs et 5000 climatiseurs

La SFI et Water.org envisagent de mobiliser 100 millions $ pour soutenir des banques commerciales kényanes

L'américain Warburg Pincus en voie d'entrer dans la distribution des antirétroviraux en Afrique du Sud

Après le Kenya, la firme égyptienne Swvl prévoit d’étendre ses opérations au Nigeria, d’ici fin 2019

 
AGRO

Niger : à Tillabéri, plus de 3000 hectares de culture de riz sauvés de justesse des inondations

Cameroun : le prix moyen bord champ du kilogramme de cacao atteint 1060 FCFA, malgré la saison des pluies

L’UE ne renouvellera pas son soutien à la filière banane africaine après 2019

Ghana : signature d’un accord pour l’édification d’une usine de transformation de cacao à Sefwi-Wiawso

 
ELECTRICITE

Zambie : la KfW alloue 46 millions $ pour la réhabilitation et l’extension à 15 MW du barrage de Chishimba

Energies renouvelables : l’AIE s’attend à une croissance de 12 % cette année

Google fait passer son portefeuille à 5 500 MW et devient le 1er acheteur privé d’énergie renouvelable

Sénégal : la Senelec et les mairies songent au solaire pour régler le problème des endettements croisés

 
HYDROCARBURES

Au premier semestre, le Nigéria a perdu 1,35 milliard de dollars à cause du siphonnage de pétrole à partir des oléoducs

TGS démarre un programme de levées sismiques 3D en offshore ultra-profond dans les eaux sénégalaises

Egypte : nouvelle découverte de pétrole pour SDX Energy dans le permis West Gharib

Maroc : les ressources récupérables de gaz sur le permis offshore Lixus, revues à la hausse

 
MINES

Giyani Metals quitte l’Afrique du Sud pour se concentrer sur ses projets botswanais

Zimbabwe : Prospect Resources fait son entrée sur la bourse de Francfort

Zambie : vers un rachat de First Quantum Minerals ?

Ouganda : le gouvernement cherche des investisseurs pour rouvrir les mines de Kilembe

 
TELECOM

Tunis abritera ce lundi 23 septembre 2019, la 3ème journée Huawei de l’innovation technologique en Afrique du Nord

Vodacom Bourse EXETAT 2019 : plus de 241 candidats ont pris part au concours

Egypt Post a ouvert un centre logistique numérisé pour soutenir l’e-commerce en Afrique

Orange CI récompense les lauréats du Prix de l’Entrepreneur Social 2019

 
FORMATION

Côte d’Ivoire : la Foire de l’enseignement supérieur américain se tiendra le 21 septembre 2019

La société de formation d’ingénieurs codeurs, Andela, met fin à ses programmes au Nigeria, au Kenya et en Ouganda

Le Cradat, institution africaine de formation en administration du travail, en session ordinaire à Yaoundé, en quête d’un nouveau souffle

Guinée : l’enseignement de l’anglais est désormais officiel dans les écoles

 
COMM

Burkina Faso : les télévisions privées devront payer 75 millions FCFA par an pour la TNT

Le Rwandais Arthur Asiimwe plaide pour l’accélération de la migration numérique de la radiodiffusion en Afrique

Suspendu par Gabon Télécom, le site d’information Gabon Review invite ses lecteurs à utiliser un VPN

Fort Boyard Afrique, la première émission d’aventure africaine sur Canal + en Afrique

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance