Ecofin Telecom

Niger : le fisc réclame 22 milliards FCFA à Orange et ferme ses locaux à Niamey « pour non-paiement d’impôt »

Niger : le fisc réclame 22 milliards FCFA à Orange et ferme ses locaux à Niamey « pour non-paiement d’impôt »

(Agence Ecofin) - Orange Niger s’est vu notifier un redressement fiscal qui représente près de la moitié de son chiffre d’affaires annuel. Suivi quelques jours plus tard, ce 29 novembre, d’une ordonnance de fermeture des locaux à Niamey.

« Depuis le démarrage de ses activités en 2008 et jusqu’à date, Orange Niger s’est toujours acquitté de ses obligations fiscales (d’impôts, taxes et redevances) conformément aux lois et textes en vigueur au Niger, comme le confirment les attestations de régularité fiscale délivrées par la Direction Générale des impôts » assure la direction de l’opérateur qui s’étonne «de cet empressement de l’administration et regrette la brutalité de telles mesures, compte tenu en particulier des montants exorbitants réclamés

Orange Niger, qui conteste ce redressement, formulera un recours et se dit « fermement décidé à faire valoir ses droits.»

L’opérateur rappelle qu’il représente plus de 52 000 emplois directs et indirects au Niger et que l’impact de ses activités télécoms et sociétales représentent 2,89 % du PIB national, selon Goodwill Management 2017.


Ecofin Télécom     




Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Télécom