RDC : les autorités coupent internet « pour éviter un soulèvement populaire »

RDC : les autorités coupent internet « pour éviter un soulèvement populaire »

(Agence Ecofin) - Le 1er janvier, la RDC a été privée d’internet. Les autorités ont en effet reconnu avoir coupé la connexion pour éviter les soulèvements populaires qui pourraient survenir après l’annonce des résultats de l’élection présidentielle du 30 décembre.

La suspension « pour une durée indéterminée » de l'accès internet a été annoncée lundi. Les envois de SMS ont également été suspendus. « Il y a des gens qui intoxiquaient la population avec de faux chiffres concernant les élections. Et cela préparait la population à un soulèvement populaire », a tenté d’expliquer Barnabe Kikaya bin Karubi, le conseiller diplomatique du président Kabila.

Ce n’est pas la première fois, ces derniers mois, qu’Internet est coupé en période électorale, dans un pays africain. De nombreuses organisations de défense des droits de l’homme ont déjà dénoncé cette pratique qui constitue une atteinte aux libertés des populations.

Servan Ahougnon


Ecofin Comm     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Comm