ENTETE PUB ECOFIN Gestion

Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Cameroun : les vrais chiffres de la présence chinoise sur des terres agricoles

Cameroun : les vrais chiffres de la présence chinoise sur des terres agricoles
  • Date de création: 03 août 2019 18:18

(Agence Ecofin) - Des chiffres de la présence chinoise sur des terres agricoles en Afrique font débat au Cameroun. En cause un graphique du China Africa Research Ininitative (CARI), une organisation rattachée à la faculté des études internationales de l'université américaine John Hopkins. Les données publiées par cette dernière place le Cameroun comme étant premier sans second véritable, des pays où la Chine a le plus investi sur les terres agricoles en Afrique.

Cette information n'a pas manqué de lancer la controverse et une vive émotion au sein des opinions publiques camerounaises. De nombreuses personnes y voient une contrepartie pour l'ensemble des « aides » que la Chine a accordées au Cameroun. Des hypothèses parmi les plus complexes y voient la résultante d'une corruption aggravée qui gangrène l'administration.

Pourtant cette situation trouve une explication cohérente. Déjà le CARI explique que cette position particulière est le fait de l'acquisition par le groupe chinois GMG Global, basé à Singapour, et le conglomérat Sinochem basé en Chine, de la société camerounaise de production d'hévéas HEVECAM. Cette dernière n'est pas propriétaire, mais détentrice d'une concession foncière de très long terme. Une part non négligeable de 10 000 hectares est aussi concédé à une société rizicole dans le centre du pays.

La question foncière se présente au Cameroun comme un vrai serpent de mer. Les législations qui régissent le secteur sont pour la plupart devenues obsolète au regard de l'évolution de la population et des impératifs de politique agricole. Les concessions agricoles comme celles faites à Hevecam, aujourd'hui sous contrôle chinois, sont nombreuses.

Il y a une dizaine d'année, la société civile, emmenée par le Centre pour l'Environnement et le Développement (CED), une ONG locale, avait soulevé le débat contre l'attribution des concessions foncières à Herakles Farms, une société basée à New-York mais qui effectue des emprises foncières dans des pays en developpement. On ne parle pas aussi souvent des concessions faites à l'entreprise Cameroon Development Corporation, la plus grosse entreprise agricole du pays ou encore à l'entreprise PHP qui produit la banane plantain dans la vallée du Moungo et dont la superficie combinée est plus importante que celle acquise par les sociétés chinoises.

cam in

De nombreux acteurs de la société civile camerounaise en appellent à une vraie réforme de la politique foncière dans le pays. En vertu des lois actuelles, l'Etat reste le propriétaire des terres et les personnes privées ou morales, ne peuvent les acquérir que par un long, complexe et onéreux processus de titrisation, ou par voie de concession, celles la plus souvent utilisée par les grands groupes étrangers et nationaux. 

Mais dans l'esprit de plusieurs personnes, des concessions à près de 99 ans dans un pays où l'espérance de vie est autour de 50 ans, c'est comme priver deux générations de l'accès au foncier. Le problème est d'autant plus crucial, que le Cameroun est importateur net de nourriture et des chiffres comme ceux présentés par le CARI peuvent rapidement soulever de vives polémiques s'ils ne sont pas expliqués.

Idriss Linge


Ecofin Gestion Publique     


 
FINANCE

Palladium veut lancer un fonds de 40 millions $ dédié au financement des PME d’Afrique subsaharienne

Centum Investment cède sa filiale brassicole King Beverage Limited à la société kényane Danish Brewing Company

Afrique du Sud : l’environnement économique a pesé sur les ventes de la firme Mr Price Group au terme des quatre premiers mois de son année 2019/2020

La Fintech Tala lève 110 millions $ pour financer son expansion dans des marchés émergents, dont l’Afrique

 
AGRO

Le changement climatique pourrait faire grimper les prix mondiaux de la banane

Angola : Biocom réalise une production de 65 000 tonnes de sucre sur son premier semestre 2019

Zambie : la flambée des prix de la semoule de maïs fait réagir le gouvernement

Gabon : le gouvernement promet l’ouverture de 80 nouvelles usines de transformation de bois cette année

 
ELECTRICITE

Afrique du Sud : l’UK Climate Investment injecte 17 millions $ dans 250 MW de parcs éoliens

Sénégal : les consultations publiques bientôt conduites pour la centrale solaire de Niakhar

La Zambie veut alimenter Kariba avec l’eau du fleuve Congo : impossible, selon les experts

Le Nigeria ambitionne de connecter son réseau électrique à celui de 8 pays d’Afrique de l’Ouest

 
HYDROCARBURES

En 2017, la vente de pétrole et de gaz naturel a rapporté 14,5 milliards de dollars au Nigeria

La banque américaine d’Export-Import va soutenir le projet Mozambique LNG avec un apport de 5 milliards $

Soudan du Sud : Salva Kiir met en garde les compagnies pétrolières contre la mauvaise gestion

103 milliards $ d’investissements attendus dans le secteur africain du gaz naturel liquéfié, avant fin 2019

 
MINES

La Zambie ne veut plus de Vedanta Resources sur la mine Konkola

La demande de charbon de la Chine commencera à baisser à partir de 2025 (rapport)

Mali: African Gold Group lève 5 millions de dollars pour son projet Kobada

Mali : vers une coentreprise entre Altus et Glomin sur les projets aurifères Lakanfla et Tabakorole

 
TELECOM

L’Ethiopie va reporter à décembre 2019 le lancement de son premier satellite

Niger : Orange va finalement céder ses parts à Rimbo Holding

Camtel et Huawei dotent la police camerounaise d’un centre national de commandement de vidéosurveillance

Sénégal : le gouvernement investit 50 milliards FCFA pour l’aménagement numérique du territoire

 
FORMATION

Le gouvernement suédois octroie 35 millions $ à l'Université du Rwanda pour soutenir la formation et la recherche scientifique

La Fondation Oprah Winfrey propose des bourses d’études aux femmes africaines dans les domaines liés aux politiques publiques

L’Université Senghor d’Egypte lance un cours en ligne grand public sur la paix et la sécurité en Afrique francophone

Les universités anglophones sont les plus présentes sur le Web en Afrique, selon le classement Webometrics

 
COMM

Zimbabwe : Econet décide finalement de vendre son pôle média

Tunisie : les autorités interdisent à 3 médias de couvrir les prochaines élections présidentielles

Kenya : Madgoat TV veut obtenir une licence de télévision en clair

Afrique : l'influence chinoise croissante sur le paysage médiatique ouvre un nouveau champ de bataille avec les USA

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance