Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Cameroun : les vrais chiffres de la présence chinoise sur des terres agricoles

Cameroun : les vrais chiffres de la présence chinoise sur des terres agricoles
  • Date de création: 03 août 2019 18:18

(Agence Ecofin) - Des chiffres de la présence chinoise sur des terres agricoles en Afrique font débat au Cameroun. En cause un graphique du China Africa Research Ininitative (CARI), une organisation rattachée à la faculté des études internationales de l'université américaine John Hopkins. Les données publiées par cette dernière place le Cameroun comme étant premier sans second véritable, des pays où la Chine a le plus investi sur les terres agricoles en Afrique.

Cette information n'a pas manqué de lancer la controverse et une vive émotion au sein des opinions publiques camerounaises. De nombreuses personnes y voient une contrepartie pour l'ensemble des « aides » que la Chine a accordées au Cameroun. Des hypothèses parmi les plus complexes y voient la résultante d'une corruption aggravée qui gangrène l'administration.

Pourtant cette situation trouve une explication cohérente. Déjà le CARI explique que cette position particulière est le fait de l'acquisition par le groupe chinois GMG Global, basé à Singapour, et le conglomérat Sinochem basé en Chine, de la société camerounaise de production d'hévéas HEVECAM. Cette dernière n'est pas propriétaire, mais détentrice d'une concession foncière de très long terme. Une part non négligeable de 10 000 hectares est aussi concédé à une société rizicole dans le centre du pays.

La question foncière se présente au Cameroun comme un vrai serpent de mer. Les législations qui régissent le secteur sont pour la plupart devenues obsolète au regard de l'évolution de la population et des impératifs de politique agricole. Les concessions agricoles comme celles faites à Hevecam, aujourd'hui sous contrôle chinois, sont nombreuses.

Il y a une dizaine d'année, la société civile, emmenée par le Centre pour l'Environnement et le Développement (CED), une ONG locale, avait soulevé le débat contre l'attribution des concessions foncières à Herakles Farms, une société basée à New-York mais qui effectue des emprises foncières dans des pays en developpement. On ne parle pas aussi souvent des concessions faites à l'entreprise Cameroon Development Corporation, la plus grosse entreprise agricole du pays ou encore à l'entreprise PHP qui produit la banane plantain dans la vallée du Moungo et dont la superficie combinée est plus importante que celle acquise par les sociétés chinoises.

cam in

De nombreux acteurs de la société civile camerounaise en appellent à une vraie réforme de la politique foncière dans le pays. En vertu des lois actuelles, l'Etat reste le propriétaire des terres et les personnes privées ou morales, ne peuvent les acquérir que par un long, complexe et onéreux processus de titrisation, ou par voie de concession, celles la plus souvent utilisée par les grands groupes étrangers et nationaux. 

Mais dans l'esprit de plusieurs personnes, des concessions à près de 99 ans dans un pays où l'espérance de vie est autour de 50 ans, c'est comme priver deux générations de l'accès au foncier. Le problème est d'autant plus crucial, que le Cameroun est importateur net de nourriture et des chiffres comme ceux présentés par le CARI peuvent rapidement soulever de vives polémiques s'ils ne sont pas expliqués.

Idriss Linge


Ecofin Gestion Publique     




 
FINANCE

Nigeria : African Capital Alliance réalise sa sortie sur un investissement immobilier, en s'offrant un rendement de 25,6% en dollars américains

Une entité fondée par le milliardaire George Soros, a soutenu Cepheus Growth Capital Partners avec un apport de 10 millions $

BGFIBank gagne la bataille judiciaire contre E-Doley

La BAD finalise un engagement de 12,5 millions d’euros au profit des PME d’Afrique de l’Ouest francophone

 
AGRO

Côte d’Ivoire : toute la production nationale de noix de cajou a été écoulée au cours de la campagne 2019, selon le GIE-GEPPA

Afrique du Sud : la province de Mpumalanga veut attirer 277 millions $ dans l’agriculture

Lesotho : l’industrie du mohair reprend ses activités après plus d’un an de blocage

Cameroun : le gouvernement va réduire les importations de blé et de malt qui ont coûté au pays 149 milliards de FCFA en 2018

 
ELECTRICITE

Nigeria : la Banque mondiale alloue 3 milliards $ pour l’extension du réseau de transmission

Sahel : l’Alliance Sahel ambitionne de doubler le taux d’électrification de la région en 3 ans

Côte d’Ivoire : accord d’assistance technique de la SFI pour l’étude de faisabilité de deux centrales solaires de 30 MW

Afrique du Sud : la stratégie énergétique nationale (IRP) enfin adoptée !

 
HYDROCARBURES

Le Nigeria première victime du vol de pétrole à travers le monde (Etude)

Shell prévoit de vendre ses actifs d’exploration dans le désert occidental égyptien

En 2020, Total se dotera d’un navire ravitailleur au GNL

Saudi Aramco reporte le lancement de sa première cotation boursière, la plus importante de l’histoire

 
MINES

Ghana : la mine Asanko atteint une production record au troisième trimestre

Tanzanie : l’Etat et Barrick créent une nouvelle entité pour gérer les mines Bulyanhulu, North Mara et Buzwagi

Togo : la Société Générale des Mines exploitera le gisement de manganèse de Nayéga

Mozambique : des licenciements en vue à la mine de graphite Balama

 
TELECOM

Le Congo bientôt doté d’une stratégie nationale d’e-santé

Vodacom Best of the Best Class 2019 : voici les 12 candidats retenus pour cette édition

Angola : ITA a investi près de 7 millions $ dans son nouveau centre de données inauguré le 16 octobre

L’américain SpaceX veut porter à 42 000 le nombre de ses mini-satellites à déployer autour de la terre

 
FORMATION

Ghana : l’enseignement du français bientôt obligatoire dans les écoles

L’Unesco et la Chine signent un accord en vue de soutenir la formation des enseignants en Afrique

Le programme sur la gouvernance et le développement en Afrique ouvre les candidatures pour 2020

La faible qualité de la formation en Afrique prépare mal les jeunes pour le marché du travail (Rapport)

 
COMM

Nigeria : les autorités veulent mettre fin à l’hégémonie de MultiChoice sur le contenu sportif

Nigeria : lancement prochain du premier rapport analysant l’impact des publicités audiovisuelles

Tunisie : le régulateur de l’audiovisuel lance une brigade anti-infox

Nigeria : des versions locales des émissions The Voice seront bientôt diffusées

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance