Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

La Communauté d'Afrique de l'Est prend 3 mois de réflexion avant de signer l’APE avec l’Union européenne

  • Date de création: 10 septembre 2016 15:34

(Agence Ecofin) - La Communauté d'Afrique de l'Est (East African Community/EAC) a repoussé le délai de signature de l'accord de partenariat économique (APE) avec l’Union européenne  (UE) qui était initialement prévu 1er octobre, a annoncé le président tanzanien John Magufuli le 8 septembre.

Le Kenya et le Rwanda ont signé il y a quelques jours l’accord qui ne peut cependant entrer en vigueur qu’après sa ratification par tous les Etats membres de l’EAC.

L’APE ouvre  l'accès au marché de l'UE, en franchise de droits et libre de tout contingentement, à tous les produits originaires des pays membres du bloc économique est-africain qui répondent aux nomes européennes en matière de santé et de sécurité. Il prévoit aussi la suppression progressive des droits de douanes sur les produits originaires de l'UE lors de leur entrée dans les pays signataires.

 «Nous nous sommes donnés trois mois pour discuter de la signature de l’APE, et nous allons nous rencontrer en janvier 2017 pour prendre une décision à ce sujet», a déclaré M. Magufuli, lors d’un sommet des chefs d’Etats du bloc régional. «Nous lançons cependant un appel à l'UE pour qu’elle ne punisse le Kenya en lui refusant l'accès au marché européen», a-t-il ajouté.

Le Kenya est le seul Etat membre de l’EAC qui sera lésé par l’ajournement de la signature de l’APE. Classés parmi les moins les moins avancés, la Tanzanie, le Burundi, l'Ouganda et le Rwanda continueront en effet  d'avoir accès au marché de l’UE, en franchise de droits et libre de tout contingentement, dans le cadre de l’initiative européenne «Tout sauf les armes» (TSA).

Les Etats membres de l’EAC ont paraphé deux APE intérimaires en 2007 et en 2014. Ils se sont cependant donnés deux ans à compter de l'accord d’octobre 2014 pour ratifier l'APE par leurs parlements.

Les cinq Etats membres de l’EAC concernés par l’APE (Le Soudan du Sud qui a rejoint le bloc cette année n’a pas pris part aux négociations initiales relatives à l'accord, qui ont débuté en 2002, NDLR), veulent désormais discuter de l’impact de cet accord de libre échange sur leurs industries manufacturières.

«Nous devons parvenir à un accès au marché du marché de l'UE tout en assurant l'industrialisation de nos pays. Nous ne pouvons pas continuer à exporter des matières premières», a précisé le président ougandais Yoweri Museveni.«Nous disons à nos amis de l'Union européenne, s'il vous plaît ne paniquez pas ... ne paniquez pas. Donnez-nous trois mois et vous verrez notre position», a-t-il ajouté.

Le PIB cumulé des Etats membres de l’EAC a atteint 169,5 milliards de dollars en 2015.

Lire aussi

03/03/2016 - Le Soudan du Sud intègre officiellement la Communauté des Etats d'Afrique de l'Est

01/08/2016 - Le Cameroun et le Kenya veulent convaincre leurs communautés sous-régionales respectives de signer les APE

13/08/2016 - La Côte d’Ivoire va finalement ratifier l’APE intérimaire signé avec l’Union Européenne en 2008


Ecofin Finance     


 
GESTION PUBLIQUE

Côte d’Ivoire : le gouvernement veut faire passer le couvert végétal de 11 à 20 % d’ici 2040

Sao Tomé-et-Principe: le gouvernement révèle l'existence d'une dette cachée de plus de 70 millions $

Le président Adesina attendu au Sommet du G7 à Biarritz : entreprenariat féminin, climat et fragilité, au cœur des débats.

L'Angola met fin à la privatisation de ses usines de textile

 
AGRO

Le changement climatique pourrait faire grimper les prix mondiaux de la banane

Angola : Biocom réalise une production de 65 000 tonnes de sucre sur son premier semestre 2019

Zambie : la flambée des prix de la semoule de maïs fait réagir le gouvernement

Gabon : le gouvernement promet l’ouverture de 80 nouvelles usines de transformation de bois cette année

 
ELECTRICITE

Afrique du Sud : l’UK Climate Investment injecte 17 millions $ dans 250 MW de parcs éoliens

Sénégal : les consultations publiques bientôt conduites pour la centrale solaire de Niakhar

La Zambie veut alimenter Kariba avec l’eau du fleuve Congo : impossible, selon les experts

Le Nigeria ambitionne de connecter son réseau électrique à celui de 8 pays d’Afrique de l’Ouest

 
HYDROCARBURES

En 2017, la vente de pétrole et de gaz naturel a rapporté 14,5 milliards de dollars au Nigeria

La banque américaine d’Export-Import va soutenir le projet Mozambique LNG avec un apport de 5 milliards $

Soudan du Sud : Salva Kiir met en garde les compagnies pétrolières contre la mauvaise gestion

103 milliards $ d’investissements attendus dans le secteur africain du gaz naturel liquéfié, avant fin 2019

 
MINES

La Zambie ne veut plus de Vedanta Resources sur la mine Konkola

La demande de charbon de la Chine commencera à baisser à partir de 2025 (rapport)

Mali: African Gold Group lève 5 millions de dollars pour son projet Kobada

Mali : vers une coentreprise entre Altus et Glomin sur les projets aurifères Lakanfla et Tabakorole

 
TELECOM

Le Maghreb Start-up Network : une initiative soutenue par la Banque Mondiale et la SFI pour renforcer les écosystèmes start-up au Maghreb

L’Ethiopie va reporter à décembre 2019 le lancement de son premier satellite

Niger : Orange va finalement céder ses parts à Rimbo Holding

Camtel et Huawei dotent la police camerounaise d’un centre national de commandement de vidéosurveillance

 
FORMATION

Le gouvernement suédois octroie 35 millions $ à l'Université du Rwanda pour soutenir la formation et la recherche scientifique

La Fondation Oprah Winfrey propose des bourses d’études aux femmes africaines dans les domaines liés aux politiques publiques

L’Université Senghor d’Egypte lance un cours en ligne grand public sur la paix et la sécurité en Afrique francophone

Les universités anglophones sont les plus présentes sur le Web en Afrique, selon le classement Webometrics

 
COMM

Zimbabwe : Econet décide finalement de vendre son pôle média

Tunisie : les autorités interdisent à 3 médias de couvrir les prochaines élections présidentielles

Kenya : Madgoat TV veut obtenir une licence de télévision en clair

Afrique : l'influence chinoise croissante sur le paysage médiatique ouvre un nouveau champ de bataille avec les USA

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance/Gestion Publique