Madagascar : le FMI approuve un décaissement de 44,25 millions $ au titre de la FEC

(Agence Ecofin) - Le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a approuvé, le 11 juillet 2018, un nouveau décaissement de 31,43 millions $ de droits de tirages spéciaux (DTS), soit environ 44,25 millions $.

Cet appui financier qui intervient à l’issue de la troisième revue du programme économique et financier triennal appuyé par la Facilité élargie de crédit (FEC) conclue entre le FMI et Madagascar, porte le total des décaissements au titre dudit accord à 156,26 millions de DTS (environ 220,02 millions $).

Saluant les efforts de Madagascar dans la mise en œuvre de ce programme économique, le Directeur général adjoint du FMI, Mitsuhiro Furusawa, a indiqué que « les évolutions économiques récentes ont été favorables et le programme de réformes structurelles progresse. Les perspectives restent également positives, avec des risques découlant de la hausse des prix du pétrole, des autres chocs des termes de l'échange et des catastrophes naturelles ».

Par ailleurs, les réformes en cours pour promouvoir le développement et l'inclusion du secteur financier renforceront la croissance. Ces réformes comprennent notamment le renforcement du contrôle, la modernisation de la loi bancaire, l'amélioration du cadre opérationnel de la politique monétaire et le développement du marché des changes.

Toutefois, l’institution de Bretton Woods relève que des mesures supplémentaires seront nécessaires pour améliorer la qualité des dépenses publiques, y compris une capacité d'investissement accrue, des ajustements automatiques du prix du carburant et des réformes soutenues de la société publique d’eau et d’électricité (JIRAMA) pour réduire ses besoins de transfert.

En outre, de nouvelles incitations fiscales à l'investissement devraient être soigneusement gérées afin de préserver la mobilisation des recettes. Ces efforts, souligne le FMI, créeront un espace budgétaire pour les investissements prioritaires et les dépenses sociales qui sont au cœur de la stratégie de croissance et de réduction de la pauvreté.

Enfin, insiste l’institution, « les efforts des autorités pour améliorer la gouvernance et lutter contre la corruption restent au cœur du succès de leur programme ».

Pour rappel, l’accord relatif à un programme économique et financier triennal soutenu par la FEC entre Madagascar et le FMI pour un montant de 220 millions de DTS (environ 304,7 millions $, soit 90% du quota de Madagascar), a été approuvé le 27 juillet 2016.

Par la suite, un accès supplémentaire de 12,5% du quota de Madagascar a été approuvé par le Conseil exécutif le 28 juin 2017, ce qui porte à 250,55 millions de DTS (environ 347,1 millions $), l'accès de Madagascar au titre de l'accord FEC.

Notons que ce programme économique et financier triennal vise principalement à soutenir les efforts du pays pour renforcer la stabilité macroéconomique et stimuler une croissance durable et inclusive. 

Borgia Kobri


Ecofin Gestion Publique     



Player