Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Libreville - Genève

Afrique subsaharienne : les chiffres de la dette extérieure minimisent la thèse du surendettement

Afrique subsaharienne : les chiffres de la dette extérieure minimisent la thèse du surendettement
  • Date de création: 11 octobre 2021 19:37

(Agence Ecofin) - L’Afrique subsaharienne est toujours présentée comme étant en situation de surendettement. De récents chiffres de la Banque mondiale indiquent pourtant que la région est loin de peser sur la dette extérieure globale.

La mise à jour des données de la Banque mondiale sur les statistiques de la dette extérieure des pays ayant des revenus moyens ou faibles révèle que la dette en devises de l'Afrique subsaharienne était de 701,9 milliards $ à fin 2020.

Les données collectées permettent aussi de voir que la région a connu un ralentissement du stock de sa dette internationale qui en 2020 a progressé de 5,6% contre 8,5%, une année auparavant. En comparaison, la dette extérieure des USA en 2020 (plus de 21 000 milliards $) représente 31 fois celle de l’Afrique subsaharienne.

Ces chiffres prennent à contrepied les arguments qui stigmatisent la dette de la région, et justifient la demande de primes élevées et d’exonération de taxes sur les intérêts par des prêteurs internationaux, lorsqu'ils sont en discussion avec les pays d'Afrique subsaharienne. Ajouté à cela, on note que 89% de cette dette est due à long terme ; ce qui donne le temps de pouvoir organiser le remboursement.

Deux points d'inquiétude souvent évoqués sont le poids de la dette sur les exportations et la comparaison avec le revenu national brut (PIB + solde des revenus extérieurs). Dans le premier cas, on relève que la dette extérieure de l'Afrique subsaharienne représente désormais 2 fois le total de ses exportations. En 2012, ce ratio était de seulement 0,8 fois. C'est un point de faiblesse parce que pour rembourser la dette internationale, il faut des devises.

Une fois de plus, la comparaison avec les Etats-Unis révèle que l'Afrique subsaharienne n'est pas la pire des élèves en la matière. Le stock de la dette des USA en 2020 représente un peu plus de 5 fois ses revenus d'exportations. Le narratif sur la dette en Afrique subsaharienne reste dominé par des alertes au surendettement, alors même que la région apparait comme étant sous financée au niveau international.

Certes, des pays comme la Zambie, le Congo-Brazzaville ou encore le Tchad ont affiché des fragilités. Mais globalement, la région a continué d'honorer le service de sa dette extérieure, parfois au détriment des attentes en termes de financement du développement exprimées par ses populations.

Idriss Linge

Idriss LINGE

Banner LNG Gestion et Economie

Enveloppe
Recevez votre lettre Ecofin personnalisée selon vos centres d’intérêt

sélectionner les jours et heures de réception de vos infolettres.

Le talent suffit-il pour devenir un entrepreneur à succès ?