Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

La BAD approuve un accord de partenariat avec Attijariwafa bank pour développer le commerce en Afrique

La BAD approuve un accord de partenariat avec Attijariwafa bank pour développer le commerce en Afrique
  • Date de création: 19 juillet 2019 18:48

(BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT) - Le Conseil d'administration de la Banque africaine de développement a approuvé, mercredi 17 juillet, un accord de participation aux risques (APR) d’un montant de 100 millions d’euros au profit du premier groupe bancaire marocain Attijariwafa bank.

Ce programme de partage de risques (50/50), destiné à couvrir un portefeuille de transactions à concurrence de 200 millions d’euros, appuie pour plus d’un milliard d’euros (valeur cumulative) des opérations commerciales étalées sur les trois prochaines années.

« En soutenant le développement du commerce sur le continent, nous voulons, à travers cette nouvelle opération, donner une forte impulsion à l’industrialisation et à l’intégration régionale, en particulier pour l’Afrique du Nord », a déclaré Mohamed El Azizi, directeur général de la Banque africaine de développement pour l’Afrique du Nord.

L’APR permettra de répondre à la demande croissante des marchés africains en matière de financement du commerce extérieur dans des secteurs économiques vitaux tels que l'agroalimentaire, la santé, les services et l’industrie. De plus, il favorisera une dynamique de diversification productive, génératrice d’emplois et de recettes fiscales supplémentaires pour plusieurs États africains.

 « L’intégration régionale est une priorité stratégique de la Banque africaine de développement. Cet accord de partenariat avec Attijariwafa bank permettra de renforcer les échanges entre le Maroc et l'Afrique subsaharienne », a indiqué, pour sa part, la représentante résidente de la Banque au Maroc, Leila Farah Mokaddem (photo).

Cet accord appuiera notamment les banques commerciales africaines ainsi que les petites et moyennes entreprises du continent en leur garantissant un meilleur accès au financement de leurs opérations de commerce extérieur.

« Renforcer et élargir encore plus les systèmes financiers africains, telle est la priorité que nous poursuivons pour renforcer la dynamique d’intégration africaine au bénéfice du secteur privé africain », a précisé le directeur en charge du secteur financier au sein de la Banque, Stéphane Nalletamby.

L’APR intervient dans un contexte où la majorité des banques africaines affichent une faible capitalisation, ce qui limite leur capacité à obtenir des lignes de crédit auprès des banques internationales. Cette difficulté s’est accentuée avec le durcissement des exigences réglementaires en matière de fonds propres et de conformité, ce qui a conduit ces banques internationales à réduire leurs engagements ainsi que le nombre de leurs correspondants en Afrique.

L’Accord de participation aux risques est en adéquation avec les cinq grandes priorités stratégiques, « High 5 », que la Banque africaine de développement s’est fixées pour asseoir les conditions d’une croissance forte, durable et partagée sur le continent.

À propos du groupe Attijariwafa bank

Attijariwafa bank est le premier groupe bancaire et financier du Maghreb et de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) et acteur de référence de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC). Avec 20.125 collaborateurs à la fin de 2018, le groupe Attijariwafa bank est présent dans 25 pays, dont 14 pays africains, et compte plus 9,7 millions de clients dans le monde. Il dispose du réseau de distribution le plus large au Maroc et le plus dense en Afrique avec 4.930 agences.

www.attijariwafabank.com

26556 in Agency trade finance BAD 


Ecofin Finance     


 
GESTION PUBLIQUE

Bientôt un forum africain pour la mobilisation des investissements climatiques

Le port de Douala entend poursuivre la procédure d’attribution de son terminal à conteneurs, en dépit des actions en justice de Bolloré

Electrification : 20 millions $ supplémentaires obtenus par la Facilité d’inclusion énergétique auprès du CTF

Ghana : le taux de chômage en baisse à 7,1% en 2019 (Gouvernement)

 
AGRO

Afrique du Sud : la production de myrtilles devrait connaître une hausse de 45% en 2019

Afrique du Sud : l’inquiétude monte dans l’industrie de la laine face à l’interdiction chinoise

Zimbabwe : forte chute de la production cotonnière, attendue à 68 000 tonnes en 2019/2020

Le Rwanda obtient un prêt de 94 millions $ du Japon pour la lutte contre la malnutrition

 
ELECTRICITE

Congo-Kinshasa : la libéralisation du secteur électrique entravée par l’absence de cadre opérationnel

Egypte : Lekela a achevé la mobilisation financière de la centrale éolienne de West Bakr

RDC : Félix Tshisekedi appelle à lever le paradoxe de l’électricité, 100 GW de potentiel pour 1 GW disponible

L’Algérie démarre son projet de construction de 5600 MW de centrales solaires

 
HYDROCARBURES

103 milliards $ d’investissements attendus dans le secteur africain du gaz naturel liquéfié, avant fin 2019

Nigeria : le président Buhari limoge le ministre du Pétrole Ibe Kachikwu

L’OPIC finalise son accord de prêt de 40 millions $ avec la société énergétique sud-africaine Renergen

Gabon : BW Offshore fournit une mise opérationnelle de ses activités pétrolières

 
MINES

L’avalanche de nouvelles sources d’approvisionnement n’augure pas d’un bon avenir pour le lithium (CRU)

Burkina Faso : le principal actionnaire d’Avesoro Resources veut prendre le contrôle total de la société

Les exportations de phosphates de l’UEMOA sont en hausse de 18,6% en 2018

Mali : African Gold Group engage une firme pour l’étude de faisabilité de son projet aurifère Kobada

 
TELECOM

Selon Gartner, les smart cities, l’IoT et les satellites en orbite basse transformeront le monde des affaires en Afrique d’ici 2029

Harriet Thompson : « la Grande-Bretagne porte un grand intérêt au secteur nigérian des TIC »

Nigeria : 693 tours télécoms menacées de destruction par la NCC, après les 7 000 de la NCAA

L’UIT va renforcer les compétences des acteurs publics congolais en économie numérique

 
FORMATION

Les universités anglophones sont les plus présentes sur le Web en Afrique, selon le classement Webometrics

Tchad : 19 établissements privés de l’enseignement supérieur fermés

Le Centre pour la science et l’environnement organise deux formations sur la gestion des eaux usées en milieu urbain en Afrique du Sud

Sénégal : le gouvernement vient d’ouvrir sa plateforme d’orientation académique pour l’année 2019

 
COMM

Gabon : l’opérateur TV Satcon devra verser 20 millions de FCFA à Canal+ pour piratage d’images

Maroc : les investissements publicitaires en baisse de 4,6 % au premier semestre 2019

L'Afrique du Sud accueille la première édition de l’Advertising Week Africa organisée en Afrique

Sénégal : le passage à la TNT devrait être achevé avant la fin 2019

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance/Gestion Publique