Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

5% de l’appui financier de la Banque mondiale en faveur de 22 pays finit dans les paradis fiscaux (étude)

5% de l’appui financier de la Banque mondiale en faveur de 22 pays finit dans les paradis fiscaux (étude)
  • Date de création: 22 février 2020 11:39

(Agence Ecofin) - Les milliards de dollars d’aide accordés par la Banque mondiale contribuent-elles à alimenter les paradis fiscaux ? A en croire un rapport co-écrit par des experts de l’institution de Bretton Woods, la réponse à cette question serait oui.

Le rapport, intitulé « Elite Capture Foreign Aid » montre comment l’aide financière de la Banque mondiale en faveur de 22 pays, atterrit dans des banques étrangères, reconnues comme des paradis fiscaux. En analysant plusieurs transactions financières entre 1990 et 2010, les auteurs du rapport ont constaté qu’au cours d’un trimestre où un pays recevait une aide équivalente à 1% du PIB, ses dépôts dans les paradis fiscaux augmentaient de 3,4% par rapport à un pays ne recevant aucune aide.

Ainsi, l’octroi de financements de la Banque mondiale en faveur de pays tels que le Burundi ou l’Erythrée correspondait à une hausse des transferts vers des pays comme la Suisse ou Luxembourg. En termes de montant, les dépôts moyens dans les paradis fiscaux vont de 4 millions de dollars pour Sao Tomé-et-Principe à près de 200 millions de dollars pour Madagascar. En revanche, aucune augmentation des avoirs détenus des pays non considérés comme des paradis fiscaux n’a été observée. Ces flux financiers illicites correspondent au total à 5% de l’aide au développement accordé par la Banque mondiale aux pays concernés. Un taux qui monte jusqu’à 15% pour les sept pays qui dépendent le plus de l’aide de l’institution (Burundi, Guinée-Bissau, Érythrée, Malawi, Sierra Leone, Ouganda, Mozambique).

Un mal profond ?

Si les révélations du nouveau rapport sont assez gênantes pour la Banque mondiale, il faut noter que ce n’est pas la première fois que l’aide au développement de l’institution, fait l’objet de soupçons de détournements où d’utilisation douteuse.

En 2015 déjà, un rapport produit par plusieurs ONG dont Oxfam dénonçait le manque de suivi des financements accordés par la Société financière internationale (SFI), branche de la Banque mondiale consacrée au secteur privé. « La douloureuse vérité est que la SFI ne sait pas où finit une grande partie de son argent ni même s'il est utile ou nuisible », avait alors déclaré Nicolas Mombrial, chef du bureau d'Oxfam International à Washington DC.

Selon certains experts, les rédacteurs du nouveau rapport auraient subi des pressions de la Banque mondiale pour « bloquer » sa publication. Si les patrons de l’institution ont démenti ces allégations, il n’empêche qu’il s’agit d’un camouflet pour la Banque mondiale qui s’est faite ces dernières années l’un des chantres de la réduction des inégalités et de la pauvreté, principalement en Afrique.

Une situation qui intervient en pleine passe d’armes entre l’institution de Bretton Woods et la Banque africaine de développement au sujet du rôle de cette dernière dans un risque présumé de surendettement des pays africains.

Moutiou Adjibi Nourou


 
FINANCE

JP Morgan en tête, des banques recevront un généreux dividende en tant qu’actionnaires du sud-africain Old Mutual

Des défauts de remboursement de crédits à prévoir chez des travailleurs clients des banques de l’UEMOA et de la CEMAC

Gabon : le remplaçant du français BNP Paribas comme actionnaire stratégique de la BICIG déjà choisi ?

Le groupe français Duval proche de finaliser l'acquisition d'une micro-finance au Cameroun

 
AGRO

L’Égypte pourrait revoir son processus d’importation de blé afin de consolider ses réserves

Afrique du Sud : BAT South Africa appelle l’exécutif à lever l’interdiction de ventes de cigarettes

Café : la consommation mondiale pourrait chuter considérablement en raison du coronavirus (ICO)

Afrique de l’Est : les financements pour la lutte contre les criquets pèlerins ont baissé depuis la mi-mars (FAO)

 
ELECTRICITE

L’interconnexion entre l’Égypte et le Soudan est officiellement entrée en service

Éthiopie : la tension monte d’un cran avec le déploiement de l’armée près du GERD

Côte d’Ivoire : l’Etat va prendre en charge les factures de l’électricité d’un million de ménages abonnés au tarif social

Renewvia Energy Africa ambitionne de lever 350 millions $ en cinq ans pour installer 1 000 systèmes solaires

 
HYDROCARBURES

Algérie : Mohamed Arkab plaide pour une réduction massive et immédiate de la production de l’OPEP

Maroc : Predator Oil & Gas suspend son projet de forages sur les permis Guercif I à IV

L’État du Cameroun envisage de racheter les actions de Total au sein de la Sonara

Maroc : les négociations relatives au gaz de Tendrara se poursuivent

 
MINES

Afrique de l’Ouest : Resolute enregistre une production aurifère en hausse pour le premier trimestre 2020

Tanzanie : Strandline obtient une partie du financement nécessaire au développement du projet Fungoni

Lesotho : premiers résultats pour le nouveau système de vente de diamants de Gem Diamonds

Le cours du palladium chute fortement en pleine pandémie de Covid-19

 
TELECOM

Niger : Zamani Com S.A.S obtient la licence 4G et le renouvellement de ses licences 2G et 3G

Les actions d’Isabel dos Santos dans l’opérateur télécoms portugais NOS saisies par la justice

Avec 350 millions $ à disposition, Helios Towers attend la fin du Covid-19 pour lancer son expansion africaine

Ghana : dès le 2 avril, MTN accentue sa présence numérique et réduit son déploiement physique

 
TRANSPORT

La Namibie envisage une ligne à grande vitesse régionale qui desservira l’Afrique du Sud, en traversant le Botswana

Au Gabon, le Covid-19 accélère le lancement de Trans'Urb, la nouvelle société de transport public par bus

Le Cameroun recherche des partenaires privés pour la construction de 228 km d’autoroutes

Bolloré Ports déploie des solutions de paiement électronique à Dakar Terminal

 
ENTREPRENDRE

Le Nigérian Chukwudi Anyanaso forme les femmes rurales à l’entrepreneuriat agricole

Burkina Faso : Florence Bassono modernise la production de l’Attiéké, une variété de couscous de manioc

Un couple d’entrepreneurs conçoit une plateforme de comparaison d’offres bancaires en Côte d'Ivoire

Rahmane Bidima réussit la culture de fraises au Cameroun

 
MULTIMEDIA

Le pharmacien camerounais Tebimosa veut produire des anticancéreux pour le marché local (Vidéo)

Retrouvez le classement de l’opacité financière des pays africains (Infographie)

Tous les ivoiriens seront désormais à l’école de la finance ! (Vidéo)

Des étudiants sénégalais fabriquent une voiture utilitaire fonctionnant comme un générateur d’énergie (Vidéo)

 
FORMATION

L’OMS/AFRO forme le personnel de santé actif dans la lutte contre le covid-19 en Afrique

Zimbabwe : 15 banques locales formées par Afreximbank sur le financement du commerce

La Commission européenne propose des cours en ligne aux jeunes d’Afrique du Nord

Afrique centrale : le RIFFEAC envisage une formation pour les agents de la conservation et les écogardes

 
COMM

Afrique : Netflix baisse la qualité de son streaming pour un mois

Mise au point du Dr. Akinwumi Adesina, Président du groupe de la BAD, à propos d’un article paru dans Le Monde

Covid-19 : le régulateur tunisien donne une feuille de route de couverture de la pandémie aux médias audiovisuels

Nigeria : StarTimes ajoute Ebony Life TV à ses bouquets de télévision payante