Yaoundé-Genève | 3 May 2016
le-fmi-note-un-ralentissement-des-credits-bancaires-au-secteur-prive-en-afrique-subsaharienne

Le FMI note un ralentissement des crédits bancaires au secteur privé en Afrique subsaharienne

Dans ses perspectives ajustées de l'économie mondiale publiées ce mardi 3 mai 2016 le Fonds Monétaire International relève que la croissance du crédit au...

ARTICLES FINANCE LES PLUS LUS

Avis d'expert

Array ( [0] => stdClass Object ( [key1] => 89 [id] => 89 [created_by] => 83 [created] => 2016-04-06 09:40:58 [modified] => 2016-04-06 09:41:46 [title] => Nigéria: le rêve serait-il en train de virer au cauchemar pour les investisseurs? [permalink] => nigeria-le-reve-serait-il-en-train-de-virer-au-cauchemar-pour-les-investisseurs [content] => [intro] =>

Elle peut sembler désormais loin, l'année 2014 au cours de laquelle une redéfinition de la base de calcul de son produit intérieur brut (PIB), a hissé le Nigéria au rang de première économie d'Afrique. Le pays avait de quoi séduire avec un marché de près de 175 millions de consommateurs potentiels, un PIB en hausse de 6,7% à 540 milliards $, un dynamisme effectif du marché des capitaux notamment du Nigerian Stock Exchange et surtout un prix du pétrole à des niveaux jamais atteint (+ de 120 $/baril).

Les dernières nouvelles sur le pays sont désormais moins excitantes. Le Fonds Monétaire International (FMI) dans sa récente note d'analyse sur le pays, a indiqué que la croissance en 2015 a été de seulement 2,7%. Une situation qui, selon l’institution, a, au-delà de la situation macroéconomique, affecté les performances des entreprises, diminué la résilience du système bancaire et éloigné les espoirs de réduction du chômage et de la pauvreté (des facteurs négatifs pour la consommation et donc pour la croissance des entreprises). A ces défis structurels s'ajoutent des questions de régulation extrêmement rigides.

Les déboires du premier producteur de pétrole en Afrique coïncident avec la baisse de près de 60% des prix de l'or noir sur le marché international ayant débuté au quatrième trimestre 2014. La ressource compte pour seulement 8% dans le PIB du pays, mais reste la principale source de devises étrangères dans ce pays (90% selon le FMI) qui, comme beaucoup d'autres en Afrique subsaharienne, a une forte dépendance aux importations. Une situation très vorace en dollars US, alors que les réserves du pays en dollars se sont bien réduites.

Dans ces conditions, le rêve nigérian semble se transformer en cauchemars pour des investisseurs notamment étrangers, qui ont commencé à partir. Sur la bourse de Lagos, les indicateurs récent révèlent que les désengagements des étrangers sur ce marché ont atteint 58,2 milliards de nairas entre le début de l'année 2016 et la fin du mois de février. Déjà en 2015 les transactions des investisseurs étrangers sur ce marché ont été de 1025 milliards de nairas, en baisse de 50% comparé au volume record de 1539 milliards de nairas atteint en 2014.

Dans une perspective plus concrète, certaines entreprises révisent leurs positions sur le Nigéria, lorsqu'elles ne sont pas simplement en train de plier bagage. En novembre 2015, le groupe sud-africain Tiger Brands a mis fin à sa romance avec Dangote Flour Mills après deux ans d'exploitations déficitaires. Plus récemment, c'est Truthworths, un autre groupe sud-africain, spécialisé dans la vente de vêtements, qui a fermé sa dernière boutique pointant du doigt la restriction d'accès au change qui perturbait les opérations.

Le désintérêt ne concerne pas que les entreprises, même les fonds d'investissement ou les gestionnaires d'actifs sont entrés dans la danse. Ainsi, un regard sur l'évolution des portefeuilles d'Ashmore Groupe ou d'Aberdeen Asset Management indique clairement une réduction de leurs expositions aux actifs nigérians. Au mois de février, la deuxième édition du rapport qui classe des pays d'Afrique subsaharienne selon la perception des investisseurs, a relégué le Nigéria à la quatrième place, derrière la Côte d'Ivoire (premier), le Kenya et la Tanzanie.

A côté de ces défis purement structurels, certaines autres entreprises doivent faire face aux décisions de gestion publique. MTN Group, le leader africain du secteur de la téléphonie mobile par le nombre des abonnées, doit encore se battre pour gérer une amende record de 5,1 milliards $ qui a été ramené à 3,9 milliards $. Il y a quelque peu, c'est Ecobank qui émettait un profit warning sur son exercice 2015, évoquant en grande partie les défis qu'il rencontre au Nigéria, son principal marché.

Aussi bien Muhamadu Buhari, le nouveau président de la République que Godwin Emefiele, son nouveau gouverneur de la banque centrale, ont reconnu l'ampleur des difficultés, notamment en rapport avec la gestion de la politique monétaire. Mais même à Christine Lagarde qui a visité le pays en tout début d'année, les responsables du FMI ont expliqué qu'une dévaluation du naira serait difficilement gérable, et augmenterait une inflation qui a déjà atteint les 11,4% à la fin du mois de février 2016, selon des données de la banque centrale.

Mais il ne faut pas se tromper, si le Nigéria traverse des moments difficiles, cela n'en fait pas une destination à éviter. D'ailleurs certains investisseurs préfèrent voir le bon côté des choses, notamment la possibilité d'acquérir des actifs à des prix  accessibles, dans un marché qui n'a pas perdu complètement ses fondamentaux.

Sur le Nigerian Stock Exchange, on peut noter, que les transactions ont connu une progression positive entre janvier et février 2016, passant de 84,1 milliards de nairas, à 117,2 milliards de nairas avec un positionnement à 63,2% des investisseurs locaux, contre seulement 25% en 2015 à la même période. Par ailleurs, Coca Cola a investi début janvier, l'équivalent de 240 millions $ pour acquérir 40% de Chi Limited, une entreprise basé à Lagos et qui fait dans les boissons. Au mois de février, Boston Consuting Group a ouvert son premier bureau de représentation au Nigéria.

Aussi, le Koweïtien Agility Public Warehousing Co voit en le Nigéria une énorme opportunité, et a décidé d'y investir des centaines de millions $ pour la construction d'entrepôts dans les villes de Lagos et d'Abuja via sa division Afrique. Enfin, à côté des désinvestissements sur le marché financier de Lagos, il est aussi important de relever que les injections de capitaux étrangers y ont atteint 27 milliards de nairas entre janvier et février.

Cauchemars pour certains, nouveau rêve pour d’autre, le Nigéria aura encore de belles aventures à offrir aux investisseurs dans les prochaines années.

Idriss Linge

[excerpt] => [category_id] => 2 [published] => 1 [publish_up] => 2016-04-06 09:40:58 [publish_down] => 0000-00-00 00:00:00 [ordering] => 0 [vote] => 0 [hits] => 9117 [access] => 0 [allowcomment] => 1 [subscription] => 0 [frontpage] => 1 [isnew] => 0 [ispending] => 0 [issitewide] => 1 [blogpassword] => [latitude] => [longitude] => [address] => [system] => 0 [posttype] => [robots] => [copyrights] => [image] => [language] => [send_notification_emails] => 1 [doctype] => legacy [document] => [source_id] => 0 [source_type] => easyblog.sitewide [state] => 0 [locked] => 0 [ip] => 94.143.7.46 [revision_id] => 106 [featured] => 0 ) ) ----------------------- Array ( [0] => stdClass Object ( [key1] => 89 [id] => 89 [created_by] => 83 [created] => 2016-04-06 09:40:58 [modified] => 2016-04-06 09:41:46 [title] => Nigéria: le rêve serait-il en train de virer au cauchemar pour les investisseurs? [permalink] => nigeria-le-reve-serait-il-en-train-de-virer-au-cauchemar-pour-les-investisseurs [content] => [intro] =>

Elle peut sembler désormais loin, l'année 2014 au cours de laquelle une redéfinition de la base de calcul de son produit intérieur brut (PIB), a hissé le Nigéria au rang de première économie d'Afrique. Le pays avait de quoi séduire avec un marché de près de 175 millions de consommateurs potentiels, un PIB en hausse de 6,7% à 540 milliards $, un dynamisme effectif du marché des capitaux notamment du Nigerian Stock Exchange et surtout un prix du pétrole à des niveaux jamais atteint (+ de 120 $/baril).

Les dernières nouvelles sur le pays sont désormais moins excitantes. Le Fonds Monétaire International (FMI) dans sa récente note d'analyse sur le pays, a indiqué que la croissance en 2015 a été de seulement 2,7%. Une situation qui, selon l’institution, a, au-delà de la situation macroéconomique, affecté les performances des entreprises, diminué la résilience du système bancaire et éloigné les espoirs de réduction du chômage et de la pauvreté (des facteurs négatifs pour la consommation et donc pour la croissance des entreprises). A ces défis structurels s'ajoutent des questions de régulation extrêmement rigides.

Les déboires du premier producteur de pétrole en Afrique coïncident avec la baisse de près de 60% des prix de l'or noir sur le marché international ayant débuté au quatrième trimestre 2014. La ressource compte pour seulement 8% dans le PIB du pays, mais reste la principale source de devises étrangères dans ce pays (90% selon le FMI) qui, comme beaucoup d'autres en Afrique subsaharienne, a une forte dépendance aux importations. Une situation très vorace en dollars US, alors que les réserves du pays en dollars se sont bien réduites.

Dans ces conditions, le rêve nigérian semble se transformer en cauchemars pour des investisseurs notamment étrangers, qui ont commencé à partir. Sur la bourse de Lagos, les indicateurs récent révèlent que les désengagements des étrangers sur ce marché ont atteint 58,2 milliards de nairas entre le début de l'année 2016 et la fin du mois de février. Déjà en 2015 les transactions des investisseurs étrangers sur ce marché ont été de 1025 milliards de nairas, en baisse de 50% comparé au volume record de 1539 milliards de nairas atteint en 2014.

Dans une perspective plus concrète, certaines entreprises révisent leurs positions sur le Nigéria, lorsqu'elles ne sont pas simplement en train de plier bagage. En novembre 2015, le groupe sud-africain Tiger Brands a mis fin à sa romance avec Dangote Flour Mills après deux ans d'exploitations déficitaires. Plus récemment, c'est Truthworths, un autre groupe sud-africain, spécialisé dans la vente de vêtements, qui a fermé sa dernière boutique pointant du doigt la restriction d'accès au change qui perturbait les opérations.

Le désintérêt ne concerne pas que les entreprises, même les fonds d'investissement ou les gestionnaires d'actifs sont entrés dans la danse. Ainsi, un regard sur l'évolution des portefeuilles d'Ashmore Groupe ou d'Aberdeen Asset Management indique clairement une réduction de leurs expositions aux actifs nigérians. Au mois de février, la deuxième édition du rapport qui classe des pays d'Afrique subsaharienne selon la perception des investisseurs, a relégué le Nigéria à la quatrième place, derrière la Côte d'Ivoire (premier), le Kenya et la Tanzanie.

A côté de ces défis purement structurels, certaines autres entreprises doivent faire face aux décisions de gestion publique. MTN Group, le leader africain du secteur de la téléphonie mobile par le nombre des abonnées, doit encore se battre pour gérer une amende record de 5,1 milliards $ qui a été ramené à 3,9 milliards $. Il y a quelque peu, c'est Ecobank qui émettait un profit warning sur son exercice 2015, évoquant en grande partie les défis qu'il rencontre au Nigéria, son principal marché.

Aussi bien Muhamadu Buhari, le nouveau président de la République que Godwin Emefiele, son nouveau gouverneur de la banque centrale, ont reconnu l'ampleur des difficultés, notamment en rapport avec la gestion de la politique monétaire. Mais même à Christine Lagarde qui a visité le pays en tout début d'année, les responsables du FMI ont expliqué qu'une dévaluation du naira serait difficilement gérable, et augmenterait une inflation qui a déjà atteint les 11,4% à la fin du mois de février 2016, selon des données de la banque centrale.

Mais il ne faut pas se tromper, si le Nigéria traverse des moments difficiles, cela n'en fait pas une destination à éviter. D'ailleurs certains investisseurs préfèrent voir le bon côté des choses, notamment la possibilité d'acquérir des actifs à des prix  accessibles, dans un marché qui n'a pas perdu complètement ses fondamentaux.

Sur le Nigerian Stock Exchange, on peut noter, que les transactions ont connu une progression positive entre janvier et février 2016, passant de 84,1 milliards de nairas, à 117,2 milliards de nairas avec un positionnement à 63,2% des investisseurs locaux, contre seulement 25% en 2015 à la même période. Par ailleurs, Coca Cola a investi début janvier, l'équivalent de 240 millions $ pour acquérir 40% de Chi Limited, une entreprise basé à Lagos et qui fait dans les boissons. Au mois de février, Boston Consuting Group a ouvert son premier bureau de représentation au Nigéria.

Aussi, le Koweïtien Agility Public Warehousing Co voit en le Nigéria une énorme opportunité, et a décidé d'y investir des centaines de millions $ pour la construction d'entrepôts dans les villes de Lagos et d'Abuja via sa division Afrique. Enfin, à côté des désinvestissements sur le marché financier de Lagos, il est aussi important de relever que les injections de capitaux étrangers y ont atteint 27 milliards de nairas entre janvier et février.

Cauchemars pour certains, nouveau rêve pour d’autre, le Nigéria aura encore de belles aventures à offrir aux investisseurs dans les prochaines années.

Idriss Linge

[excerpt] => [category_id] => 2 [published] => 1 [publish_up] => 2016-04-06 09:40:58 [publish_down] => 0000-00-00 00:00:00 [ordering] => 0 [vote] => 0 [hits] => 9117 [access] => 0 [allowcomment] => 1 [subscription] => 0 [frontpage] => 1 [isnew] => 0 [ispending] => 0 [issitewide] => 1 [blogpassword] => [latitude] => [longitude] => [address] => [system] => 0 [posttype] => [robots] => [copyrights] => [image] => [language] => [send_notification_emails] => 1 [doctype] => legacy [document] => [source_id] => 0 [source_type] => easyblog.sitewide [state] => 0 [locked] => 0 [ip] => 94.143.7.46 [revision_id] => 106 [featured] => 0 ) )

Nigéria: le rêve serait-il en train de virer au cauchemar pour les investisseurs?

Idriss Linge, Agence Ecofin

Elle peut sembler désormais loin, l'année 2014 au cours de laquelle une redéfinition de la base de calcul de son produit intérieur brut (PIB), a hissé...

LA FINANCE DANS TOUS LES SECTEURS

Le groupe de télécommunication Etisalat, qui est incorporé aux Emirats Arabes Unies,...
La Haute Cour de Pretoria a estimé que Jacob Zuma doit finalement...
Lire la suite |  30 avril 2016
Lafarge Africa, la filiale au Nigéria du groupe Lafarge/Holcim, accompli actuellement un...
Lire la suite |  29 avril 2016
mis à jour le 28/04/2016
Nom du fondPerformance
depuis le 1er janvier 2015
(date de retour)
Zone
d'investissement
Les 5 fonds les plus performants
Old Mutual Gold R 66.68    
(26/04/2016)
South Africa
Investec SA Value Z 53.19    
(26/04/2016)
South Africa
Investec Value R 50.37    
(26/04/2016)
South Africa
Coronation Resources 45.89    
(26/04/2016)
South Africa
Investec Commodity R 38.41    
(26/04/2016)
South Africa
Les 5 fonds les moins performants
Investec Pan Africa S Acc Gross USD -19.78    
(31/03/2016)
Africa
Pan Africa G USD Acc -20.23    
(31/03/2016)
Africa
Imara Zimbabwe Segregated Port -21.33    
(31/03/2016)
Africa
Imara Nigeria Segregated Port -21.37    
(31/03/2016)
Africa
FMG Iraq Fund A USD -27.94    
(31/03/2016)
Global
mis à jour le 28/04/2016
Nom du fondPerformance
depuis le 1er janvier 2015
(date de retour)
Zone
d'investissement
Les 5 fonds les plus performants
Sucorinvest Sharia Equity Fund 18.63    
(26/04/2016)
Indonesia
Kagiso Islamic Equity A 14.81    
(26/04/2016)
South Africa
Element Islamic Equity A 13.86    
(26/04/2016)
South Africa
AAA Amanah Syariah 12.72    
(27/04/2016)
Indonesia
Simas Syariah Unggulan 12.09    
(28/04/2016)
Indonesia
Les 5 fonds les moins performants
Arabesque Q3.17 Systematic R USD -7.15    
(27/04/2016)
Saudi Arabia
QInvest Allocator Sharia'a -8.04    
(31/03/2016)
Global
QInvest JOHCM Sharia'a -8.96    
(31/03/2016)
Global
SC GCC Equities A -9.78    
(26/04/2016)
Middle East & Africa
QInvest GAM Sharia'a -10.72    
(31/03/2016)
Global

Sources d’informations économiques

LIENS INSTITUTIONS FINANCIERES

ACTUALITES

« Le ministre d’État, directeur du cabinet du chef de l’État, M. Firmin...
bannerafficheIC
bandeau-Twitter
Loading..
L'Organisation du Traité Atlantique Nord (OTAN), souhaite élargir son rôle en Libye...
Le président Alassane Dramane Ouattara a annoncé dimanche 1er mai 2016 la...
La France va installer en Côte d’Ivoire une compagnie du génie, une...
Lire la suite |  30 avril 2016
Le Conseil de sécurité de l’ONU a levé, le 28 avril, l'embargo...
Lire la suite |  29 avril 2016
Les fonds Hedge Funds Africa
mis à jour le 28/04/2016
Nom du fondPerformance
depuis le 1er janvier 2015
(date de retour)
Pays de domiciliation
Les 5 fonds les plus performants
Sustainable Capital Africa Alpha Fund A 2.20    
(31/03/2016)
Mauritius
Sustainable Capital Africa Alpha Fund B 2.07    
(31/03/2016)
Mauritius
SCIPION AFRICAN OPPORTUNITIES Cl A 0.51    
Cayman Islands
Africa Sustainability Fund 0.17    
(31/03/2016)
Mauritius
Laurium Limpopo African Equity Fund -8.00    
Cayman Islands
Les 5 fonds les moins performants
Enko Opportunity Growth Fund -8.43    
Cayman Islands
OPTIS AFRICAN FRONTIER FUND LIMITED -9.52    
British Virgin Islands
Kura Africa Fund -9.97    
Cayman Islands
Altree Africa Opportunities Fd SAC Ltd -11.72    
United States
Okavango Africa Segregated Portfolio W -13.72    
Cayman Islands
La filiale au Cameroun du groupe bancaire français Société générale (SG) et...
Lire la suite |  29 avril 2016
En 2015, les enteprises africaines ont constitué la porte de sortie No1...
Lire la suite |  29 avril 2016
Le président du Nigéria Muhamadu Buhari (photo), a demandé à la Banque mondiale...
Lire la suite |  28 avril 2016

PubEcofinBD

La Banque mondiale a décidé mercredi 27 avril 2016, de suspendre toute...
Lire la suite |  28 avril 2016
Le Premier ministre ivoirien Daniel Kablan Duncan s’est félicité du dynamisme des...
Lire la suite |  28 avril 2016
Les revenus des opérations en Afrique du groupe bancaire britannique Barclays ont baissé...
Lire la suite |  27 avril 2016
Le gouvernement de la Côte d’Ivoire a défini une stratégie d’intensification de...
Lire la suite |  27 avril 2016
C'est peut-être l'ultime pièce d'un puzzle qui se dessine à l'horizon, avec...
Lire la suite |  26 avril 2016
Necotrans Holding (Necotrans) et JAS Worldwide (JAS) annoncent le lancement d’une alliance...
Lire la suite |  26 avril 2016
Après une croissance moyenne de 0,6% sur la période 2009-2013, marquée par...
Lire la suite |  26 avril 2016
Le premier Forum d’affaires entre la France et les pays d’Afrique de...
Lire la suite |  26 avril 2016
Pour le fils du roi Salman, dès 2020, l’Arabie saoudite pourra se...
Lire la suite |  25 avril 2016
Le Commonwealth Development Corporation (CDC Group) est intervenu dans deux investissement en...
Lire la suite |  25 avril 2016
Selon une information donnée en premier lieu par le média britannique Skye...
Lire la suite |  25 avril 2016
Jim Yong Kim, président du groupe Banque mondiale, a annoncé que son...
Lire la suite |  24 avril 2016
Selon EXX Africa, une firme d’intelligence stratégique focalisée sur l’Afrique, le Mozambique...
Lire la suite |  24 avril 2016
Standard & Poor's a déclaré vendredi dans sa note sur l'Ethiopie, que...
Lire la suite |  22 avril 2016
Quatre mois après la conclusion le 12 décembre 2015, de l'accord historique sur...
Lire la suite |  22 avril 2016
Le gouvernement ivoirien a annoncé avoir mis fin à la concession accordée...
Lire la suite |  22 avril 2016
La Côte d'Ivoire organisera une conférence avec des investisseurs publics et privés...
Lire la suite |  21 avril 2016
La ministre tunisienne en charge du tourisme, Salma Elloumi Rekik, a déclaré, selon...
Lire la suite |  21 avril 2016
Une quarantaine de survivants somaliens, éthiopiens, égyptiens et soudanais, qui ont finalement...
Lire la suite |  21 avril 2016
La Banque centrale de Tunisie a renvoyé à plus tard, la tournée...
Lire la suite |  20 avril 2016
Le Fonds Monétaire International et la Banque mondiale ont annoncé mardi 19...
Lire la suite |  20 avril 2016
La classe moyenne africaine n’a toujours pas explosé, elle qui a pourtant...
Lire la suite |  19 avril 2016
La Chine a débuté ce mardi 19 avril 2016, avec la fixation...
Lire la suite |  19 avril 2016
La visite en Egypte du président français a, sans surprises, été marquée...
Lire la suite |  19 avril 2016
Le Mozambique est à nouveau sous les feux des projecteurs, depuis l'annonce...
Lire la suite |  18 avril 2016
Après la contre-performance de l'année 2015, Ecobank Transnational Incorporated  a annoncé des résultats...
Lire la suite |  18 avril 2016

ACTUALITES

La question de la restructuration de la Poste Bank a été débattue...
Déjà en fonction depuis quelques jours pour la compagnie Asky, la nouvelle...

bandeau Newsletter

App Agence Ecofin
Téléchargez l'application de l'Agence Ecofin gratuitement

iPhone App  App Android
Jean-Marc Ayrault, le ministre français des affaires étrangères et Frank-Walter Steinmeier, son...
Le groupe Eranove annonce le report de son projet d’introduction en bourse...
Le Directeur Général de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM), Monsieur...
Lire la suite |  30 avril 2016
La nouvelle est d'une grande importance pour le Nigeria Stock Exchange, le...
Lire la suite |  30 avril 2016
Le groupe Eranove qui opère principalement en Côte d'Ivoire, au Sénégal et...
Lire la suite |  30 avril 2016
Patrick Njoroge (photo), le gouverneur de la banque centrale kényane estime l'onde...
Lire la suite |  29 avril 2016
Le taux de décaissement concernant les projets et programmes financés ou cofinancés...
Lire la suite |  29 avril 2016
Le ministre rwandais des finances, Claver Gatete, a indiqué vendredi 29 avril...
Lire la suite |  29 avril 2016
Teodoro Obian Nguema Mbatsogo qui cumule déjà 37 ans à la tête...
Lire la suite |  29 avril 2016
Les vols de la compagnie Kenya Airways devraient connaître un retour à...
Lire la suite |  29 avril 2016
Les banques sud-africaines devraient être moins enclines à effectuer des expansions en...
Lire la suite |  29 avril 2016
Le groupe américain Carlson, propriétaire des hôtels Radisson, Park Plaza ou Park...
Lire la suite |  29 avril 2016
Le conseil des ministres du gouvernement ivoirien a autorisé la cession des...
Lire la suite |  29 avril 2016
La Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) des pays de l’UEMOA et...
Lire la suite |  28 avril 2016
First Bank of Nigeria Holdings, le groupe bancaire le plus important de...
Lire la suite |  28 avril 2016
Ultramaille, société malgache spécialisée dans le textile a rejoint le portefeuille I&P...
Lire la suite |  28 avril 2016
Le gouvernement ivoirien a ratifié, le 27 avril, un accord de prêt...
Lire la suite |  28 avril 2016
Les entreprises turques Limak et Summa promettent de livrer le nouvel aéroport...
Lire la suite |  28 avril 2016
Depuis le mois de mars 2016, le Ghana a subi une inflation...
Lire la suite |  27 avril 2016
La compagnie aérienne nationale turque Turkish Airlines devrait très prochainement desservir le...
Lire la suite |  27 avril 2016
Avec un portefeuille de 20 projets représentant une enveloppe financière de 750...
Lire la suite |  27 avril 2016
Selon une information rapportée par le média égyptien Amwal Al Ghad, le groupe...
Lire la suite |  27 avril 2016
Mota Engil Africa a terminé l'exercice 2015 avec une trésorerie positive de...
Lire la suite |  26 avril 2016
Pick n Pay Stores Ltd qui est spécialisé dans la grande distribution,...
Lire la suite |  26 avril 2016
Atlas Mara a reconnu mardi 26 avril 2016 être « en discussion avec un...
Lire la suite |  26 avril 2016
L’Angola, premier producteur de pétrole en Afrique selon le dernier rapport de...
Lire la suite |  26 avril 2016
Les Émirats Arabes Unis (EAU) ont alloué une aide de 4...
Lire la suite |  26 avril 2016
Filiale du groupe de logistique Necotrans, ATS, spécialisée dans le service et...
Lire la suite |  25 avril 2016
Enko Education, la branche éducation du Fonds d’investissements Enko Capital, co-fondé par...
Lire la suite |  25 avril 2016