Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Libreville - Genève

La Russie “menace” de l'OTAN

  • Date de création: 14 juin 2021 19:30

(Agence Ecofin) - La Russie est considérée comme une « menace aiguë » par le Royaume Uni, selon une déclaration du général Nick Carter, plus haut gradé britannique, en marge du sommet de l'OTAN (Organisation du traité de l'Atlantique Nord), qui se tient ce lundi, juste après le celui du G7.

Cette position semble partagée par l'ensemble de l'Organisation, qui réunit militairement les USA et leurs alliés occidentaux. En effet, « nos relations avec la Russie sont à leur point le plus bas depuis la fin de la guerre froide. », poursuivra Jens Stoltenberg, secrétaire général de l'OTAN ce lundi 14 juin, en prélude qui se tient à Bruxelles.  « Je suis convaincu que les dirigeants de l'ONA confirmeront notre approche à double voie vis-à-vis de la Russie : une défense forte combinée à un dialogue. », ajoute-t-il.

Ces prises de positions, qui suggèrent une hostilité grandissante entre l'Occident et Moscou, pourrait annoncer encore plus de rivalités entre ces deux blocs, pouvant affecter notamment des intérêts africains.

En effet, ceci survient alors que la Russie marque son retour ces dernières années en Afrique, depuis la période de la Guerre Froide, sur les terrains des investissements, du commerce et de l’assistance militaire.

Une ambition exprimée par le président Vladimir Poutine au sommet afro-russe de Sotchi en 2019, où ce dernier dira à ses homologues de 45 pays subsahariens, que le développement de liens mutuellement bénéfiques avec les pays du Continent « est désormais l'une des priorités de la politique étrangère de la Russie ».

Depuis, Moscou est de plus en plus engagé géopolitiquement sur le Continent, notamment en Centrafrique. Le pays de M. Poutine est devenu premier exportateur d’armes à feu vers l'Afrique, représentant près de la moitié des ventes entre 2015 et 2019, passant devant la Chine et les USA, selon un rapport de l'Institut international de recherche sur la paix de Stockholm.

Et malgré un retard face à ses rivaux, américain et chinois, la Russie a gonflé de 40% ses exportations vers l'Afrique entre 2015 et 2019, pour atteindre 13 milliards $ de produits, contre respectivement 29 milliards $ et 101 milliards $ en 2019 pour Washington et Pékin, selon les données de l'International Trade Center

Plus récemment, avec la Pandémie de Covid-19, la Russie s’est appuyée sur son vaccin Spoutnik V, promu par son Fonds souverain, pour renforcer son influence à l'international et en Afrique, en compétition avec les vaccins chinois, anglo-suédois et américains.

Notons du reste que le président américain Joe Biden devrait s'entretenir avec son homologue du Kremlin le 16 juin prochain, à Genève, juste après le sommet de l'OTAN.

Une rencontre dont Poutine expose ses attentes : « (...) Le rétablissement de nos contacts personnels, le début d'un dialogue direct, la création d'un mécanisme d'interactions réellement efficace dans les domaines qui nous intéressent mutuellement », selon une récente intervention télévisée.

Ayi Renaud Dossavi

Lire aussi:

Vladimir Poutine menace la suprématie du dollar

Sommet du G7, ce qu’attend l’Afrique 





Banner LNG Gestion et Economie

Enveloppe
Recevez votre lettre Ecofin personnalisée selon vos centres d’intérêt

sélectionner les jours et heures de réception de vos infolettres.

Comment créer un service de motos-taxis à la demande

InfographieEcho service motos taxi a la demande