Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Libreville - Genève

Crash : un Boeing 737 disparaît des radars

  • Date de création: 09 janvier 2021 15:11

(Agence Ecofin) - Nouvel incident à l’horizon pour Boeing : un 737, avec à son bord une cinquantaine de passagers, a disparu au-dessus de la mer ce samedi matin, après avoir fait une chute de 10 000 pieds (un peu plus de 3 km d’altitude), peu après avoir décollé de Jakarta, en Indonésie.

L’information est notamment rapportée par Flightradar24, site spécialisé dans le suivi et l’information en temps réel sur le vol commerciaux ou privés. 

Ce dernier rapporte ainsi « des informations faisant état de la disparition d'un Boeing 737-500 en Indonésie ». L’appareil âgé de 27 ans, qui était sur un vol domestique, appartenait à la compagnie Sriwijaya Air. Il aurait dégringolé en une minute, les médias locaux avancent déjà que l'avion s'est écrasé.

Dans l’archipel asiatique, cet incident se produit quelque deux ans après le crash d’un Boeing 737 Max, de Lion Air. Cette tragédie, suivie du crash d’Ethiopian Airlines, quelques mois plus tard, aura forcé la suspension des 737 Max pendant plusieurs mois, et sapé l’image de l’avionneur américain.

Bien que ce ne soit pas le même modèle, cette fois-ci, si le crash est officiellement confirmé, l’incident pourrait encore plus entamer la confiance des passagers vis-à-vis de Boeing, alors même que la compagnie américaine tente de sortir de la spirale infernale, sur fond d’effondrement du chiffre d’affaire, à cause du Coronavirus. D’autant que l'accident survient, quelques jours seulement après que Boeing ait admis avoir trompé les régulateurs, dans l'affaire des 737 Max, et consente de payer 2,5 milliards $, dans le cadre d'un règlement avec Justice américaine.

Ayi Renaud Dossavi

Lire aussi:

Le Boeing 737 Max reprend les airs 

Boeing : les commandes de 737 MAX ne décollent pas




Ayi Renaud DOSSAVI

Banner LNG Gestion et Economie

Enveloppe
Recevez votre lettre Ecofin personnalisée selon vos centres d’intérêt

sélectionner les jours et heures de réception de vos infolettres.

« Je refuse de croire que l’Afrique ait l’échec dans son ADN.» Nana Akufo-Addo, président du Ghana