Ecofin Transport
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

BANNERS PUB 1200x100 ECOFIN Transport

Les quatre propositions clés de l’IATA pour le développement du transport aérien en Afrique

Les quatre propositions clés de l’IATA pour le développement du transport aérien en Afrique
  • Date de création: 11 novembre 2019 19:07

(Agence Ecofin) - La sécurité, la compétitivité des coûts, l’ouverture du continent aux voyages et aux échanges, et l’égalité des sexes. Voilà les quatre mesures prescrites par International air transport association (IATA) aux gouvernements africains, pour permettre au transport aérien de contribuer efficacement à la réalisation des objectifs du développement durable sur le continent.

Alexandre de Juniac (le président de l’IATA) l’a fait savoir, ce lundi 11 novembre 2019 à Maurice, à l’ouverture des travaux de la 51e Assemblée générale annuelle de l’Association des compagnies aériennes africaines (AFRAA). 

« Sur l’ensemble du continent africain, les perspectives et le potentiel de l’aviation sont riches. Elle soutient déjà une activité économique de 55,8 milliards USD et 6,2 millions d'emplois. Et, alors que la demande aura plus que doublé au cours des deux prochaines décennies, le rôle crucial de l’aviation dans le développement économique et social de l’Afrique augmentera dans les mêmes proportions. Avec un cadre fiscal et réglementaire approprié, les possibilités offertes par l'aviation pour améliorer la vie des personnes sont formidables » affirme-t-il. 

S’agissant de la sécurité, l'association prescrit aux plus petites compagnies aériennes, celles qui ne peuvent pas prétendre au registre IOSA, d’envisager d’obtenir le certificat IATA Standard Safety Assessment (ISSA). Elle demande aussi aux Etats d’incorporer l'audit de sécurité opérationnelle (IOSA) de l'IATA dans leurs systèmes de supervision de la sécurité. Mais également de mettre en œuvre les normes et les pratiques recommandées par l'OACI (Organisation de l’aviation civile internationale) dans leurs réglementations.

« Actuellement, seuls 26 Etats atteignent ou dépassent le seuil de mise en œuvre de 60 %, ce qui est insuffisant », souligne Alexandre de Juniac.

En matière de compétitivité, l’IATA constate que « les transporteurs africains perdent 1,54 dollar pour chaque passager qu’ils transportent. Les coûts élevés contribuent à ces pertes. En effet, les coûts de carburéacteur sont 35 % plus élevés que la moyenne mondiale. Ils représentent 11,4 % des coûts d'exploitation des compagnies aériennes africaines. C'est le double de la moyenne de l'industrie. Et il existe une pléthore d’impôts et de taxes ».

L’Association recommande, à cet égard, aux Etats et aux gestionnaires aéroportuaires de suivre les normes et pratiques recommandées par l’OACI en matière de taxes et de frais ; de divulguer les coûts cachés tels que les taxes, et de les comparer aux meilleures pratiques mondiales ; et d’éliminer les taxes ou les subventions croisées sur le carburant international.

 « Il est essentiel que les gouvernements comprennent que chaque coût supplémentaire qu'ils ajoutent à l'industrie réduit l'efficacité de l'aviation en tant que catalyseur du développement », indique de Juniac. « Nous demandons aux gouvernements de respecter les obligations découlant des traités et d’assurer le rapatriement efficace des revenus des compagnies aériennes à des taux de change équitables. Ce problème concerne 19 pays africains ».

En ce qui concerne l’ouverture du continent, l’IATA conseille la mise en œuvre rapide de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA), du Protocole de libre circulation de l'Union africaine (UA), et du Marché unique des transports aériens africains (SAATM). « Nous connaissons les contributions que ces trois accords apporteront aux objectifs de développement durable (ODD). »

Pour ce qui est de l’égalité des sexes, l’IATA appelle le secteur à faire davantage pour améliorer la mixité, et les compagnies aériennes à soutenir la campagne « 25by2025 », récemment lancée. « Cette campagne est un programme volontaire permettant aux compagnies aériennes de s’engager à augmenter de 25 % au moins la participation des femmes aux échelons supérieurs, ou de l’améliorer de 25 % d’ici à 2025 », explique l’Association.

Romuald Ngueyap

Lire aussi : 

« Seule une Alliance des compagnies aériennes africaines pourrait gagner des parts de marché sur les transporteurs internationaux.»


 
GESTION PUBLIQUE

Niger : selon Mohamed Bazoum, l'Unité Régionale de Fusion de Renseignements a permis de nombreuses victoires contre Boko Haram

Algérie : plus de 370 000 employés en contrats de pré-emploi seront intégrés au sein des administrations publiques (gouvernement)

Le Togo poursuit son programme de décentralisation en dotant chaque commune d’une trésorerie

Climat : les pays développés doivent accroître leur appui financier aux plus pauvres, selon Peter Mutharika

 
FINANCE

Cherté, opacité, mauvaise qualité du service clientèle : notre enquête sur les services corporate des banques de l’UEMOA

Burkina Faso : Wizall, filiale du groupe BCP, lance Wizall Money, une solution de mobile money 100% inclusive

Jean-Luc Konan remporte le prix du "Meilleur CEO de l'année" lors de l'édition 2019 d'AIFA

Cameroun : le gouvernement exprime sa volonté d'aller en guerre contre une des pratiques récurrentes des abus fiscaux internationaux

 
AGRO

Gabon : l’activité forestière paralysée par le mauvais état des routes en saison des pluies

Céréales : la production mondiale atteindra 2,7 milliards de tonnes en 2019, un record (FAO)

Pourquoi s’intéresser davantage à la digitalisation des paiements et des mécanismes dans les chaînes de valeurs agricoles ?

Côte d’Ivoire : la récolte cacaoyère principale 2019/2020 pourrait chuter de 5 % en raison des maladies

 
ELECTRICITE

Cameroun : la centrale de Mékin (15 MW) construite par la Chine, est à l’arrêt après une mise sous tension tardive, en avril 2019

Togo : la centrale thermique Kékéli Efficient Power sera opérationnelle dès fin 2020

CIPREL remporte le prix du « Best Energy Project » lors de l’Édition 2019 d’AIFA

Congo Brazzaville : l’E2C lance une opération antifraude pour réduire ses pertes non techniques

 
HYDROCARBURES

Ouganda : les députés demandent une augmentation du financement de la société publique du pétrole

Nigéria : une explosion de pipeline fait sept morts

Guinée : l’AFC signe un accord avec Brahms pour cofinancer la construction de la raffinerie pétrolière de Kamsar

Algérie : Sonatrach va exercer son droit de préemption sur la transaction conclue entre Anadarko et Total

 
MINES

Zambie : Arc Minerals acquiert une participation majoritaire de la coentreprise Zaco Limited

Le Togo va se doter d’une politique de réinstallation des populations affectées par les exploitations minières

Afrique du Sud : Implats et ses partenaires valident l’étude de faisabilité du projet Waterberg

La SMB remporte le prix du « Meilleur projet minier » lors de l’édition 2019 d’AIFA

 
TELECOM

Ghana : MTN sanctionné pour violation des directives du régulateur télécoms

Namibie : MTN Business en bonne voie pour lancer un réseau mobile dans le pays

Madagascar : lancement du paiement via Airtel Money, des kits solaires Pay as you Go de Baobab+

Algérie : le câble sous-marin de fibre optique Orval est opérationnel

 
FORMATION

Côte d’Ivoire : le gouvernement annonce le lancement des travaux de l’université de Bondoukou pour un coût de 113 millions $

Au Rwanda, le gouvernement envisage d’intégrer les cours de codage dans les programmes scolaires

L’entraineur français Claude Leroy veut lancer une académie de football féminin à Lomé, destinée aux pays d’Afrique francophone

L’Institut africain des sciences mathématiques offre des bourses aux Africains pour intégrer ses campus du Sénégal, du Rwanda et du Cameroun

 
COMM

Niger : 185 millions de FCFA de subvention à la presse privée en 2018

Bénin : le régulateur des médias annonce son budget pour l’année 2020

Côte d’Ivoire : un jeune ivoirien transforme en emojis des mimiques et expressions locales

Droits TV : la camerounaise CRTV reconnaît finalement une dette de 96 millions FCFA envers l’Union africaine de radiodiffusion

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Transport