Ecofin Transport
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

BANNERS PUB 1200x100 ECOFIN Transport

Les quatre propositions clés de l’IATA pour le développement du transport aérien en Afrique

Les quatre propositions clés de l’IATA pour le développement du transport aérien en Afrique
  • Date de création: 11 novembre 2019 19:07

(Agence Ecofin) - La sécurité, la compétitivité des coûts, l’ouverture du continent aux voyages et aux échanges, et l’égalité des sexes. Voilà les quatre mesures prescrites par International air transport association (IATA) aux gouvernements africains, pour permettre au transport aérien de contribuer efficacement à la réalisation des objectifs du développement durable sur le continent.

Alexandre de Juniac (le président de l’IATA) l’a fait savoir, ce lundi 11 novembre 2019 à Maurice, à l’ouverture des travaux de la 51e Assemblée générale annuelle de l’Association des compagnies aériennes africaines (AFRAA). 

« Sur l’ensemble du continent africain, les perspectives et le potentiel de l’aviation sont riches. Elle soutient déjà une activité économique de 55,8 milliards USD et 6,2 millions d'emplois. Et, alors que la demande aura plus que doublé au cours des deux prochaines décennies, le rôle crucial de l’aviation dans le développement économique et social de l’Afrique augmentera dans les mêmes proportions. Avec un cadre fiscal et réglementaire approprié, les possibilités offertes par l'aviation pour améliorer la vie des personnes sont formidables » affirme-t-il. 

S’agissant de la sécurité, l'association prescrit aux plus petites compagnies aériennes, celles qui ne peuvent pas prétendre au registre IOSA, d’envisager d’obtenir le certificat IATA Standard Safety Assessment (ISSA). Elle demande aussi aux Etats d’incorporer l'audit de sécurité opérationnelle (IOSA) de l'IATA dans leurs systèmes de supervision de la sécurité. Mais également de mettre en œuvre les normes et les pratiques recommandées par l'OACI (Organisation de l’aviation civile internationale) dans leurs réglementations.

« Actuellement, seuls 26 Etats atteignent ou dépassent le seuil de mise en œuvre de 60 %, ce qui est insuffisant », souligne Alexandre de Juniac.

En matière de compétitivité, l’IATA constate que « les transporteurs africains perdent 1,54 dollar pour chaque passager qu’ils transportent. Les coûts élevés contribuent à ces pertes. En effet, les coûts de carburéacteur sont 35 % plus élevés que la moyenne mondiale. Ils représentent 11,4 % des coûts d'exploitation des compagnies aériennes africaines. C'est le double de la moyenne de l'industrie. Et il existe une pléthore d’impôts et de taxes ».

L’Association recommande, à cet égard, aux Etats et aux gestionnaires aéroportuaires de suivre les normes et pratiques recommandées par l’OACI en matière de taxes et de frais ; de divulguer les coûts cachés tels que les taxes, et de les comparer aux meilleures pratiques mondiales ; et d’éliminer les taxes ou les subventions croisées sur le carburant international.

 « Il est essentiel que les gouvernements comprennent que chaque coût supplémentaire qu'ils ajoutent à l'industrie réduit l'efficacité de l'aviation en tant que catalyseur du développement », indique de Juniac. « Nous demandons aux gouvernements de respecter les obligations découlant des traités et d’assurer le rapatriement efficace des revenus des compagnies aériennes à des taux de change équitables. Ce problème concerne 19 pays africains ».

En ce qui concerne l’ouverture du continent, l’IATA conseille la mise en œuvre rapide de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA), du Protocole de libre circulation de l'Union africaine (UA), et du Marché unique des transports aériens africains (SAATM). « Nous connaissons les contributions que ces trois accords apporteront aux objectifs de développement durable (ODD). »

Pour ce qui est de l’égalité des sexes, l’IATA appelle le secteur à faire davantage pour améliorer la mixité, et les compagnies aériennes à soutenir la campagne « 25by2025 », récemment lancée. « Cette campagne est un programme volontaire permettant aux compagnies aériennes de s’engager à augmenter de 25 % au moins la participation des femmes aux échelons supérieurs, ou de l’améliorer de 25 % d’ici à 2025 », explique l’Association.

Romuald Ngueyap

Lire aussi : 

« Seule une Alliance des compagnies aériennes africaines pourrait gagner des parts de marché sur les transporteurs internationaux.»


 
GESTION PUBLIQUE

L’Inde projette de construire une grande ambassade au Niger

Une autre affaire impliquant Glencore, bloque l'appui financier du FMI en zone CEMAC

CEMAC : La BDEAC a présenté pour 4,3 milliards $ de projets à des bailleurs de fonds d'Europe et du Moyen-Orient

Eco : un appel à communications pour les états généraux de la monnaie unique de la Cedeao

 
FINANCE

Au Maroc, le producteur de fruits Zalar Agri obtient un financement de 24 millions $ de la SFI pour accroître ses exportations

Le président de la BAD, Akinwumi Adesina, ouvre la séance à la Bourse de Londres

L’américain Five Elms Capital investit 30 millions $ au sein de la société sud-africaine Skynamo

La société nigériane Paga finalise l’acquisition du développeur de logiciels Apposit

 
AGRO

Cameroun : la crise anglophone a fait chuter les chiffres d’affaires de Pamol et CDC de 83,9 et 60,9% entre 2016 et 2018

Zambie : Mobe Sugar Company envisage l’installation d’une raffinerie de sucre de 166 millions $

« Le Zimbabwe n’est pas menacé de famine » (ministre des Finances)

L’Égypte envisage d’ajouter l’Inde à sa liste de fournisseurs de blé

 
ELECTRICITE

Le britannique Globeleq investira en PPP dans les énergies renouvelables au Togo

Nigeria : le gouvernement envisage sérieusement une refonte de la privatisation du secteur électrique

La BAD a dégagé 600 millions $ pour des investissements dans les énergies renouvelables

Afrique du Sud : le brasseur Anheuser-Busch InBev se dote de minicentrales d’une capacité totale de 8,7 MW

 
HYDROCARBURES

Kenya : Total et Tullow entament le processus de cession partielle de leurs intérêts dans des gisements pétroliers

L’apparition du Coronavirus pourrait affecter la demande pétrolière et réduire de 3 $ le prix du baril

Sénégal : Glencore va commercialiser la part revenant à Far sur le pétrole du champ Sangomar

Angola : l’introduction en bourse de la société publique du pétrole se fera avant 2022

 
MINES

Ghana : après une année 2019 solide, Golden Star s’attend à produire près de 210 000 onces d’or en 2020

Zambie : ERG suspend ses activités à la raffinerie de cobalt et cuivre Chambishi Metals

Afrique du Sud : Orion Minerals cherche un partenaire de coentreprise pour le projet Prieska

Namibie : Weatherly veut fermer la mine de cuivre Tschudi, des centaines d'emplois menacés

 
TELECOM

Cameroun : l’opérateur public Camtel en passe de céder le transport par la fibre optique à une nouvelle entité

La Tunisie a signé un accord avec l’Inde pour l’installation d’un centre d’innovation TIC dans le pays

Congo : Léon Juste Ibombo exige des corrections aux manquements constatés sur le réseau de fibre optique Congo-Gabon

Le secteur algérien des télécommunications intéresse l’Agence américaine du commerce

 
ENTREPRENDRE

Afrique du Sud : Aisha Pandor digitalise les services d'entretien ménager

Guinée : Mohamed Sylla fabrique un « séchoir solaire » pour commercialiser les fruits séchés

Bénin : Chaldia Agossou produit des semences écologiques pour développer l’agriculture durable locale

Kenya : Eric Muthomi produit et commercialise la farine de banane

 
MULTIMEDIA

27 accords à 8,4 milliards $ conclus lors du sommet Afrique-Royaume-Uni (vidéo)

Le Nigeria adopte le visa à l’entrée pour les Africains (Vidéo)

#LesEclairagesDEcofin : le Brexit... quelle incidence sur l'Afrique ? (Vidéo)

Le corridor routier Lagos-Abidjan, long de plus de 1 000 km, démarrera d’ici 2 ans (#Lechiffredujour)

 
FORMATION

Erythrée : la Suisse accorde 6 millions de dollars pour soutenir l'enseignement et la formation professionnels

Maroc : accord avec le Royaume-Uni, en marge du Sommet UK-Afrique pour l’ouverture de trois écoles d’ici 2025

Seulement 2% des étudiants africains se spécialisent dans les filières agricoles, alors que le secteur emploie 60% de la population (Banque mondiale)

France université numérique propose un cours en ligne grand public de l’Université de Liège sur les techniques d’irrigation

 
COMM

Algérie : le gouvernement se rapproche de la presse et choisit un canal officiel pour lutter contre les infox

Afrique : le groupe ViacomCBS change de patron sur le continent

L’Union africaine de radiodiffusion veut faire baisser les prix des droits de diffusion des compétitions de la CAF pour les diffuseurs du continent

Afrique subsaharienne : d’après Facebook, DJ Arafat est toujours l’influenceur le plus populaire

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Transport