Kenya : la Bad lève près de 90 millions $ pour améliorer l’accés des ménages et des micro-entreprises à l’électricité

(Agence Ecofin) - Le Kenya devrait bénéficier d'une enveloppe financière d’environ 9,3 milliards de shillings (89 millions $) mobilisée par la Banque africaine de développement (BAD) pour aider à améliorer l'accès à l'énergie en Afrique. 

Les fonds ont été levés grâce à une obligation de dix ans vendue au troisième plus grand assureur-vie japonais, Dai-ichi Life Insurance Company. Cette levée de fonds fait partie des priorités de l’institution panafricaine visant à aider le continent à atteindre l'accès universel à l'électricité d'ici 2025, avec un fort investissement dans les énergies propres et renouvelables. 

Une partie de ce montant sera consacré à la deuxième phase du programme énergétique «Kenya’s Last Mile Connectivity», qui fournira de l’électricité à plus de 1,5 million de ménages à faibles revenus et micro-entreprises. 

La première phase a été conjointement financée par le gouvernement du Kenya et la BAD à hauteur de 13,5 milliards de shillings (131 millions $). 

Selon les estimations, la deuxième phase du projet devrait coûter plus de 18,5 milliards de shillings (179 millions $). La Bad en a déjà assuré 15,4 milliards de shillings (150 millions $). La Banque mondiale soutient également le projet. 

Au Kenya, le gouvernement ambitionne d’apporter de l’électricité à au moins 70% des ménages d'ici la fin de l'année et veut atteindre une connectivité universelle d'ici 2020. 

Fiacre E. Kakpo


Ecofin Electricité     


Player


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Electricité