Ecofin Hydrocarbures
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Le baril de pétrole dégringole et tombe à son plus bas niveau depuis novembre 2016  

  • Date de création: 16 juin 2017 11:38

(Agence Ecofin) - Poussé vers le bas par un marché de plus en plus inondé, le baril de pétrole poursuit son repli entamé depuis le début de la semaine.

Selon Zone Bourse, jeudi, à la clôture, le WTI, référence américaine du brut, « a perdu 27 cents à 44,46 dollars sur le contrat pour livraison en juillet sur le Nymex, son plus bas niveau depuis la fin du mois de novembre 2016 ». A Londres, poursuit la même source, « le cours du baril de Brent de la mer du Nord a reculé de 8 cents, à 46,92 dollars, sur le contrat pour livraison en août sur l’ICE. C’est son niveau le plus bas depuis fin novembre ».

Il faut souligner que la récente surabondance de l’offre sur le marché, est portée par les deux pays de l’OPEP qui ont bénéficié d’une exemption de réduction à Vienne à la fin de l’année 2016. Ceux-ci (la Libye et le Nigéria) ont, à eux seuls ajouté 352 000 barils par jour à la production de l’OPEP au terme du mois de mai 2017. Et la situation ne risque pas de s’arranger pour le marché.

Le Nigéria devrait, grâce à la remise en service de ses installations de Forcados, porter ses exportations du mois de juillet prochain à 1,84 million de barils par jour, loin devant celles de l’Angola (1,55 million de barils par jour). Pour ce qui est de la Libye, le retrait jeudi à Glencore de ses droits d’exportation sur le pétrole de Hariga devrait techniquement abattre ses exportations d’au moins 250 000 barils par jour, sauf cas de surprise.

Par ailleurs, mercredi, le département américain de l’énergie a publié un rapport selon lequel les stocks d’essence ont augmenté. De plus, la production de schiste y demeure toujours très soutenue. Cette situation a conduit de nombreux analystes du marché à, une fois de plus, attirer l’attention de l’OPEP sur la nécessité d’opérer des coupes plus importantes chez ses membres et d’appliquer des quotas de réduction à la Libye et au Nigéria.

Malgré les efforts de l’organisation pour faire remonter les prix à travers la réduction des stocks, ceux-ci s’accumulent néanmoins et mettent en danger les perspectives du marché. Cette semaine, un rapport de l’AIE a indiqué qu’en 2018, la production des pays non-OPEP, avec pour chef de file les Etats-Unis, devrait augmenter de 1,5 million de barils par jour. La demande mondiale augmentera quant à elle, de 1,4 million de barils par jour en 2018. Une autre phase de surabondance et de volatilité attend donc le marché de l’or noir.

Olivier de Souza


Ecofin Hydrocarbures     




 
GESTION PUBLIQUE

Afrique du Sud: le ministère de l'Environnement élabore une stratégie d'adaptation au réchauffement climatique

Le Zimbabwe mobilise 500 millions $ auprès de banques internationales pour réduire la pénurie de liquidités

Soudan: l’Arabie saoudite dépose 250 millions de dollars à la Banque centrale

Ghana: le gouvernement signe un accord avec Ethiopian Airlines pour la création d'une nouvelle compagnie aérienne nationale  

 
FINANCE

La BAD, associée au MFW4A et à la GIZ, soutient le marché de l’assurance en Afrique de l’Ouest et Centrale

Atlantique Assurances lance une offre dédiée aux agriculteurs de coton

Kenya: NIC Bank annonce un bénéfice en baisse de 4,3% au 1er trimestre 2019, à 9,2 millions $

Oragroup annonce des résultats 2018 en forte progression et la nomination d’un nouveau DG

 
AGRO

Zimbabwe : Delta Corp se tournera vers ABInBev pour obtenir des intrants pour ses activités

La Tanzanie veut porter sa production rizicole à 4,5 millions de tonnes d’ici 2030  

Nigeria : la banque centrale forme un comité pour dynamiser l’industrie textile  

Sénégal : les producteurs de la région de Kaffrine mieux outillés grâce à l’information climatique

 
ELECTRICITE

Le Sénégal désire s’inspirer de la Tunisie pour le rachat de l’électricité renouvelable auprès des particuliers

Ethiopie : le manque d’eau dans les barrages contraint le pays à des délestages et à la diminution de ses exportations

La Namibie désire satisfaire elle-même 80% de sa demande électrique d’ici 2022

La Banque mondiale exclut pour 15 mois, la compagnie Sieyuan Electric pour fraudes

 
MINES

Maroc : la production de plomb a augmenté de 34,2% en 2018

Afrique du Sud : Amplats veut vendre ses mines Twickenham et Bokoni

Zambie : le président menace de rompre ses partenariats avec les compagnies étrangères

Afrique du Sud : l’AMCU n’obtient pas l’annulation de la transaction entre Sibanye et Lonmin  

 
TELECOM

L’Angola utilisera les satellites d’observation de la terre d’Airbus pour la surveillance de son territoire

MTN Côte d’Ivoire dote l’Agence Ivoirienne de Presse de matériels informatiques et numériques

Les Seychelles envisagent une stratégie pour développer la technologie financière

Ouganda: MTN remporte le marché de fourniture de l’accès à Internet aux députés, évalué à 16,5 millions de shillings par mois

 
COMM

La chaîne panafricaine A+ recompensée lors des Teranga Movies Awards

Guinée : les autorités lancent la phase opérationnelle du projet de mesure d’audiences audiovisuelles

L’Etat camerounais est désormais propriétaire d’Afrimedia SAS, le diffuseur d’Africa 24

Côte d’Ivoire : au Discop, les acteurs de l’audiovisuel veulent penser l’avenir du secteur

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Hydrocarbures