Ecofin Telecom

Angola: selon Isabel Dos Santos, le secteur télécoms local est trop petit pour un 4ème opérateur

(Agence Ecofin) - La femme d’affaires Isabel dos Santos (photo) a critiqué l’idée du gouvernement angolais d’ouvrir le marché télécoms local à un quatrième opérateur de téléphonie mobile. D’après elle, « quatre licences sur un marché de 24 millions de personnes n’est pas un scénario durable ». La fille de l’ex-président angolais s’exprimait sur le sujet, lors du forum de haut niveau sur la promotion du commerce et de l’investissement en Afrique, tenu du 7 au 10 décembre dernier à Sharm el-Sheikh en Egypte.

Pour Isabel dos Santos, l’action du gouvernement va certes susciter la concurrence sur le marché télécoms national; qui n’est pas mauvaise en soi; mais pendant une période définie. La femme d’affaires, propriétaire de 25% de l’opérateur mobile Unitel, redoute en effet qu’au terme d'une période de cinq ou six ans, la rude concurrence suscitée par la multiplicité d’acteurs conduise finalement à des fusions qui réorganiseront à nouveau, le marché télécoms à ce qu’il était avant.

Actuellement, le marché mobile angolais est disputé par Unitel, l’opérateur leader, et Movicel. D’ici peu, Angola Telecom, l’opérateur historique devrait se lancer dans le segment en tant que troisième opérateur. La quatrième licence mobile du pays, Novo Jornal rapportait le 4 décembre dernier que Vodafone Group Plc y est intéressé.


Ecofin Télécom     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Télécom