Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

La Suisse exporte vers l’Afrique, des cigarettes plus toxiques que celles vendues en Europe (Public Eye)

  • Date de création: 23 janvier 2019 14:22

(Agence Ecofin) - La Suisse n’exporte pas que du chocolat. Elle envoie aussi massivement de la cigarette toxique vers l’Afrique, marchandise qu’elle n’aurait pas pu écouler sur le Vieux continent. C’est le résultat d’une enquête publiée par l’ONG suisse, Public Eye et intitulée « Les cigarettes suisses font un tabac en Afrique ».

Pour aboutir à cette conclusion, l’ONG s’est basée sur le Maroc, un choix qui s’explique par la place importante qu’occupe le pays pour les majors de l’industrie comme Japan Tobacco International (JTI), Phillip Morris International (PMI) ou Bristish American Tobacco (BAT).

Le pays est en effet, la seconde destination de la cigarette fabriquée en Suisse avec 3,62 milliards d’unités absorbées en 2017 derrière le Japon et devant l’Afrique du Sud. Et si pour le consommateur marocain, fumer de la cigarette originaire de Suisse apparaît comme un gage de qualité, il n’en est rien d’après l’ONG qui indique avoir réalisé des tests en laboratoire grâce à une machine à fumer et une cigarette de référence.

« Les résultats sont clairs : les cigarettes fabriquées sur le sol helvétique et vendues au Maroc sont bien plus fortes, plus addictives et plus toxiques que celles que l’on trouve en Suisse ou en France.», explique Public Eye.  

« Pour chacun des trois paramètres testés [goudron, monoxyde de carbone et nicotine, ndlr], la quasi-totalité des cigarettes produites en Suisse et consommées au Maroc enregistre une teneur supérieure à celle observée dans les cigarettes suisses et françaises.», renchérit-elle. 

Pour l’organisation, cette situation est notamment entretenue par le manque de contrôle de l’industrie et le laxisme des autorités.

« Si la Suisse ne contrôle pas les cigarettes fumées par ses habitants, elle ne s’intéresse pas plus à celles produites sur son sol et exportées, confirme l’Administration fédérale des douanes (AFD). Car ce ne sont pas les normes suisses qui s’appliquent, mais bien celles du pays qui importe ces cigarettes. La Confédération promeut ainsi et profite de l’existence d’un double standard, quitte à aggraver les problèmes de santé publique dans les pays importateurs.», souligne l’organisation.

Du côté des importateurs comme le Royaume chérifien, Public Eye fait remarquer que la situation n’est pas non plus reluisante.  

« Le Maroc ne contrôle pas les composants des Winston et des Camel importés de Suisse. Les douanes se contentent de s’assurer de la conformité fiscale des conteneurs. Le cas marocain n’est pas unique : rares sont les pays équipés d’un laboratoire qui analysent systématiquement les cigarettes importées. Selon l’OMS, le Burkina Faso est le seul pays d’Afrique à le faire.», ajoute-t-elle.

Réagissant à la publication de l’enquête, JPI estime que les résultats restent imprécis. « Aucune méthode standardisée ne peut reproduire les habitudes réelles de consommation des fumeurs. Personne ne peut dire qu’une cigarette est moins toxique qu’une autre, par exemple au niveau du goût.», affirme l’entreprise.

Pour rappel, la Suisse a produit 34,6 milliards de cigarettes en 2016 pour des recettes d’exportation de 561 millions de francs suisses, d’après une étude de KPMG.  

Espoir Olodo


Ecofin Agro     


 
GESTION PUBLIQUE

Kenya: la croissance économique a rebondi en 2018, à 6,3%

Côte d'Ivoire : 329 millions € de la BAD pour la construction du 4ème pont d'Abidjan

Ouganda : un projet-pilote de 1 million $ bientôt lancé pour une agriculture résiliente

Maurice: le gouvernement table sur une croissance de 3,6% du secteur touristique en 2019

 
FINANCE

BAFM Abidjan 2019 : les bourses africaines engagées à faire du capital humain un pilier de leur compétitivité

Kasada Capital Management, la plateforme d'investissement dédiée à l'hôtellerie en Afrique subsaharienne, lève plus de 500 millions de dollars

Société Générale Côte d’Ivoire réalise un bénéfice net en hausse de 6% en 2018, à 72 millions $

Le kényan CIC Insurance Group prévoit de s’implanter en Ethiopie, en Tanzanie et au Rwanda

 
ELECTRICITE

L’AECF lance une compétition de 20 millions $ pour les entreprises fournissant des installations solaires domestiques

Malawi : la construction de la centrale à charbon de Kam’mwamba tient toujours

Tanzanie : le gouvernement verse une avance de 309 millions $ pour le barrage de Stiegler’s Gorge

Egypte : une centrale solaire de 600 MW sera construite à l’Ouest du Nil selon le système des enchères

 
HYDROCARBURES

Algérie : Sonatrach ne prolongera pas son accord d’échange de brut contre produits pétroliers avec Vitol

Mozambique : la vente d’Anadarko à Chevron ne modifiera pas le calendrier des projets de GNL, assure Omar Mitha

Avec une hausse de son profit et de ses marges, Eni a le sourire au terme du premier trimestre de 2019

Nigeria : adoption de loi sur le torchage du gaz naturel

 
MINES

Afrique du Sud : les coupures d’électricité d’Eskom font chuter la production d’Anglo American Platinum

Maroc : les ressources de la mine Boumadine peuvent soutenir une exploitation sur 12 ans (étude)

RDC : Ivanhoe a réuni sa part du capital nécessaire au développement du gisement Kakula  

Botswana : Lucara découvre à Karowe, le deuxième plus gros diamant non taillé de l’histoire

 
TELECOM

Nigeria: MTN a changé de statut juridique en prélude à l’introduction d’une partie de ses actions sur le NSE

Orange, engagé dans la transformation numérique en Afrique et au Moyen-Orient, inaugure son premier « Orange Digital Center » en Tunisie

Orange ouvre en Tunisie un centre d'innovation numérique qui couvre toute la région MEA

Botswana : Econet Group veut introduire Mascom sur la bourse cette année  

 
COMM

Tunisie : les autorités ferment la chaîne Nessma TV

Nigeria : les sommets annuels du film et de la télévision se tiendront du 3 au 5 septembre à Lagos

Egypte : le régulateur des médias confie l’amélioration de son réseau TNT au groupe allemand Rohde & Schwartz

Ethiopie : le pays accueillera la prochaine édition des célébrations de la Journée mondiale de la presse

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Agro