Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Libreville - Genève

La renaissance du tabac zimbabwéen au prix d’une déforestation massive

  • Date de création: 07 octobre 2014 19:39

(Agence Ecofin) - Le Zimbabwe qui a enregistré une production de tabac de 205,5 millions de kilogrammes cette saison, s’attend à une production record l’an prochain. Ces performances sont révélatrices de la renaissance d’une filière qui, durant ses heures de gloire, se posait en rivale des Etats-Unis en matière de qualité de la production.

Cependant, indique le Chicago Tribune dans un article de fond, ce renouveau du tabac zimbabwéen se fait au détriment du couvert forestier du pays. En effet, si environ 1400 fermiers utilisent des techniques de culture modernes sur leurs exploitations, quelques 90 000 petits planteurs préfèrent pour des raisons de coûts, recourir au bois abattu plutôt qu’au charbon pour la production du tabac jaune.

Cette pratique, qui coûte au pays 15% de la superficie totale, perdue du fait de la déforestation, est largement favorisée par les contrats de production signés entre les fermiers et les majors du secteur. Selon Jerry Moyo, un grand planteur qui utilise des tracteurs et du charbon pour la production de son tabac, la responsabilité de ces compagnies est indéniable : « Les compagnies qui financent la production de tabac et l’achètent ensuite, n’en ont rien à faire de la déforestation. Ces compagnies affirment fournir des semences de gommier aux fermiers afin qu’ils puissent produire leur propre bois, mais c’est une énorme blague. Quel petit producteur, irait planter des arbres sur sa petite parcelle de deux hectares et attendrait ensuite cinq à dix ans avant de pouvoir disposer du bois pour produire son tabac jaune?» s’indigne-t-il.

Cette analyse est également celle de Jeremiah Sarudza, un petit producteur, qui affirme : « Comment pourrais-je planter des arbres quand je n’ai que deux hectares ? Les arbres prendraient la plus grande partie de la superficie disponible et où cultiverais-je alors le tabac ou le maïs pour ma famille? Il y a juste assez d’espace soit pour le tabac, soit pour les arbres, mais pas pour les deux.»

De son côté le Tobacco Industry Marketing Board, qui est en charge de la promotion de l’industrie zimbabwéenne du tabac, répond par la voix de son directeur général, Andrew Matibiri. Il maintient sa position et affirme, non sans une certaine mauvaise foi, que les majors fournissent les planteurs en semences de gommier et leur recommandent fortement de les planter quelle que soit la superficie dont ils disposent afin d’éviter les conséquences de la déforestation.

Au nombre des actions plus concrètes menées par ces compagnies, on notera cependant le lancement l’an dernier de la Sustainable Afforestation Programme,  qui entend injecter 33,5 millions de dollars dans la plantation de 5000 hectares sur les sept prochaines années.

Si d’après les chiffres officiels, le pays a plus que quadruplé sa production en 8 ans, en partant d’une récolte de 45 millions de kilogrammes en 2008, cette performance ne doit pas cacher cette statistique, révélée par une commission mise en place par le  ministère zimbabwéen de l’environnement et selon laquelle, le pays, qui ne dispose plus que de 45% de ses superficies de forêts naturelles, pourrait voir celles-ci disparaître entièrement d’ici 50 ans si la déforestation se maintenait au rythme actuel.

Aaron Akinocho


 
GESTION PUBLIQUE

Tourisme : la Côte d’Ivoire veut devenir la 5e destination touristique africaine d’ici les quatre prochaines années

L'Egypte souhaite porter le différend autour du GERD à la COP26

Covid-19 : l’UEMOA discute d’une réouverture prochaine des frontières fermées depuis au moins 18 mois

Les Pays-Bas et l’ITC signent un accord pour revitaliser le secteur du commerce en Afrique

 
FINANCE

Maroc : Crédit immobilier et hôtelier dégage 25 millions d’euros pour financer des projets verts

BluePeak annonce la clôture initiale à 115 millions $ de son fonds centré sur les PME en Afrique

Nigeria : la fintech InfiBranches lève 2 millions $ pour accroître son offre de services financiers

Favoriser les envois de fonds numériques aux migrants via les canaux formels (MSC)

 
ELECTRICITE

DFC investit 10 millions $ dans la plateforme d’énergie solaire de Nithio

Malawi : le gouvernement prévoit le raccordement gratuit de 126 000 ménages ruraux à l’électricité

Burundi : la BAD finance un projet d’accès à l’énergie à hauteur de 29 millions $

Nigeria : le Parlement approuve un projet de loi sur la réforme du secteur électrique

 
HYDROCARBURES

Le Nigéria entend améliorer sa production de brut pour atteindre 1,88 million b/j en 2022

Shell vend ses actifs du désert occidental égyptien à Cheiron Petroleum et Cairn Energy

Sénégal : TMC choisi pour fournir le système d’air comprimé marin du FPSO de Sangomar

Angola : démarrage de la production pétrolière sur le projet Cabaça North, dans le bloc 15/06

 
MINES

AngloGold Ashanti : Graham Ehm, l’homme derrière le succès des mines d’or Obuasi et Geita, sur le départ

Angola : Pensana lance une nouvelle phase d’exploration au projet de terres rares Coola

Mali : la durée de vie de la future mine d’or Kobada passe de 9,5 à 16 ans

En Ethiopie, il faut seulement 8 millions $ pour lancer la production d’or à Segele

 
TELECOM

Egypte : le régulateur télécom et l’Autorité de la concurrence ligués contre les velléités anti-concurrentielles

La société LPTIC s’offre l'expertise stratégique et technologique de Retelit Med pour numériser la Libye

Ouverture de la 3ème édition de la Huawei ICT Competition Sénégal 2021 avec le MESRI, le MENT, l’ADIE, la Sonatel et Expresso

Dès le 1er octobre, le Ghana identifiera à nouveau ses abonnés télécoms

 
TRANSPORT

Kenya Airways inaugure des vols cargo directs entre l’Afrique du Sud et la RDC

Kenya : le port de Mombasa passe à la digitalisation du dédouanement des cargaisons à l’import et à l’export

Air Seychelles Cargo et Mahe Shipping Company réalisent avec succès le premier transbordement mer-air de l’archipel

Bolloré Transport & Logistics élue « meilleur fournisseur régional de services logistiques » aux East Africa Maritime Awards

 
ENTREPRENDRE

Un vélo pour produire de l’électricité, l’idée de Bongajum Lesley Ndzi

De l’oxygène à prix abordable, le pari réussi de l’entreprise Hewatele au Kenya

Rated 18 Shoes, marque zimbabwéenne de chaussures écologiques et socialement engagée

Gounou, la marque de chocolat fabriqué au Bénin

 
ECHO

A la rencontre de Léonie ANDJAYI, présidente de la coopérative Mas & Famille

Classement des banques togolaises les plus performantes en 2020 (infographie)

Transparence budgétaire des Etats africains (Department of State)

Emerson Sery, dit Commissaire Coco, étudiant et entrepreneur leader de la vente de noix de coco à Abidjan

 
FORMATION

Côte d’Ivoire : le gouvernement annonce des formations pour les acteurs des marchés publics

Maroc: des internautes lancent une campagne pour remplacer le français par l’anglais dans l’enseignement

L’Université du Rwanda va abriter le master en géologie du musée de l'Afrique en Belgique

L’UA lance son programme de bourse de formation pour les innovateurs technologiques africains

 
COMM

Brooksrock Media veut lancer Gisthouse, une plateforme panafricaine révolutionnaire de réseautage social audio

Nigeria : finalement MultiChoice a versé 19,4 millions USD de caution au fisc en attendant la décision du tribunal

Les groupes CANAL+ et Editis lancent Nathan TV: en route pour l'école !

Kenya : le régulateur interdit un documentaire gay, le qualifiant « d'affront à la Constitution »

Commissaire COCO L’étudiant et entrepreneur champion du business de coco à Abidjan