Après l’échec de Justin Sugar Mills, un nouveau projet sucrier est en gestation dans l’Est du Cameroun

(Agence Ecofin) - Une société dénommée Orient’s Sugar and Industry SA (OSI SA), fruit d’un joint-venture entre investisseurs camerounais, brésiliens et italiens, vient de lancer dans la région de l’Est du Cameroun, la production du maïs et du soja, sur une superficie d’environ 100 hectares. Mais, apprend-on des porteurs du projet, il s’agit d’activités préparatoires à la mise en place d’un complexe sucrier.

«L’option de la culture du maïs et du soja se justifie par le fait que nous devions commencer sur les terres mises à notre disposition par les communes (notamment celles de Dimako et de Nguélébok, Ndlr), et satisfaire les différents engagements pris avec nos partenaires techniques et financiers.», explique Samuel Bebey Essombe Motto, le CEO de OSI SA.

En attendant le déploiement du projet sucrier, qui pourrait faire oublier la déception des populations de la région de l’Est, après l’échec d’un projet similaire porté par la société Justin Sugar Mills (un investissement de 60 milliards de francs Cfa n’ayant pas été conduit à son terme), OSI SA  ambitionne déjà, au bout de 3 années d’activités, de produire 360 000 tonnes de maïs et 144 000 tonnes de soja par an, grâce à des plantations qui s’étendront sur 12 000 hectares.

BRM

Lire aussi:

06-01-2016 - Cameroun : l’Etat se désengage du projet sucrier de la société Justin Sugar Mills à Batouri


Ecofin Agro     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Agro