Côte d’Ivoire : les partis politiques s’emparent de la question foncière

Côte d’Ivoire : les partis politiques s’emparent de la question foncière

(Agence Ecofin) - Un séminaire de deux jours réunissant une dizaine de partis politiques du pays, membres de la Plateforme prospective des partis politiques (PPPP) s’est ouvert, hier, à Grand-Bassam, dans le sud-est de la Côte d’Ivoire. L’objectif est, comme le rapporte l’AIP, de « réfléchir sur la problématique du foncier rural autour du thème ‘’Problématique du foncier rural et conséquences en Côte d’Ivoire’’ ». 

Le représentant résident de la fondation Friedrich Ebert, Thilo Shöne, a notamment rappelé que « seulement 4% des terres sont immatriculées en Côte d’Ivoire » et souhaité que les travaux aboutissent à des propositions qui ouvrent « les voies d’une longue transition des droits coutumiers vers l’immatriculation » et évaluent «  la compatibilité de la loi de 1998 avec la réalité culturelle ». 

« Le séminaire se fixe comme objectifs d’améliorer les compétences des participants sur le foncier rural en Côte d’Ivoire, d’élargir la réflexion sur le sujet et d’aider à dégager de nouvelles voies contextualisées, constructives et propices au développement et à la réduction des conflits, de comprendre les répercussions du foncier rural sur l’emploi et la réconciliation, de faire du foncier une problématique au cœur des réflexions et des propositions des partis politiques de manière à susciter un dialogue national », précise l’agence de presse. 

Le conclave est organisé par la fondation Friedrich Ebert, en collaboration avec Audace Institut Afrique.


Ecofin Gestion Publique     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance

GESTION PUBLIQUE TV

BoutonRS