Ecofin Droits

L’ONU souhaite une meilleure implication des femmes dans la lutte contre le terrorisme dans le bassin du Lac Tchad

(Agence Ecofin) - Venues du Cameroun, du Niger, du Nigeria et du Tchad, des Organisations de la Société Civile (OSC) prennent part, depuis ce lundi 18 décembre à Lomé, à un atelier de renforcement de capacités en vue d’une implication des femmes dans la lutte contre le terrorisme dans le Bassin du Lac Tchad.  

Cette rencontre est organisée sur trois (3) jours par le Centre Régional des Nations Unies pour la Paix et le Désarmement en Afrique (UNREC) et se situe dans le cadre de la mise en œuvre des résolutions 1325, 2349 et 2370 du Conseil de Sécurité ainsi que des résolutions de l’Assemblée Générale sur les femmes, le désarmement, la non-prolifération et le contrôle des armes.

Les participants devront, suite aux thématiques et à leurs échanges, soumettre à l’appréciation de l’ONU une proposition de Plan d’action.

Le ministre togolais de la Sécurité et de la Protection civile, le Col Damehame Yark, a donné le ton aux travaux, dans un contexte continental marqué par le terrorisme et l’extrême violence, exacerbé par la prolifération et le trafic illicite des armes légères et de petits calibres.  « Les femmes ont leur rôle à jouer et doivent contribuer à limiter la souffrance humaine et à sauver l’humanité », a-t-il déclaré. Ce climat d’insécurité, ajoute-t-il, « affecte l’environnement économique, social et politique, met à mal les activités économiques et provoque la dislocation des communautés et des migrations forcées ».  

Player


Enveloppe Recevez chaque semaine la lettre
Ecofin Droits
App Agence
Ecofin
Téléchargez l'application de l'Agence Ecofin gratuitement

iPhone App  App Android