Togo : lynchage de deux militaires suite à un appel au meurtre lancé par un extrémiste religieux

(Agence Ecofin) - Selon un communiqué du gouvernement togolais, vendredi 13 octobre, Djobo Mohamed Alassani, imam d’une mosquée de Sokodé et cadre du parti politique d’opposition du Parti National Panafricain (PNP), lors de la grande prière, aurait appelé au meurtre de militaires et de citoyens togolais.

Aussi se référant aux articles 552 et 553 du Code pénal, les forces de l’ordre ont procédé à son arrestation.

Dans la foulée, le gouvernement informe que « des bandes organisées et structurées se sont livrées à des actes de violence inouïe, de pillage, de vandalisme et de destruction de biens publics et privés à Sokodé, Bafilo et dans certains quartiers de Lomé ».  

A Sokodé, deux militaires en faction au domicile d’une personnalité ont été lynchés et exécutés. Leurs armes et munitions ont été emportées, apprend-on. Un bilan fait état du décès d’un jeune homme et une vingtaine de blessés enregistrée parmi les civils et les forces de sécurité.

Player


Enveloppe Recevez chaque semaine la lettre
Ecofin Droits