Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

L’IEM tient sa grande conférence sur l’insécurité à Madagascar

  • Date de création: 02 décembre 2018 19:11

(INITIATIVE POUR L’EMERGENCE DE MADAGASCAR) - En plein entre-deux-tours de l’élection présidentielle malgache, le forum « Sécurité » de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar (IEM), fondée et présidée par Andry Rajoelina, s’est tenu le jeudi 29 novembre 2018 au Centre de conférences internationales Ivato d’Antananarivo. Avec ce forum, Andry Rajoelina a démontré sa volonté de répondre à cet enjeu urgent de la Grande île : combattre et vaincre l’insécurité. Cette demi-journée a donné la parole à de nombreux intervenants nationaux et internationaux dans le cadre de deux panels : « L’urgence de la sécurité des biens et des personnes » et « Assurer l’intégrité territoriale de Madagascar » et différents discours.

Plus de 1,000 personnes étaient réunies au CCI Ivato, le centre de conférence international d’Antananarivo pour suivre la conférence sur la sécurité de l’IEM. Troisième forum international de cette initiative créée par l’ancien chef d’Etat et actuel favori de l’élection présidentielle dont le deuxième tour se tiendra le 19 décembre prochain, cette conférence a pu proposer des solutions concrètes.

Un discours inaugural fort

Dans son discours inaugural, Andry Rajoelina a insisté sur le gage de développement que représente la sécurité pour Madagascar. « L’insécurité est un fléau qui détruit l’économie nationale, ralentit les efforts de développement, terrorise la population et apporte malheur et souffrance aux familles », a souligné le président de l’IEM. Il a aussi exprimé un constat dur : « L’Etat a failli à sa mission régalienne qui est d’assurer la sécurité des biens et des personnes. L’Etat a failli dans ses investissements au service de nos forces de sécurité. » Cependant, il a rassuré sur le fait qu’il n’y avait pas de fatalité. « Je reste convaincu que rien n’est irrémédiable ! Je reste convaincu que rien n’est insurmontable ! ».

Déterminé à en finir avec ce fléau et pour apporter des réponses concrètes à l’insécurité multiforme qui touche la Grande Ile en milieux rural et urbain, Andry Rajoelina avait invité une quinzaine d’intervenants qui se sont succédés pour détailler les moyens d’y rétablir durablement la sécurité.

 26473 in 1 GestionPublique ANR 5454

Ont notamment pris la parole :

  • Le général de division Voahangy Andriamanalinarivo, ancien chef d’Etat Major de l’armée malgache
  • Le général Franck Reignier, ancien commandant supérieur des forces armées de la zone sud de l’océan indien
  • Le général Assaf Yariv, ancien haut cadre du Shinbet (Israël)
  • Le général de division Lumène Rasolofo, inspecteur général de la Gendarmerie
  • L’ambassadeur Philippe Coste
  • Herilaza Imbiky, magistrat, directeur de la formation à lENMG
  • Dominique Duval, directeur des programme Police-gendarmerie et police en mer à l’Institut Themis et ancien directeur de la gendarmerie maritime française

L’urgence de la sécurité des biens et des personnes 

Ce premier panel s’est focalisé sur les moyens à mettre en œuvre pour en finir avec la situation d’insécurité généralisée que connaît Madagascar et les dispositifs à déployer pour endiguer le crime organisé. Ont ainsi été abordés :

  • Le problème des vols de zébus et les solutions pour y remédier (puce intelligente, géolocalisation de troupeaux par drone)
  • L’essor des kidnappings qui ciblent particulièrement les « karana » et les Malagasy ainsi que du crime organisé
  • Les attaques à main armée, vols à la tire et le trafic illicite de ressources naturelles (bois de rose, tortues)

Avec un constat partagé : l’insuffisance et le sous-équipement des forces de l’ordre et la nécessité de mettre en place une force spéciale d’intervention et d’une brigade spéciale anti-kidnapping.

Homologation des « dina » (systèmes juridiques locaux), suspension d’exportation des zébus, augmentation des effectifs militaires, lutte contre la corruption au sein de la gendarmerie… Ce premier panel s’est aussi penché sur les dispositifs permettant de sécuriser les investissements ainsi que sur les moyens d’optimiser l’organisation et la coordination de la police, de l’armée, de la justice et de l’Etat.

Assurer l’intégrité territoriale de l’Etat malgache 

Absence de contrôles dans les ports, les eaux territoriales et côtières ; zones d’expansion économique qui profitent aux contrebandiers et aux pirates, pillage des ressources naturelles, terrorisme… Le contexte insulaire induit des risques et des menaces spécifiques. Sur la question stratégique de la protection du territoire, le deuxième panel a notamment permis d’apporter un éclairage juridique, insistant sur la nécessité d’autorisations pour exploiter les ressources.

Pour renforcer le rôle de l’Etat en mer et sur le littoral, les panélistes ont notamment appelé à :

- renforcer le « corpus législatif »

- doter les administrations chargées de l’application de la loi en mer des moyens nécessaires à l’exercice de leurs missions.

Au vu des budgets contraints, ils ont insisté  sur la nécessité de :

- mutualiser les moyens administratifs,

- coordonner les moyens de l’Etat, en les plaçant si nécessaire sous une autorité politique unique chargée de l’action de l’Etat en mer,

- coopérer avec les Etats voisins afin de mutualiser les moyens et les renseignements d’intérêt maritime pour lutter ensemble contre les menaces communes.

26473 in 2 GestionPublique ANR 5454 


Ecofin Gestion Publique     


 
FINANCE

La société de paiements CarePay International lève 45 millions $ pour financer son expansion au Nigeria et en Tanzanie

RDC : le groupe hospitalier SOS Médecins de Nuit reçoit un investissement supplémentaire du gestionnaire de fonds XSML

La filiale kényane de Standard Chartered Bank réalise un bénéfice net en hausse de 31,1 % au 1er trimestre 2019

Tanzanie: CRDB Bank dégage un bénéfice net en hausse de 77% en 2018, à 27,9 millions $

 
AGRO

Kenya : le secteur de l’élevage a généré un chiffre d’affaires de 1,4 milliard $ en 2018

Riz : les importations de l'Afrique subsaharienne devraient augmenter de 6,5% en 2019 (Osiriz)

Coca-Cola renonce à la refranchisation de Coca-Cola Beverages Africa

Zimbabwe : Delta Corp se tournera vers ABInBev pour obtenir des intrants pour ses activités

 
ELECTRICITE

Ghana : rééchelonnement des ambitions nationales en matière d’inclusion du renouvelable dans le mix énergétique

Namibie : installation prochaine de la première centrale solaire flottante par Droege Energy  

Nigeria : la Banque mondiale alloue 350 millions $ pour l’électrification rurale

Energie du Mali apure 153 millions $ de sa dette afin d’améliorer l’approvisionnement en électricité

 
HYDROCARBURES

Le Botswana choisit Tlou Energy pour ériger une centrale électrique de 100 MW alimentée au méthane de houille

Panafrican Energy Services et Wire International s’associent pour pénétrer le marché des technologies des puits pétroliers

Nigeria : le gouvernement autorise Axxela à installer une unité de liquéfaction à petite échelle de gaz naturel

Des actionnaires de Shell demandent à la société de modifier sa politique climatique, Shell refuse et obtient du répit

 
MINES

Tanzanie : Acacia Mining condamnée à payer une amende de 2,4 millions $ pour pollution à sa mine North Mara

Cameroun : African Battery Metals lance un nouveau programme d’exploration sur ses licences de cobalt/nickel

Afrique du Sud : Lonmin veut licencier 4 100 travailleurs en fermant des mines de platine

Maroc : la production de plomb a augmenté de 34,2% en 2018

 
TELECOM

Kenya: le gouvernement annonce le déploiement 9 100 km supplémentaires de fibre optique dès juin

Bamboo Capital Partners et l’Alliance Smart Africa s’unissent pour soutenir les start-up TIC d’Afrique

Côte d’Ivoire : MSC Consulting lance un mini bootcamp pour accompagner les start-up dans le cadre de l’Abidjan Fintech Tour 2019

Google met fin à ses relations avec Huawei, suite à la mise de l’entreprise sur liste noire par l’administration Trump

 
COMM

Guinée : le régulateur des médias organise des journées portes ouvertes pour expliquer son rôle au grand public

Rwanda : Kapersky veut ouvrir un bureau dans le pays pour lutter contre la cybercriminalité grandissante

Nigeria : Hotsports Media Group remporte les droits de diffusion en clair et de marketing de la Coupe d’Afrique des nations

Zimbabwe : le cabinet présidentiel valide le nouveau projet de loi sur l’information

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance