ENTETE PUB ECOFIN Gestion

Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Zimbabwe: les soins médicaux à l'étranger font perdre chaque année 400 millions $ à l’économie (Gouvernement)

Zimbabwe: les soins médicaux à l'étranger font perdre chaque année 400 millions $ à l’économie (Gouvernement)
  • Date de création: 14 août 2019 13:26

(Agence Ecofin) - Au Zimbabwe, les voyages effectués par la population pour aller se soigner à l’étranger, font perdre chaque année 400 millions $ à l’économie locale. C’est ce qu’a indiqué, la semaine dernière, le ministre zimbabwéen des Finances, Mthuli Ncube (photo).

D’après le responsable, cette situation est due au système multidevises qu’a adopté le pays, mais surtout au fait que de nombreux médecins zimbabwéens servent d’agents dans leur pays, pour des établissements de santé situés à l’étranger.

En effet, le coût élevé des médicaments dans le pays d’Afrique australe, lié à sa crise économique, a eu pour conséquence de développer un système qui permettait à de nombreux établissements situés dans des pays étrangers de bénéficier de clients  qui ne pouvaient plus se faire soigner dans leur pays, en raison notamment de la pénurie de devises.

« Donc, plutôt que de traiter ici, ils [les médecins zimbabwéens, Ndlr] disent d'aller en Inde et, bien sûr, vous recevrez un bon traitement, mais ils ont touché une commission pour cela. Toute l'industrie de référence gagnait des dollars américains en référant des patients à des endroits comme l'Inde et d'autres pays. […] Nous perdions 400 millions de dollars par année à cause de ces transferts », a déclaré le ministre Ncube, cité par le quotidien The Herald.

Pour contrer cette situation et renverser la tendance, le gouvernement a entamé une procédure de stabilisation de son économie. En juin dernier, les autorités annonçaient que le RTGS, une monnaie intérimaire, serait désormais la seule devise ayant cours légal dans le pays, en prélude au retour du dollar zimbabwéen, d’ici à la fin de l’année. En juin, le gouvernement annonçait avoir conclu un accord avec le groupe suisse Novartis afin de faciliter aux Zimbabwéens l’accès aux produits pharmaceutiques, à moindre coût.

Notons qu’au total, les soins médicaux à l’étranger ont fait perdre 4 milliards $ au Zimbabwe, au cours de la dernière décennie.

Moutiou Adjibi Nourou

Lire aussi:

05/06/2019 - Zimbabwe : le gouvernement signe un accord avec le suisse Novartis pour faciliter l'accès à moindre coût aux produits pharmaceutiques

26/06/2019 - Zimbabwe : le RTGS est désormais la seule monnaie ayant cours légal dans le pays (gouvernement)


Ecofin Gestion Publique     


 
FINANCE

Palladium veut lancer un fonds de 40 millions $ dédié au financement des PME d’Afrique subsaharienne

Centum Investment cède sa filiale brassicole King Beverage Limited à la société kényane Danish Brewing Company

Afrique du Sud : l’environnement économique a pesé sur les ventes de la firme Mr Price Group au terme des quatre premiers mois de son année 2019/2020

La Fintech Tala lève 110 millions $ pour financer son expansion dans des marchés émergents, dont l’Afrique

 
AGRO

Le changement climatique pourrait faire grimper les prix mondiaux de la banane

Angola : Biocom réalise une production de 65 000 tonnes de sucre sur son premier semestre 2019

Zambie : la flambée des prix de la semoule de maïs fait réagir le gouvernement

Gabon : le gouvernement promet l’ouverture de 80 nouvelles usines de transformation de bois cette année

 
ELECTRICITE

Afrique du Sud : l’UK Climate Investment injecte 17 millions $ dans 250 MW de parcs éoliens

Sénégal : les consultations publiques bientôt conduites pour la centrale solaire de Niakhar

La Zambie veut alimenter Kariba avec l’eau du fleuve Congo : impossible, selon les experts

Le Nigeria ambitionne de connecter son réseau électrique à celui de 8 pays d’Afrique de l’Ouest

 
HYDROCARBURES

En 2017, la vente de pétrole et de gaz naturel a rapporté 14,5 milliards de dollars au Nigeria

La banque américaine d’Export-Import va soutenir le projet Mozambique LNG avec un apport de 5 milliards $

Soudan du Sud : Salva Kiir met en garde les compagnies pétrolières contre la mauvaise gestion

103 milliards $ d’investissements attendus dans le secteur africain du gaz naturel liquéfié, avant fin 2019

 
MINES

La Zambie ne veut plus de Vedanta Resources sur la mine Konkola

La demande de charbon de la Chine commencera à baisser à partir de 2025 (rapport)

Mali: African Gold Group lève 5 millions de dollars pour son projet Kobada

Mali : vers une coentreprise entre Altus et Glomin sur les projets aurifères Lakanfla et Tabakorole

 
TELECOM

L’Ethiopie va reporter à décembre 2019 le lancement de son premier satellite

Niger : Orange va finalement céder ses parts à Rimbo Holding

Camtel et Huawei dotent la police camerounaise d’un centre national de commandement de vidéosurveillance

Sénégal : le gouvernement investit 50 milliards FCFA pour l’aménagement numérique du territoire

 
FORMATION

Le gouvernement suédois octroie 35 millions $ à l'Université du Rwanda pour soutenir la formation et la recherche scientifique

La Fondation Oprah Winfrey propose des bourses d’études aux femmes africaines dans les domaines liés aux politiques publiques

L’Université Senghor d’Egypte lance un cours en ligne grand public sur la paix et la sécurité en Afrique francophone

Les universités anglophones sont les plus présentes sur le Web en Afrique, selon le classement Webometrics

 
COMM

Zimbabwe : Econet décide finalement de vendre son pôle média

Tunisie : les autorités interdisent à 3 médias de couvrir les prochaines élections présidentielles

Kenya : Madgoat TV veut obtenir une licence de télévision en clair

Afrique : l'influence chinoise croissante sur le paysage médiatique ouvre un nouveau champ de bataille avec les USA

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance