Au Togo, l’approche contractuelle, expérimentée au CHU Atakpamé, sera étendue aux formations sanitaires du pays

Au Togo, l’approche contractuelle, expérimentée au CHU Atakpamé, sera étendue aux formations sanitaires du pays

(Agence Ecofin) - Au Togo, le gouvernement avait opté au mois d’avril  dernier pour une approche contractuelle dans la gestion des structures publiques de santé. 

Trois mois après sa mise en œuvre, le Ministre de la Santé et de la Protection sociale, qui a lancé la phase pilote de contractualisation avec le CHR de Blitta et le CHR d’Atakpamé, a livré son bilan au Conseil des ministres, tenu ce mercredi 08 novembre.

Selon le Pr Moustapha Mijiyawa (photo) à Atakpamé, les consultations ont connu une hausse de 4,7 %, passant de 3881 en juin, juillet et août 2016 à 4065 pour la même période de l’année 2017. L’accroissement est de 20 % pour les actes chirurgicaux, de 7 % pour les actes de laboratoires et de 6,35 % pour les actes d’imagerie. Le taux d’évasion de 6 % au premier semestre 2017 a été réduit à 3,8 %.

Quant aux recettes, sur la même période, elles ont connu une nette amélioration passant de 86 972 120 francs CFA à 104 619 413 francs CFA soit 20,29 % d’augmentation. Le personnel émargeant sur le budget de l’hôpital est désormais payé régulièrement et les prestations des agents s’en ressentent positivement. 

Après cette phase pilote, une phase d’extension sera mise en œuvre dans les autres formations sanitaires du pays.  


Ecofin Gestion Publique     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance

GESTION PUBLIQUE TV

BoutonRS